Affaire Bridgestone : au tour de Dominique Stempfel (SPP) de réagir

Publié le par .

Après la mise au point du patron de Point S, Christophe Rollet, voici que Dominique Stempfel, nouveau président du Syndicat des professionnels du pneu, a publié une tribune sur LinkedIn, histoire de démêler le vrai du faux autour de l’attractivité du site France, de rappeler l’importance de la filière pneumatique pour notre économie et de renvoyer certains décideurs à leurs responsabilités.

Dominique Stempfel, président du SPP. (© DR/SPP)
Dominique Stempfel, président du SPP. (© DR/SPP)

L’annonce de la fermeture de l’usine de pneumatique de Bridgestone à Béthune a pris une ampleur initialement insoupçonnable, drainant du même coup son lot d’approximations, de raccourcis, voire de fausses informations. Vendredi 18 septembre 2020, Christophe Rollet avait pris publiquement la parole pour dénoncer cette dérive et tenter de recadrer le débat, avec le style incisif qu’on lui connaît en de pareilles circonstances.

En qualité de président du SPP et d’expert reconnu de la filière pneumatique, Dominique Stempel réagit à son tour, là encore sans ménager son auditoire, tout en apportant une mise en perspective salutaire.

Les conséquences de la délocalisation de nos constructeurs nationaux

« Quatre usines majeures qui ferment en dix ans : Continental, Goodyear, Michelin, Bridgestone, plus quelques autres ! Quatre mille emplois ont été perdus. Une catastrophe industrielle et sociale pour un pays qui a fortement contribué à écrire l’histoire du pneumatique. La question est-elle d’aider les usines à survivre à coup de subventions ou simplement de soutenir le marché pour qu’elles puissent vendre leur production au juste prix ?
Concernant le marché de la première monte, la production automobile a perdu 1,5 millions d’unités malgré l’arrivée de Toyota et de Smart. Nos constructeurs ont délocalisé partout dans le monde. Et, en toute logique, les manufacturiers se sont rapprochés de ces nouveaux pôles industriels pour réduire les coûts et répondre aux impératifs du just-in-time. Ce sont 7 millions de pneus qui se sont ainsi évaporés. À l’inverse, Toyota (eh oui, un japonais !) a osé investir massivement en France, et ça marche ! Son usine consomme environ annuellement 1 million de pneus.
 »

Les offres low cost n’expliquent pas tout, surtout sur un marché majoritairement premium

« Concernant le marché du remplacement, on peut accuser l’importation et la commercialisation de pneus premier prix en provenance de pays à faibles niveaux de salaire, et pas uniquement de Chine (les lignes low cost des grands manufacturiers proviennent pour la plupart d’Europe de l’Est). S’ils ont conquis 20 % de notre marché (estimé à 39 millions de pneus), c’est qu’ils répondent à la demande de certains consommateurs auxquels on ne peut pas demander d’acheter des pneus plus chers tout simplement parce qu’ils ne le peuvent pas ! Néanmoins, le marché français reste un marché premium, les automobilistes français dans leur majorité privilégient l’utilisation de pneus de haute qualité. »

Quand la promulgation du décret sur le pneu hiver joue l’arlésienne…

« En revanche, ils sont notablement sous-équipés pour affronter l’hiver. Le pneu hiver représente 14 % des ventes de pneus en France contre 50 % en Allemagne. Rappelons que le décret de la loi Montagne II rendant obligatoire l’usage de pneus hiver sur 48 départements (tous les pays à l’est de la France ont d’une manière ou d’une autre mis en place cette obligation) est voté mais toujours pas promulgué ! C’est avant tout une question de sécurité, mais c’est aussi un coup de pouce qui aurait bien aidé la filière du pneumatique ! »

Mauvaise foi

«  L’industrie et le commerce de l’automobile ont été massivement aidés par le plan de soutien alors que le commerce du pneumatique a été totalement ignoré. Certains des politiques qui ont gâché cette opportunité, ceux qui ont contribué, par l’alourdissement des taxes et impôts, à l’exode de notre industrie automobile, ou ceux qui ont oublié (ou font semblant) que cette catastrophe avait été annoncée l’an dernier par la députée locale défilent aujourd’hui sur les plateaux de radios et de télévision en criant au scandale. Amnésie générale ou dérapage incontrôlé ?
Et puisqu’il est question de faire de la France le pays de pointe pour la voiture électrique, il n’est pas inutile de rappeler que, sur ce type de véhicule, le pneumatique sera le plus important générateur de maintenance. C’est donc bien un produit stratégique qu’il s’agit de défendre !
 »

Mots clefs associés à cet article : Syndicat des professionnels du pneu, Bridgestone, Goodyear, Continental, Michelin

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Avec le pneu hiver Blizzak LM005, Bridgestone accumule les distinctions
    Avec le pneu hiver Blizzak LM005, Bridgestone accumule les distinctions
  • Magneti Mareli intègre une offre de poignées et cylindres de serrure
    Magneti Mareli intègre une offre de poignées et cylindres de serrure
  • Valeo enregistre une « très forte reprise de l’activité »
    Valeo enregistre une « très forte reprise de l’activité »
  • Nissens complète sa gamme de turbos
    Nissens complète sa gamme de turbos
  • Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
    Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
  • Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
    Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
  • ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
    ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
  • Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
    Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
  • Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
    Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
  • Bardahl se rapproche de Biomotors
    Bardahl se rapproche de Biomotors
  • CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
    CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
  • Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
    Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
  • La Fiev gagne deux adhérents de poids
    La Fiev gagne deux adhérents de poids
  • Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
    Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
  • Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »
    Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »

Newsletter
Recherche