2019 : la bonne année pour les recrutements dans les services de l’automobile

Publié le

Une enquête de grande envergure menée par l’observatoire des métiers des services de l’automobile sur l’évolution des recrutements dans la filière en 2019 laisse apparaître une progression de l’emploi de +7,1 % par rapport à 2014. Chiffre malheureusement revu à la baisse depuis la crise sanitaire et économique qui en a suivi.

Les entreprises ont bien compris cette situation complexe de recrutement et agissent pour réduire les difficultés à venir. Ainsi, la formation, et surtout l’alternance, a fortement progressé ces dernières années (+47 % entre les rentrées 2014 et 2019), permettant aux professionnels de recruter de futurs personnels qualifiés. (© Ecole des Pros)
Les entreprises ont bien compris cette situation complexe de recrutement et agissent pour réduire les difficultés à venir. Ainsi, la formation, et surtout l’alternance, a fortement progressé ces dernières années (+47 % entre les rentrées 2014 et 2019), permettant aux professionnels de recruter de futurs personnels qualifiés. (© Ecole des Pros)

« Réalisée avant la crise sanitaire et la crise économique qui en a suivi, cette enquète permet de comprendre les mécanismes de recrutement dans un contexte économique positif. En 2019, la branche a connu une progression de l’emploi de +7,1 % par rapport à 2014, soit une hausse de 27 850 salariés. 62 % des recrutements viennent pallier un départ et 38 % sont dus à une création de poste  » indique Marie-Sophie Girardin, responsable projets à l’Observatoire des métiers des services de l’automobile.

En moyenne, la branche a comptabilisé 13 recrutements pour 100 salariés en poste. 36% des établissements ont recruté au moins une personne en 2019. En tout, ce sont près de 54 570 recrutements (hors contrats d’alternance), qui ont été enregistrés soit une augmentation de 30% par rapport à l’année 2017. Les secteurs vente et maintenance véhicules particuliers représentent plus de la moitié des recrutements. Un quart des recrutements concerne le métier de mécanicien/technicien auto, viennent ensuite les métiers de la carrosserie et du poids lourd, qui sont chacun à l’origine de 8,5 % des recrutements. « En janvier et février 2020, les volontés de recrutement étaient optimistes : 21 % des établissements projetaient d’augmenter leurs effectifs salariés, quand seulement 2 % pensaient les réduire » souligne la responsable.

Les principaux métiers en tension sont ceux de la mécanique auto, de la carrosserie peinture et de contrôleur technique. En 2019, 21 % de l’ensemble des volontés de recrutements ne sont pas arrivées à leur terme. Parmi ces recrutements non aboutis, 40 % concernent les postes de mécaniciens ou techniciens auto (domaine où la tension s’est accentuée ces dernières années) et près d’un quart, les métiers de la carrosserie-peinture. Enfin, près de 6 % concernaient des postes de contrôleur technique.

Enfin l’enquête souligne que cet effort en faveur de la formation et en particulier de l’alternance est capitale, rappelant qu’entre 2004 et 2013, le secteur a perdu des emplois. Les entreprises avaient alors formé moins d’apprentis, ce qui a entraîné d’importantes difficultés à trouver de la main d’œuvre qualifiée lors de la reprise économique. « La crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de Covid-19 pourrait conduire à la même dynamique. Il est donc plus que jamais nécessaire d’assurer une continuité du lien entre formation et emploi à travers l’alternance. D’autant que même en temps de crise les entreprises font face à des départs et doivent renouveler leur main d’œuvre  » défend Marie- Sophie Girardin.

Mots clefs associés à cet article : ANFA, Formation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La Corsa-D demeure la voiture la plus révisée
    La Corsa-D demeure la voiture la plus révisée
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 11 au 15 janvier
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 11 au 15 janvier
  • Pretpro.fr aide les professionnels de l’auto à trouver leurs financements
    Pretpro.fr aide les professionnels de l’auto à trouver leurs financements
  • « Seulement » 516 garages défaillants l’an passé
    « Seulement » 516 garages défaillants l’an passé
  • TecDoc passe aux mises à jour en temps réel
    TecDoc passe aux mises à jour en temps réel
  • KeplerVO et Mastercar4 jouent le 2-en-1
    KeplerVO et Mastercar4 jouent le 2-en-1
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 4 au 8 janvier
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 4 au 8 janvier
  • 100 000 bornes de recharge pour 2021 : un objectif tenable ?
    100 000 bornes de recharge pour 2021 : un objectif tenable ?
  • Coopits : le ministère des Transports lance son application d’aide à la conduite
    Coopits : le ministère des Transports lance son application d’aide à la conduite
  • Accès aux données : la France se range derrière l’Union européenne
    Accès aux données : la France se range derrière l’Union européenne
  • Macaron, l’appli intelligente qui accompagne les conducteurs dans le stationnement
    Macaron, l’appli intelligente qui accompagne les conducteurs dans le stationnement
  • Nouvelle année et nouveau site web pour la Fiev
    Nouvelle année et nouveau site web pour la Fiev
  • IRP Auto lance le document unique en ligne
    IRP Auto lance le document unique en ligne
  • La plateforme transport.data.gouv.fr prend forme
    La plateforme transport.data.gouv.fr prend forme
  • Les Français réticents au covoiturage
    Les Français réticents au covoiturage

Newsletter
Recherche