l’INRS accompagne les pros sur les risques chimiques

Publié le par .

En 2015, l’INRS lançait un outil innovant pour appréhender les risques chimiques dans l’entreprise. Mis gratuitement à disposition des préventeurs, ce logiciel en ligne affiche plusieurs évolutions notables en 2017.

L'INRS facilite les démarches des professionnels, entre autres contre les risques chimiques.
L'INRS facilite les démarches des professionnels, entre autres contre les risques chimiques.

Depuis 2015, date de son lancement par l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), plus de 15 000 entreprises de tous secteurs ont adopté le logiciel Seirich (système d’évaluation et d’information sur les risques chimiques en milieu professionnel). Cet outil, qui a pour mission d’informer les entreprises sur leurs obligations réglementaires, de les aider à évaluer leurs risques chimiques et à mettre en place un plan d’actions de prévention, a évolué en 2017.

Avec cette nouvelle proposition, l’INRS et de ses partenaires ont pour objectif de favoriser le déploiement de Seirich dans les TPE et d’améliorer la visibilité du dispositif d’accompagnement du logiciel par de l’information et de la formation, en collaboration avec l’ensemble des partenaires du projet. Concrètement, cette version « 2.0 » autorise notamment le travail en réseau, un format de diffusion protégé qui permet de partager les résultats des évaluations sans risque de modification, et des performances améliorées.

« Le logiciel Seirich a été pensé et développé pour s’adapter aux besoins des entreprises. Il propose ainsi plusieurs niveaux d’utilisation adaptés aux connaissances sur le risque chimique des utilisateurs » indique Raymond Vincent, chef du projet Seirich à l’INRS et à l’origine de la création de l’outil.

Voici une présentation du nouveau logiciel Seirich :

Mots clefs associés à cet article : Service, INRS

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Comexposium reste organisateur d’Equip Auto
    Comexposium reste organisateur d’Equip Auto
  • Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement de promouvoir une mobilité plus propre
    Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement de promouvoir une mobilité plus propre
  • Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
    Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
  • Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
    Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
  • GT Motive lance les modules GT Global
    GT Motive lance les modules GT Global
  • Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
    Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
  • L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
    L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
  • Coyote nomme un nouveau directeur commercial
    Coyote nomme un nouveau directeur commercial
  • [Edito] Et HOP !
    [Edito] Et HOP !
  • Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
    Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
  • Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
    Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
  • Nouveau président pour l’ASAV
    Nouveau président pour l’ASAV
  • 80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
    80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
  • Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
    Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
  • Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
    Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente

Newsletter
Recherche