Zerofranchise.com, l’apporteur d’affaires qui s’affranchit des assureurs

Publié le par .

Depuis septembre 2011, tout assuré a le libre choix de son carrossier lors d’un sinistre.
Depuis septembre 2011, tout assuré a le libre choix de son carrossier lors d’un sinistre.

Avec zerofranchise.com, les carrossiers sont invités à s’émanciper des assureurs et de leurs plates-formes de gestion de sinistres.

Mis en ligne depuis quelques semaines, ce site permet aux automobilistes de choisir librement leur carrossier tout en réduisant le coût de leur franchise. Comment ? Grâce à un réseau de réparateurs-partenaires prêts à baisser le tarif de leurs interventions en fonction de leurs agréments.

« Zerofranchise.com n’est pas qu’un simple annuaire, l‘internaute peut estimer tout de suite sa réduction. Le processus de remise sur les réparations, se traduisant in fine par une remise sur franchise, fait appel à un mécanisme complexe que nous avons simplifié au travers de zerofranchise.com pour le rendre accessible au plus grand nombre, sans que l’automobiliste ait à négocier avec le réparateur », explique Frédéric Hoareau, fondateur du site.

L’assuré n’a donc qu’à choisir sa carrosserie avant d’en informer son assurance, qui dépêchera alors un expert automobile.

Déjà 40 carrossiers affiliés

Après une phase pilote menée dans la région de Perpignan, le réseau zerofranchise.com est en cours de constitution et compte une quarantaine de carrossiers pour le moment. La plupart d’entre eux sont affiliés à un réseau constructeur (concessionnaires, agents) ou à des enseignes de carrosserie (AD, Five Star, Axial…), répondant déjà à un cahier des charges. Quant aux indépendants, ils sont sélectionnés selon la charte qualité du portail à la suite d’un audit terrain.

Pour devenir réparateur-partenaire, il suffit de souscrire à l’une des formules d’abonnement, comprises entre 299,40 euros HT pour six mois et 628 euros HT pour 24 mois. « Ce sont des formules tarifaires simples et transparentes, avec un coût raisonnable, permettant au réparateur d’amortir son adhésion avec 2 ou 3 véhicules par an », précise Frédéric Hoareau.

Ce dernier tient d’ailleurs à rappeler l’indépendance de sa démarche, affirmant que son site n’est affilié à aucune chambre syndicale ou de réseau de carrossiers « afin de garantir une totale impartialité ».

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La BPI investit sur les Affranchis !
    La BPI investit sur les Affranchis !
  • Axial prépare son congrès
    Axial prépare son congrès
  • Five Star, un congrès sous le signe des Adas
    Five Star, un congrès sous le signe des Adas
  • Prestation express : Five Star contre Carglass avec Repair Zen
    Prestation express : Five Star contre Carglass avec Repair Zen
  • Five Star signe un partenariat pièces et services avec le réseau Opel
    Five Star signe un partenariat pièces et services avec le réseau Opel
  • Carflex, l’alternative aux réseaux
    Carflex, l’alternative aux réseaux
  • Symach à la conquête du marché Français avec Jean-Claude Bartnicki
    Symach à la conquête du marché Français avec Jean-Claude Bartnicki
  • Five Star : 25 ans fêtés sur les sommets
    Five Star : 25 ans fêtés sur les sommets
  • Carrosserie : la problématique urgente de l’emploi
    Carrosserie : la problématique urgente de l’emploi
  • Le coût de la réparation-collision a augmenté de 3,9 % au premier trimestre
    Le coût de la réparation-collision a augmenté de 3,9 % au premier trimestre
  • Fix Auto et Würth signent un partenariat
    Fix Auto et Würth signent un partenariat
  • La FFC conserve son président
    La FFC conserve son président
  • Five Star au plus près des flottes
    Five Star au plus près des flottes
  • Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal
    Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal
  • Les aides à la conduite gonflent la facture des réparations de 11 %
    Les aides à la conduite gonflent la facture des réparations de 11 %

Newsletter
Recherche