Allison Transmission promet une expérience de conduite et un TCO optimaux

Publié le par .

Le spécialiste des transmissions entièrement automatiques nous a ouvert les portes de l’une de ses usines d’assemblage, localisée en Hongrie. À cette occasion, l’équipementier proposait une série de tests de divers véhicules lourds équipés de ses boîtes de vitesses pour démontrer une expérience de conduite facilitée, tout en mettant en avant un TCO optimisé.

En France, Allison équipe de ses transmissions 1 000 à 1 200 véhicules par an.
En France, Allison équipe de ses transmissions 1 000 à 1 200 véhicules par an.

Allison Transmission a ouvert les portes de l’un de ses sites de production à la presse spécialisée pour montrer l’assemblage de ses boîtes de vitesses. Localisée en Hongrie, l’usine qui fournit le marché européen produit pas moins de 80 transmissions par jour pour des applications PL et VI. Leur particularité ? Entièrement automatiques, les boîtes de vitesses sont associées à des embrayages hydrauliques, ce qui leur confère certaines prérogatives par rapport à des boîtes de vitesses automatisées classiques.

En France, les boîtes de vitesses équipent les plus de 12 tonnes

Parmi celles-là, le doublement du couple moteur. Selon le fabricant américain, ses transmissions multiplient entre 1,7 et 2,1 fois le couple du moteur et induisent ainsi un meilleur arrachage de charge lors du démarrage du véhicule. Elles permettent en outre de faire avancer le véhicule sans redescente du régime, de manière constante et ce, même dans une montée. À l’occasion de la visite de son site hongrois, Allison Transmission a justement voulu démontrer cette facilité de conduite avec divers véhicules lourds. Bus, porteur ou véhicule de chantier, route, hors route et sur voie accidentée, le fabricant se targue effectivement de conférer une expérience de conduite optimale. Et ce ne sont pas moins de 300 marques de véhicules (dont les sept constructeurs VI présents en France : DAF, Iveco, Renault, Volvo, Mercedes, MAN et Scania) qui font confiance à Allison.

JPEG - 373.9 ko
Usine d’Allison Transmission en Hongrie.
Basée à Indianapolis, aux États-Unis, la société créée par James Allison en 1915 déploie ses transmissions pour de nombreuses applications. Si dans son pays d’origine celles-ci équipent également des véhicules particuliers, notamment des pick-up, en France les boîtes de vitesse Allison Transmission sont surtout l’apanage des plus de 12 tonnes, des véhicules dédiés à la gestion des déchets (bennes à ordures ménagères) ou à la distribution en ville, qui impliquent beaucoup d’arrêts et de démarrages. On les trouve encore sur des applications liées à la construction pour des carrières très dures par exemple. Les transmissions facilitent ainsi la vie du conducteur. Par ailleurs, les constructeurs qui déploient les motorisations alternatives, notamment les véhicules roulant au GNC, choisissent les solutions d’Allison car elles pallient le manque de puissance de ces moteurs et offrent les mêmes performances qu’un véhicule équipé d’un plus gros moteur. Mais ces avantages ont un coût, du moins à l’achat, assure Stéphane Gonnand, directeur commercial d’Allison Transmission France.

Une solution coûteuse mais rentable ?

Entre deux véhicules identiques, il faut compter à l’achat en moyenne 10 000 euros de plus pour celui doté d’une boîte de vitesses Allison Transmission. Si la facilité de conduite et l’efficacité du véhicule séduisent constructeurs mais également chauffeurs, le dirigeant a un autre argument à faire valoir, notamment à destination des transporteurs, pour préférer ses transmissions : le TCO. « Dans le budget maintenance et réparation d’une flotte, il faut compter le coût d’un changement d’embrayage, sa réparation. Ce que beaucoup de gestionnaires de flotte ne font pas. Une panne ou immobilisation coûte très cher à un transporteur », explique Stéphane Gonnand.

Contrairement à un embrayage à sec, une transmission Allison ne dispose pas de pièces d’usure argumente le dirigeant. « Avec une maintenance maîtrisée, nos transmissions ont une durée de vie illimitée », avance-t-il. La maintenance des boîtes de vitesses de l’américain est gérée par 1 400 distributeurs partenaires dans le monde (dont un en France). Elle consiste en une remise à niveau de l’huile et un changement de filtre.

Allison Transmission fait tester divers vehicules lourds équipés de ses boîtes de vitesses sur son site hongrois.
Allison Transmission fait tester divers vehicules lourds équipés de ses boîtes de vitesses sur son site hongrois.

Mots clefs associés à cet article : Allison Transmission, Transport, Gestion de flotte

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Lohr Industrie : des essieux électriques avec Saf-Holland
    Lohr Industrie : des essieux électriques avec Saf-Holland
  • Thermo King connecte les remorques avec Trailer Assist
    Thermo King connecte les remorques avec Trailer Assist
  • Gates Extra Service devient Gates FleetRunner
    Gates Extra Service devient Gates FleetRunner
  • Allison Transmission investit dans l’électrique
    Allison Transmission investit dans l’électrique
  • Nexa Autocolor lance Turbo Vision
    Nexa Autocolor lance Turbo Vision
  • Stoneridge paré pour la réglementation 1C avec SE5000 Connekt
    Stoneridge paré pour la réglementation 1C avec SE5000 Connekt
  • Continental lance sa plate-forme de mise en relation transporteurs/ateliers
    Continental lance sa plate-forme de mise en relation transporteurs/ateliers
  • ZF avec Wabco : bientôt une réalité
    ZF avec Wabco : bientôt une réalité
  • Denso étend son offre d’alternateurs et de démarreurs
    Denso étend son offre d’alternateurs et de démarreurs
  • Pommier devient distributeur du fabricant Lokhen
    Pommier devient distributeur du fabricant Lokhen
  • bilstein group enrichit son offre febi sur le PL
    bilstein group enrichit son offre febi sur le PL
  • ZF fait l’acquisition du fournisseur de mobilité 2getthere
    ZF fait l’acquisition du fournisseur de mobilité 2getthere
  • Meyle s’inspire de la compétition pour développer ses plaquettes de frein PL
    Meyle s’inspire de la compétition pour développer ses plaquettes de frein PL
  • Allison au service du BTP
    Allison au service du BTP
  • Haldex signe un premier contrat pour son système de freinage évolutif
    Haldex signe un premier contrat pour son système de freinage évolutif

Newsletter
Recherche