Amendement 798 sur la pièce de réemploi : les syndicats réagissent

Publié le par .

Amendement 798 sur la pièce de réemploi : les syndicats réagissent

Les réactions s’enchaînent après le vote de l’amendement 798 sur la systématisation de l’offre en pièces d’occasion dans les ateliers de réparation sous peine de sanction. Après le CNPA (qui estime qu’une mesure trop contraignante, assortie de lourdes sanctions, serait contre-productive) et la FNAA (qui s’oppose à ce texte et en demande le retrait pur et simple ou, a minima, la suppression de l’amende et la transformation de l’obligation en option laissée à la libre appréciation du réparateur et du client), c’est au tour de la FFC de s’exprimer sur le sujet. Pour le syndicat des métiers de la carrosserie, rien ne sert de se crisper autour d’un amendement pour lequel il n’y a aucune certitude de transformation en loi.

Au sujet de la sanction financière, la FFC fait remarquer : « Encore faut-il un élément prouvant que cette obligation n’a pas été respectée. Un document contresigné par le client ? Une mention sur la facture ?  » Un point essentiel non précisé dans le texte même de l’amendement. « L’application des dispositions de cet amendement sera compliquée, voire compromise », estime la fédération.

Avant tout : fixer les règles d’application

L’ensemble des syndicats souhaite rappeler aux élus que la pièce de réemploi fait l’objet depuis toujours de l’attention des professionnels, qui la proposent régulièrement à leurs clients. Tant réparateurs qu’experts se réunissent depuis quelque temps pour déterminer un processus d’utilisation de la pièce de réemploi ; processus normé et destiné à permettre l’utilisation de cette pièce en toute sécurité.

Pour la FFC il paraît plus judicieux que l’utilisation de la pièce d’occasion soit encouragée par le régleur de la facture en proposant des polices d’assurance au montant adapté. « Au final, messieurs les élus et assureurs, il ne faut pas oublier l’essentiel : en la matière, le seul décideur est l’automobiliste, qui accepte ou pas ce genre de pièce. Pensez-y la prochaine fois que votre véhicule sera chez le carrossier !  » ironise le syndicat.

Le CNPA comme l’ANEA (syndicat des experts libéraux) demandent impérativement à être impliqués aux côtés du ministère dans l’écriture du décret d’application qui fixera les modalités d’application de l’article de loi. Pour Philippe Ouvrard, président de l’ANEA : « Notre présence est d’autant plus importante que ce décret en Conseil d’État établira la liste des catégories de pièces concernées et précisera la définition des pièces issues de l’économie circulaire au sens du présent article. Il définira également les conditions dans lesquelles le professionnel ne sera pas tenu de proposer ces pièces du fait de leur indisponibilité ou d’autres motifs légitimes. »

Dans la même rubrique :

  • Five Star promeut Repair Zen
    Five Star promeut Repair Zen
  • Albax électrifie sa flotte de véhicules
    Albax électrifie sa flotte de véhicules
  • Gruau sort de la procédure de sauvegarde
    Gruau sort de la procédure de sauvegarde
  • Careden au service de la carrosserie légère
    Careden au service de la carrosserie légère
  • Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
    Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
  • Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
    Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
  • Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
    Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
  • Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
    Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
  • [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
    [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
  • Fix Auto agrandit son maillage
    Fix Auto agrandit son maillage
  • Five Star plaide pour la mutualisation
    Five Star plaide pour la mutualisation
  • Carflex soutient l’économie locale
    Carflex soutient l’économie locale
  • Alliance Automotive Group et la tentation du vitrage
    Alliance Automotive Group et la tentation du vitrage
  • Siliglass approche les 30 centres
    Siliglass approche les 30 centres
  • Dekra teste l’intelligence artificielle avec ProovStation
    Dekra teste l’intelligence artificielle avec ProovStation

Newsletter
Recherche