Aisin ouvre sa filiale aftermarket en France

Publié le par .

Dans l’objectif d’accroître notablement ses ventes de pièces de rechange en France, l’équipementier nippon Aisin, vient de placer un bureau en France, après avoir adapté et enrichi son catalogue.

Aisin vient de placer un bureau en France après avoir adapté et enrichit son catalogue.
Aisin vient de placer un bureau en France après avoir adapté et enrichit son catalogue.

Sixième équipementier mondial, le japonais Aisin (qui a comme actionnaire Toyota à hauteur de 25 %), estime qu’en Europe ses parts de marché en aftermarket ne sont pas à la hauteur de sa présence en première monte. Le constat est particulièrement vrai en France.

Si la rechange constitue 9 % du chiffre d’affaire global de l’industriel (31 milliards d’euros), l’Europe ne représente que 1 %. Aisin a ainsi pris la décision de partir à la conquête de parts de marché en aftermarket.

Convaincu que la croissance de ses ventes, aujourd’hui très faible en France, passera par une plus forte proximité avec ses clients, Aisin a ouvert cet été une filiale à Lyon. Elle est placée sous la responsabilité de Bérenger Léonard, responsable des ventes. La filiale française est épaulée par les ressources du siège social européen basé en Belgique.

Une croissance de 22 % en Europe en 2020

L’objectif d’Aisin est d’atteindre une croissance de 22 % en Europe en 2020 et de doubler ses ventes en 2022. La France devra être sur la même tendance. « Nous souhaitons porter la France dans le top 5 de nos ventes en rechange, alors que le pays est aujourd’hui dans le top 15. Nous avons identifié en France un potentiel important », explique Bérenger Léonard.

À ce stade, son réseau de distribution français se compose de seulement 13 distributeurs. L’ambition est de collaborer avec au moins cinq grandes plates-formes, régionales comme nationales.

L’offre pièces de rechange d’Aisin en Europe compte plus de 13 000 références. L’équipementier dispose dans la région de Bruxelles d’un stock de 400 000 produits de qualité première monte (ou équivalente), livrables en réassort en une semaine et en urgence à J + 1.

L’embrayage constitue 70 % de ses ventes

Le catalogue se compose de sept familles (embrayage, système de refroidissement, transmission, pièces de suspension, freinage, pièces moteur et équipements d’ouvrants). L’embrayage constitue cependant 70 % de ses ventes, suivi du refroidissement (13 %).

« En un an, notre gamme de produits a connu une progression de 4 % en nombre de références, et nous avons augmenté notre stock de 20 % », souligne Bérenger Léonard.

Pour conquérir le marché français, Aisin assure avoir adapté son offre au parc national avec la promesse de couvrir cette année 50 % du parc en embrayage, 98 % du parc en plaquettes de frein, 98 % du parc asiatique en pompes à eau. Pour ce qui est des pièces de suspension, Aisin souhaite être le leader du marché en termes d’offre sur le parc asiatique.

Le fabricant met aussi en avant ses atouts, comme celui de proposer au marché des produits de niche (tendeurs de chaîne hydraulique, boîtes de vitesse complètes et composants) et des produits brevetés (pompe à eau électrique, VVT, embrayage pour boîte automatique robotisée...).

« Nous sommes aussi leader mondial en volume sur les pompes à eau et les transmissions automatiques », ajoute le responsable des ventes en France.

La croissance continue du parc roulant asiatique en France, aujourd’hui de 9 %, est également un argument de poids pour Aisin, principal fournisseur d’origine des constructeurs orientaux.

Mots clefs associés à cet article : Aisin

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [Video] La maintenance des courroies d’accessoires
    [Video] La maintenance des courroies d’accessoires
  • ZF coPilot : dernière étape avant l’autonomie complète
    ZF coPilot : dernière étape avant l’autonomie complète
  • Bosch accueille Daniel Berreby à la direction commerciale de la rechange automobile
    Bosch accueille Daniel Berreby à la direction commerciale de la rechange automobile
  • Faurecia investit dans l’acoustique
    Faurecia investit dans l’acoustique
  • Steigentech : Peter Verdonckt aux commandes de l’aftermarket
    Steigentech : Peter Verdonckt aux commandes de l’aftermarket
  • Delphi Technologies enrichit son offre de climatisation
    Delphi Technologies enrichit son offre de climatisation
  • ZF confirme le succès de sa transmission automatique à huit vitesses
    ZF confirme le succès de sa transmission automatique à huit vitesses
  • Innovations : Valeo survole le palmarès des brevets
    Innovations : Valeo survole le palmarès des brevets
  • Bridgestone devient propriétaire de TomTom Telematics
    Bridgestone devient propriétaire de TomTom Telematics
  • Stefan May prend la tête de Continental en France
    Stefan May prend la tête de Continental en France
  • Chargestorm présente son chargeur urbain
    Chargestorm présente son chargeur urbain
  • Faurecia se dote d’une quatrième division après ses acquisitions
    Faurecia se dote d’une quatrième division après ses acquisitions
  • TecAlliance propose l’analyse prédictive
    TecAlliance propose l’analyse prédictive
  • Yann Brillat-Savarin, nouveau vice-président exécutif de Faurecia
    Yann Brillat-Savarin, nouveau vice-président exécutif de Faurecia
  • Delphi Technologies lance son programme GDI
    Delphi Technologies lance son programme GDI

Newsletter
Recherche