3 questions à Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group

Publié le par .

Rencontre avec Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group lors du salon le Rendez-Vous.

Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group lors du salon le Rendez-Vous
Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group lors du salon le Rendez-Vous

Décision Atelier : Quel bilan faites-vous de cette année 2018 ?
Eric Girot : C’est une bonne année. Nous sommes en croissance. Cela dit, certains secteurs sont plus dynamiques que d’autres. Nous faisons une année exceptionnelle sur le poids-lourd. Nous avons su accompagner notre réseau en terme d’offres et de services. Nous faisons aussi une bonne année en carrosserie, domaine où nous sommes encore petits avec des parts de marché à prendre.

DA : Et pour ce qui concerne la pièce automobile ?
EG : Certaines familles de produits souffrent comme l’embrayage et la distribution. Ce sont des remplacements couteux, souvent repoussés par les automobilistes. C’est le bémol de cette année. Les autres produits comme la filtration et le freinage se développent fortement, tout comme notre offre en pièces de réemploi qui cartonne bien au-delà de nos espérances. Nous vendons plus que notre production. C’est un problème. Nous devons démonter plus et mieux nos véhicules pour répondre à la demande. Je vous annonce que nous allons lancer dés le début de l’année prochaine une offre de reconditionnement de composants électroniques.

"Nous allons nous lancer dés le début de l’année prochaine une offre de reconditionnement de composants électroniques."

DA : Cela fait un an qu’Alliance Automotive Group a été repris par Genuine Parts Company. Que s’est-il passé depuis sur le plan opérationnel ?
EG : Il y a beaucoup de changements en interne. Tous nos services, comme la logistique, l’informatique, la finance, etc, ont des liens forts avec GPC. Nous avons mis en place des groupes de travail qui échangent et comparent les performances des deux groupes. GPC nous donne une vision et une puissance tout autre. Nous sommes en train de préparer des choses avec des changements profonds. Certaines transformations seront visibles dés l’année prochaine.

Dans la même rubrique :

  • Parts Holding Europe : 15 % de croissance en 2018
    Parts Holding Europe : 15 % de croissance en 2018
  • Bernard Cambier rejoint Automotor France
    Bernard Cambier rejoint Automotor France
  • Hella fait appel à IDLP pour ses livraisons urgentes
    Hella fait appel à IDLP pour ses livraisons urgentes
  • Pneumaclic fournit Laurent Automobile
    Pneumaclic fournit Laurent Automobile
  • Automotor ouvre un magasin dédié à sa MDD en Afrique du Nord
    Automotor ouvre un magasin dédié à sa MDD en Afrique du Nord
  • Une année 2018 globalement favorable pour les distributeurs
    Une année 2018 globalement favorable pour les distributeurs
  • Exadis optimise ses préparations de commandes
    Exadis optimise ses préparations de commandes
  • Pièces captives : la Feda plaide sa cause à la DGCCRF
    Pièces captives : la Feda plaide sa cause à la DGCCRF
  • OTOP atteint les 31 centres de service
    OTOP atteint les 31 centres de service
  • Nexus Automotive International fête ses cinq ans
    Nexus Automotive International fête ses cinq ans
  • Mec-Diesel rachète Moteurs Diesel Distribution
    Mec-Diesel rachète Moteurs Diesel Distribution
  • Alliance Automotive Group reprend le groupe Partspoint
    Alliance Automotive Group reprend le groupe Partspoint
  • Le Gouvernement met fin au monopole sur les pièces de carrosserie
    Le Gouvernement met fin au monopole sur les pièces de carrosserie
  • Le Gouvernement envisage une libéralisation des pièces captives automobiles
    Le Gouvernement envisage une libéralisation des pièces captives automobiles
  • Back2Car : AAG assoie ses positions sur le marché de la pièce d’occasion
    Back2Car : AAG assoie ses positions sur le marché de la pièce d’occasion

Newsletter
Recherche