ZF développe un renfort de traction électrique

Publié le par .

ZF présente un concept innovant tourné vers l’hybridation des véhicules équipés d’une motorisation thermique transversale avant. Pour cela, l’équipementier a mis en réseau un essieu arrière électrique (eVD) avec une boîte de vitesses mécanique robotisée (AMT).

Les actionneurs de boîte de vitesses et l'essieu arrière électrique interagissent de manière intelligente : le concept eAMT de ZF ne connaît désormais plus de rupture de couple.
Les actionneurs de boîte de vitesses et l'essieu arrière électrique interagissent de manière intelligente : le concept eAMT de ZF ne connaît désormais plus de rupture de couple.

Le concept de ZF met en réseau une boîte de vitesses mécanique robotisée avec un système d’entraînement d’essieu électrique situé sur l’essieu arrière. La robotisation des boîtes de vitesses mécaniques pour les catégories de véhicules ne pouvant recevoir de boîte de vitesses automatique pour des raisons de poids, d’espace de montage et de coûts donne la possibilité d’augmenter nettement le confort et l’efficacité pour le conducteur. Ce dernier n’aura plus à changer de vitesse ou à actionner l’embrayage.

Grâce à la transmission électrique et à la gestion intelligente de l’entraînement, l’eAMT propose un confort de passage des rapports et des performances similaires à ceux des boîtes automatiques à convertisseurs de couple et à des boîtes de vitesses à double embrayage, tous deux plus onéreux. Dès que la boîte de vitesses robotisée débraye pour engager un nouveau rapport, il se produit une rupture de couple comme sur les boîtes de vitesses mécaniques. La nouvelle eAMT compense entièrement ce phénomène avec la fonction « assistance de couple de traction » (traction Torque support), qui permet à tout moment à la transmission électrique située sur l’essieu arrière de fournir le couple parfaitement adapté.

Une poussée en plus

La transmission arrière électrique n’aide pas seulement au changement des vitesses, mais elle s’enclenche aussi automatiquement et immédiatement dès qu’une poussée supplémentaire est nécessaire, pendant un dépassement par exemple. Elle peut également déclencher la transmission intégrale sur une route glissante.

Mots clefs associés à cet article : ZF, Véhicule hybride

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
    Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
  • Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
    Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques

Newsletter
Recherche