Volvo mixe le gaz et le gazole

Publié le par .

Solutrans a été l’occasion pour Volvo Trucks d’exposer sa technologie de moteur fonctionnant au gaz avec 8 % de gazole.

C’est avec fierté que Volvo Trucks a pu présenter à la profession, lors du Salon Solutrans, un modèle FH propulsé au gaz naturel liquide.
C’est avec fierté que Volvo Trucks a pu présenter à la profession, lors du Salon Solutrans, un modèle FH propulsé au gaz naturel liquide.

C’est avec fierté que Volvo Trucks a pu présenter à la profession, lors du Salon Solutrans, un modèle FH propulsé au gaz naturel liquide. Ce nouveau camion, décliné en deux puissances (420 et 460 chevaux), se destine aux transports régional et longue distance, qui représentent 72 % du marché en Europe.

Sa spécificité est de fonctionner sur la base de la technologie diesel mais avec 20 % d’émissions de CO2 en moins. Cette diminution pourrait être de 100 % dans le cas de l’utilisation d’un biogaz.

Le gaz, injecté dans les pistons sous forme de vapeur (après son aspiration du réservoir et son passage dans un détendeur), est enflammé par l’injection d’une goutte de gazole. La technologie respecte donc la norme « gaz », qui impose que le véhicule soit alimenté avec une proportion minimum de 90 % de gaz. La marque indique que le véhicule utilise 8 % de gazole.

Le camion embarque un réservoir qui stock, sous 3 bars, du méthane sous forme liquide (pour plus d’autonomie) à une température de – 140 °C. Une soupape de sécurité, tarée à 16 bars, permet l’évacuation du gaz en cas de détente de celui-ci induite par son réchauffement malgré une super isolation des parois du réservoir. « C’est un camion fait pour rouler afin de garder le frais et toute sa performance » indique Rémi Lemoine, responsable des énergies alternatives chez Volvo Trucks.

20 % de ses ventes en GNL d’ici à 2025.

Trois niveaux d’autonomie sont proposés pour les camions de 40 tonnes selon la capacité du réservoir : 115, 155 et 205 kg, assurant respectivement des autonomies de 550, 750 et 1 000 kilomètres. Pour éviter les fuites de gaz lors de l’arrêt du moteur, les ingénieurs ont prévu un dispositif de retour vers le réservoir.

Côté puissance et couple moteur, Volvo Trucks assure ne pas avoir dégradé les performances de ses camions. Ils gardent la même efficacité énergétique, quelle que soit la charge. Les versions GNL seront disponibles en France dès le mois de juin. Le constructeur espère atteindre 20 % de ses ventes en GNL d’ici à 2025.

Mots clefs associés à cet article : Volvo Trucks

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Gruau développe ses services connectés
    Gruau développe ses services connectés
  • MAN vise plus de 11 % de part de marché en 2018
    MAN vise plus de 11 % de part de marché en 2018
  • Volvo Trucks double le système de batteries sur les FH et FM
    Volvo Trucks double le système de batteries sur les FH et FM
  • Iveco pour la transition énergétique à Solutrans
    Iveco pour la transition énergétique à Solutrans
  • Durisotti présente deux  nouveaux concepts
    Durisotti présente deux nouveaux concepts
  • Scania met ses partenaires à l’honneur
    Scania met ses partenaires à l’honneur
  • Scania Top Team : la 5e édition va être lancée
    Scania Top Team : la 5e édition va être lancée
  • Nouvelle direction pour MAN France
    Nouvelle direction pour MAN France
  • Volvo Trucks étend sa garantie occasion
    Volvo Trucks étend sa garantie occasion
  • Scania lance un nouveau moteur gaz
    Scania lance un nouveau moteur gaz
  • DAF s’installe sur le Grand Paris
    DAF s’installe sur le Grand Paris
  • Volvo Trucks livre ses premiers camions au gaz
    Volvo Trucks livre ses premiers camions au gaz
  • Scania lance une série limitée King of the Road
    Scania lance une série limitée King of the Road
  • Utilitaires : Gruau lance des solutions « connectées »
    Utilitaires : Gruau lance des solutions « connectées »
  • Iveco adapte le Stralis pour les matières dangereuses
    Iveco adapte le Stralis pour les matières dangereuses

Newsletter
Recherche