Autel MS 919, la nouvelle vitrine du savoir-faire de la marque

Publié le par .

Acteur mondial du diagnostic, le fabricant de matériel chinois Autel a réussi à installer en seulement quelques années sa marque en Europe et plus particulièrement en France, ou il affiche une progression spectaculaire des ventes. Surfant sur le succès, Autel ne compte pas s’arrêter là. Il présente même un tout nouvel équipement innovant sur bien des points qui risque fort de modifier le regard de la concurrence sur la marque et surtout de donner un sacré coup de pouce aux réparateurs.

Accompagné de la sonde MaxiFLASH VCMI, le MS 919 est le dernier outil de diagnostic du chinois Autel. Un outil conçu et fabriqué pour que la réparation indépendante s’affranchisse au maximum des constructeurs et de leurs données. (© Autel)
Accompagné de la sonde MaxiFLASH VCMI, le MS 919 est le dernier outil de diagnostic du chinois Autel. Un outil conçu et fabriqué pour que la réparation indépendante s’affranchisse au maximum des constructeurs et de leurs données. (© Autel)

Socle du catalogue du fabricant de matériel de diagnostic, la gamme maxiSYS est l’offre de la marque à destination des professionnels à la recherche d’un équipement rapide, performant et accessible. Le MS 919 est le dernier-né de cette gamme, qu’il vient coiffer grâce à plusieurs innovations technologiques et à des performances en nette hausse par rapport à l’offre existante.

La couverture de parc avec plus de 120 marques de véhicules européens, asiatiques et américains revendiqués par le fabricant est incontestablement la force n° 1 d’Autel. C’est ce qui lui a permis de conquérir autant de réparateurs sur un marché pourtant concurrentiel.

Une fonction rare

Pour marquer la différence et imposer son dernier produit, Autel a doté le MS 919 d’un générateur de signaux intégré permettant au professionnel de simuler le fonctionnement de composants électriques et électroniques. Rare, pour ne pas dire impossible à trouver sur les équipements existants du marché, cette fonction permet au mécanicien de confirmer son diagnostic avant de remplacer la pièce soupçonnée responsable de la panne ou du dysfonctionnement constaté. Proche de cette fonction, l’outil embarque également un multimètre intelligent, un oscilloscope et un analyseur de signaux multiplexés, dont les garagistes pèsent fréquemment l’importance et la nécessité.

Pour toutes ces fonctions, Autel a pris soin de permettre à l’utilisateur de pouvoir comparer le signal ou la valeur affichée avec celle théorique de référence. Une façon habille pour le réparateur moins expérimenté de contrôler des signaux dont il ne maîtrise pas toujours le détail ni les subtilités.

Le Passthru fait partie de la dotation

Très attendu sur les performances possibles en termes de codage, de mise à jour et de reprogrammation des différents calculateurs du véhicule, le MS 919 annonce clairement la couleur en permettant de réaliser les codages en ligne. Enfin, également très attendu sur un équipement affichant ce niveau de performance, le Passthru est partie prenante dans le fonctionnement du dernier outil du fabricant chinois. Grâce à une nouvelle sonde 32534, la maxiFLASH VCMI prend désormais en charge les protocoles de diagnostic D-PDU et RP1210 en plus du protocole bien connu J2534 indispensable pour étendre la couverture des véhicules de tourisme et commerciaux.

Aujourd’hui, Autel revendique des relations privilégiées avec plusieurs constructeurs européens, permettant aux utilisateurs du MS 919 de s’affranchir de la nécessité de se connecter aux portails constructeurs. Ils peuvent en effet passer directement par les serveurs du fabricant pour atteindre et télécharger l’ensemble des données nécessaires au diagnostic et, de façon générale, à la gestion de l’informatique embarquée sur les véhicules.

Retrouvez un essai détaillé de l’outil de diagnostic MS 919 dans le prochain numéro du magazine Décision Atelier.

Mots clefs associés à cet article : Autel

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Walcom Carbonio 360 Light : le pistolet des records
    Walcom Carbonio 360 Light : le pistolet des records
  • Autel BT608, testeur de batterie et bien plus
    Autel BT608, testeur de batterie et bien plus
  • Facom se charge des « galères »
    Facom se charge des « galères »
  • Pype Industry prépare à la géométrie
    Pype Industry prépare à la géométrie
  • Berner s’implique dans l’électrique
    Berner s’implique dans l’électrique
  • Chicago Pneumatic miniaturise et modère la puissance
    Chicago Pneumatic miniaturise et modère la puissance
  • Philips fait front à l’atelier
    Philips fait front à l’atelier
  • Philips fait évoluer sa lampe sous capot
    Philips fait évoluer sa lampe sous capot
  • Autel s’adapte au protocole CAN FD
    Autel s’adapte au protocole CAN FD
  • Charles CIP gonfle son offre d’outillage pour véhicules électriques
    Charles CIP gonfle son offre d’outillage pour véhicules électriques
  • Bosch : nouveau testeur de batterie BAT 115
    Bosch : nouveau testeur de batterie BAT 115
  • Compac propose d’éclairer le soubassement
    Compac propose d’éclairer le soubassement
  • Lumileds affine son éclairage d’atelier
    Lumileds affine son éclairage d’atelier
  • Launch assainit l’habitacle à l’ozone
    Launch assainit l’habitacle à l’ozone
  • Milwaukee M18 FAP180 pour le grand lustrage
    Milwaukee M18 FAP180 pour le grand lustrage

Newsletter
Recherche