3M fait évoluer son système PPS

Publié le par .

Vingt ans après le lancement de son premier système de godet jetable de peinture, l’industriel américain 3M présente à la profession un produit encore plus abouti, sur lequel il a porté plusieurs évolutions pertinentes très attendues des utilisateurs.

3M fait évoluer son système PPS

Inventé il y a plus de deux décennies par 3M, le système de préparation de peinture simplifiée (PPS) utilisant des godets jetables pour appliquer la peinture a permis aux peintres de bénéficier au quotidien d’une solution propre, rapide et efficace. Pour autant, le concept reste perfectible. C’est après avoir observé et écouté ces mêmes professionnels sur des milliers d’heures d’utilisation que le fabricant a souhaité repenser le PPS dans ses moindres détails pour présenter son évolution : le PPS 2.0.

Six axes d’amélioration
Tout en conservant les avantages du modèle existant à l’origine de son succès, 3M a engagé six axes d’amélioration pour concevoir le nouveau PPS. Revisité du récipient à sa fixation au pistolet, le système 2.0 témoigne de la volonté du fabricant d’aider les peintres à réaliser des opérations toujours plus propres, encore plus rapides et sans compromis sur la qualité. Pour ce faire, le fabricant s’est concentré sur :
• l’adaptateur. D’un diamètre bien plus large que celui d’origine, il permet une meilleure assise du godet dont il favorise la stabilité lors de la pulvérisation. Il gomme ainsi le léger « flou » reproché par les peintres lors de l’utilisation d’un godet bien rempli. À noter que le diamètre accru de l’adaptateur favorise la connexion du godet mais aussi, par là même, son nettoyage.
• le couvercle. Conçu en forme de dôme, il intègre désormais un filtre sur la totalité de sa surface. Disponible en version à seuil de 125 et 200 microns, le nouveau filtre permet d’accroître le débit et la régularité de pulvérisation. Une consommation de peinture réduite pourrait même être constatée dans certaines circonstances d’application.
• le verrouillage du couvercle. Le nouveau système abandonne le classique couvercle à vis au profit d’un montage quart de tour plus rapide et bien moins sensible au dépôt de peinture qui gênait, à force, l’ouverture comme la fermeture du couvercle.
• Le godet. Presque inchangé, il reprend la forme connue et s’enrichit, au passage, de deux échelles de mesure supplémentaires pour répondre aux dernières spécificités de dosage des fabricants de peinture.
• la fenêtre de visibilité. Inédite sur le montage 2.0, cette fenêtre découpée à la base du godet assure une meilleure visibilité de la peinture restante, surtout lorsque celui-ci affiche un net encrassement. La fenêtre permet aussi de maintenir la poche en place lors de l’enlèvement du couvercle.
• le bouchon. Assurant la fermeture de la poche de peinture après usage, il permet de conserver un reste de produit et de le stocker. Rangée à l’envers, la poche garde le filtre immergé. La fourniture sur le système 2.0 de bouchons bien plus larges favorise la stabilité des poches pour leur stockage.

L’offre PPS 2.0
Le nouveau système de pulvérisation à godet PPS 2.0 est proposé en 200, 400, 650 et 850 millilitres pour accompagner au mieux les différentes réparations effectuées en atelier. 3M commercialise son système en kit intégrant 50 poches jetables, 50 couvercles, 32 bouchons et un godet gradué. La fourniture de ce dernier permet au peintre de conserver un godet d’une relative propreté durant le temps d’utilisation des 50 poches. Les quatre dimensions de godet sont respectivement annoncées aux prix hors taxes de 99,45 euros, 117,81 euros, 128,52 euros et 138,72 euros. L’industriel 3M précise par ailleurs que, malgré les améliorations notables du PPS 2.0 et son tarif inchangé, il continuera à commercialiser la version d’origine.

JPEG - 246.3 ko
Les 4 capacités de godets proposées permettent de faire face aux différentes typologies de réparation

Mots clefs associés à cet article : 3M

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • bilstein group fournit le centreur d’embrayage
    bilstein group fournit le centreur d’embrayage
  • Würth teste les joints de culasse
    Würth teste les joints de culasse
  • Mirka Deros 77 mm : la petite ponceuse attendue
    Mirka Deros 77 mm : la petite ponceuse attendue
  • Würth fait rouler la caisse à outils
    Würth fait rouler la caisse à outils
  • Meyle encourage le bon rinçage
    Meyle encourage le bon rinçage
  • Assortiment d’embouts inox chez Würth
    Assortiment d’embouts inox chez Würth
  • Würth accompagne les électriciens
    Würth accompagne les électriciens
  • Spies Hecker lance le pistolet champion du monde
    Spies Hecker lance le pistolet champion du monde
  • Bardahl a la gâchette facile
    Bardahl a la gâchette facile
  • Bosch GGS 18V-23 LC/PLC : la puissance sans le fil
    Bosch GGS 18V-23 LC/PLC : la puissance sans le fil
  • CTEK adopte le lithium comme nouveau standard
    CTEK adopte le lithium comme nouveau standard
  • Scell-it Element-7 pour le rivetage en cadence
    Scell-it Element-7 pour le rivetage en cadence
  • Einhell ose l’aspirateur sans fil
    Einhell ose l’aspirateur sans fil
  • Schumacher booste son offre
    Schumacher booste son offre
  • Bosch X-Lock : le verrouillage en un simple clic
    Bosch X-Lock : le verrouillage en un simple clic

Newsletter
Recherche