3 questions à Martial Lafont, directeur général de France Pare-Brise SAS

Publié le par .

Rachetée il y a deux par l’industriel du vitrage Saint-Gobain, l’enseigne France Pare-Brise, qui fête ses 25 ans, souhaite renforcer son partenariat avec les assureurs. Tout est mis en œuvre dans ce sens.

Martial Lafont, directeur général de France Pare-Brise
Martial Lafont, directeur général de France Pare-Brise

DA : Comment évolue France Pare-Brise sur son marché ?
ML : Nous avons fait une excellente année 2018 malgré la baisse du marché en volume. Celle-ci est compensée par la hausse du prix des interventions liée à des vitrages plus grands et plus technologiques. Le renforcement du contrôle technique nous a profité cette année, avec un chiffre d’affaires qui dépassera les 130 millions d’euros.

DA : Quelles évolutions ont été apportées depuis l’acquisition par Saint-Gobain ?
ML : La première étape pour nous a été de créer un climat de confiance avec le réseau. Nous avons expliqué notre vision et notre plan de route. Nous avons opéré une transformation réussie des outils et des méthodes en jouant sur la digitalisation du service et la transparence avec les clients. Autre nouveauté : l’apparition de centres de proximité, d’un format plus petit. Nous en avons quatre aujourd’hui. Je rappelle aussi que nous avons modernisé notre charte graphique. À la fin de l’année, l’intégralité du réseau aura basculé vers cette nouvelle signalétique.

« Nous avons plein d’idées alors que la notion de mobilité évolue »

DA : Réfléchissez-vous à de nouvelles prestations ?

ML : Nous avons plein d’idées alors que la notion de mobilité évolue. Nous sommes partenaires de France Auto Tech, qui est une fédération de start-up. Nous leur apportons des moyens financiers et une visibilité. Nous sommes plus particulièrement proches de quatre d’entre elles : Bonnie&Car, Depopass, eplaque et Drust. Elles offrent des services qui répondent à des préoccupations de nos clients. Notre partenariat et nos 330 centres seront une bonne occasion de promouvoir ces jeunes pousses et de les confronter au monde réel. Nous allons déployer leurs services avant la fin de l’année.

Mots clefs associés à cet article : Vitrage, France Pare-Brise

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ucar progresse en 2018
    Ucar progresse en 2018
  • Point S ou le nouveau canal publicitaire
    Point S ou le nouveau canal publicitaire
  • Mondial Pare-Brise multiplie les campagnes pour ses 20 ans
    Mondial Pare-Brise multiplie les campagnes pour ses 20 ans
  • Adas : Texa va équiper les 320 centres Mondial Pare-Brise
    Adas : Texa va équiper les 320 centres Mondial Pare-Brise
  • Euromaster annonce de nouvelles nominations
    Euromaster annonce de nouvelles nominations
  • Siligom affûte sa communication
    Siligom affûte sa communication
  • First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
    First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
  • Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
    Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
  • BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
    BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
  • First Stop renforce son maillage
    First Stop renforce son maillage
  • Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
    Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
  • Euromaster et France Pare-Brise s’associent
    Euromaster et France Pare-Brise s’associent
  • Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
    Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
  • Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
    Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
  • Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
    Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information

Newsletter
Recherche