Volvo Trucks se prépare à l’entretien connecté

Publié le par .

D'ici à quelques années, le véhicule pourra surveiller son propre état de fonctionnement en temps réel.
D'ici à quelques années, le véhicule pourra surveiller son propre état de fonctionnement en temps réel.

Chez Volvo Trucks, le véhicule connecté est déjà une réalité. Ou presque. Alors qu’il compte 175 000 poids lourds connectés sur les routes d’Europe, le constructeur estime que l’arrivée d’Internet devrait révolutionner le secteur des transports, en particulier dans le domaine de l’entretien. Selon Per Adamsson, directeur stratégie & business development chez Volvo Group Telematics, les véhicules modernes sont appelés à suivre la tendance tracée par les smartphones ces dernières années et à tirer profit de ces nouvelles technologies.

« Dans les années à venir, par exemple, le véhicule pourra surveiller son propre état de fonctionnement en temps réel, ce qui contribuera à un entretien simplifié et plus rapide. Tout cela concourt à une productivité accrue pour toutes les parties prenantes : conducteurs, réparateurs agréés et sociétés de transport » prédit Hayder Wokil, directeur qualité & disponibilité chez Volvo Trucks.

Dans un futur proche, le véhicule simplifiera également l’organisation des ateliers en réservant lui-même ses interventions d’entretien selon ses besoins réels. De quoi faciliter le travail des réparateurs qui pourront, en fonction des travaux à réaliser, commander les pièces en avance pour qu’elles soient disponibles le moment venu. « L’entretien sera prévu de sorte à ne pas perturber l’exploitation : il sera programmé chez le réparateur agréé le plus proche à un moment où le véhicule ne sera pas mobilisé pour une mission, par exemple la nuit ou lorsque le conducteur prendra son repos légal. Grâce à la connectivité en ligne, le véhicule effectuera lui-même des réparations simples à distance », explique Hayder Wokil.

Une révolution à laquelle se prépare le constructeur suédois qui, rappelons-le, équipe déjà depuis plusieurs années ses véhicules de son système d’informatique embarquée Dynafleet.

Mots clefs associés à cet article : Poids-lourd, Volvo Trucks, Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
    Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
  • Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
    Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
  • Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements
    Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements
  • Scania partenaire de la première route électrique en Suède
    Scania partenaire de la première route électrique en Suède
  • Scania avance sur la conduite autonome
    Scania avance sur la conduite autonome
  • Adgero s’allie à Skeleton Technologies pour son système de récupération d’énergie
    Adgero s’allie à Skeleton Technologies pour son système de récupération d’énergie
  • Le carburant diesel paraffinique désormais standardisé
    Le carburant diesel paraffinique désormais standardisé
  • Hella équipe la cabine high tech Genius Cab
    Hella équipe la cabine high tech Genius Cab
  • 0,5 km/h maxi : c’est possible avec l’I-Shift de Volvo Trucks
    0,5 km/h maxi : c’est possible avec l’I-Shift de Volvo Trucks
  • Ventech Systems lance Pneuscan en France
    Ventech Systems lance Pneuscan en France
  • Continental « électronise » le tableau de bord
    Continental « électronise » le tableau de bord
  • MAN et le programme UR:BAN achèvent leur projet de recherche
    MAN et le programme UR:BAN achèvent leur projet de recherche
  • Carrier Transicold : des sondes à inertie pour respecter la chaîne du froid
    Carrier Transicold : des sondes à inertie pour respecter la chaîne du froid
  • BorgWarner développe sa technologie Visctronic pour les engins de chantier Sany
    BorgWarner développe sa technologie Visctronic pour les engins de chantier Sany
  • Volvo Trucks lance 5 innovations pour sa gamme « chantier »
    Volvo Trucks lance 5 innovations pour sa gamme « chantier »

Newsletter
Recherche