Autodistribution optimiste pour combler le retard

Publié le par .

Si Autodistribution a été notablement touché par la crise sanitaire, le groupement, qui est resté opérationnel avec un ambitieux plan de continuité de l’activité, se montre optimiste pour la suite. Il mise sur ses fondamentaux, sur ses investissements et sur une proximité post-crise renforcée avec les professionnels pour rattraper une bonne partie du retard.

Le nouveau site internet d'Autodistribution.
Le nouveau site internet d'Autodistribution.

Malgré un retard de 15 % de ses ventes depuis le début de l’année, lié à la crise sanitaire, Autodistribution se montre résolument positif. Selon Jérémy de Brabant, directeur général des activités B to B d’Autodistribution, et malgré des perspectives encore floues, l’hypothèse que le retard soit rattrapé sur les sept mois restants de l’année n’est pas totalement écartée alors que les premières semaines de post-confinement sont très positives en termes de ventes. Faudra-t-il pour cela rogner sur les congés d’été des distributeurs et des garagistes ? Pour l’heure, la question ne se pose pas.

Au sortir de l’épreuve du Covid-19, le groupe, fortement mobilisé pour poursuivre ses missions, se dit plus que jamais soudé avec ses distributeurs et ses clients réparateurs, avec qui la dynamique du lien n’a jamais faibli. Bien au contraire, l’adversité aurait renforcé la cohésion des uns avec les autres, sans problématique de défaut de paiement à l’horizon. « La période à risque sera plus sur septembre », estime Jérémy de Brabant.

Un accompagnement complet

Au plus fort de la crise, Autodistribution, qui n’a pas souhaité offrir un service au rabais, a maintenu ses activités avec 70 % de ses 350 magasins restés ouverts malgré une chute de 70 % des ventes (à l’approche du déconfinement la baisse était de 20 %). Le distributeur a conservé à l’échelle nationale une ou deux livraisons par jour avec un taux de disponibilité moyen de 92,5 %, voire de 95 % sur les produits de grande vente incontournables. « Nous avons dépanné l’ensemble de la filière, clients ou non, en recherche de solutions d’approvisionnement » souligne Frédéric Gaillard, directeur général des activités de distribution VL.

Le groupement a fait plus qu’approvisionner en pièces. Sa mission a été aussi d’accompagner l’ensemble de ses clients en demande d’informations et de solutions pour faire face à la crise sanitaire, allant même jusqu’à prendre des initiatives d’accompagnement financier en local.

Des solutions de commande plus digitales

Alors que les contacts physiques étaient à proscrire, Autodistribution a adapté ses solutions de commande pour les rendre plus digitales. L’accès au catalogue en ligne Autossimo a été facilité pour toucher de nouveaux clients. Il a ainsi gagné en nombre d’utilisateurs. Un service de call&Collect a été mis en place à destination des particuliers, qui ont eu la possibilité de commander et de payer par téléphone avant de venir récupérer leur commande sur place. Ce nouveau service s’additionne au click&Collect, que la centrale souhaite accélérer avec la refonte de son site internet en ligne depuis le 2 juin.

Cette activité restée ininterrompue permet à Autodistribution d’assurer une reprise sans trop de difficultés. Le groupe annonce avoir débloqué des investissements importants pour soutenir la reprise commerciale de ses clients. L’accompagnement de relance de l’activité dans les ateliers se base sur la fourniture de produits d’hygiène et de sécurité, de conseils financiers et d’outils pour booster le trafic dans les ateliers comme des campagnes de SMS. Les actions commerciales fortes sont de même programmées autour de l’entretien et des produits indispensables liés au déconfinement (batterie, freinage, vidange, pneumatique…).

Mots clefs associés à cet article : Autodistribution

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Alternative Autoparts passe le cap des 100 adhérents
    Alternative Autoparts passe le cap des 100 adhérents
  • Nexus Automotive International se structure en Chine
    Nexus Automotive International se structure en Chine
  • LKQ Europe : « Nous sortirons plus forts de la crise ! »
    LKQ Europe : « Nous sortirons plus forts de la crise ! »
  • Avec « Oust ! » Alliance Automotive Group cherche à capter les véhicules à recycler
    Avec « Oust ! » Alliance Automotive Group cherche à capter les véhicules à recycler
  • Le Brésilien Gerson Prado élu président de Nexus Automotive International
    Le Brésilien Gerson Prado élu président de Nexus Automotive International
  • Comment le Covid-19 a bouleversé la distribution de pièces en Europe
    Comment le Covid-19 a bouleversé la distribution de pièces en Europe
  • Van Heck Interpieces France développe ses services clients
    Van Heck Interpieces France développe ses services clients
  • Auto Pièces Atlantique – Carmoine ouvre sa seconde plate-forme logistique
    Auto Pièces Atlantique – Carmoine ouvre sa seconde plate-forme logistique
  • Doyen Auto s’étend au Benelux
    Doyen Auto s’étend au Benelux
  • FRPA intègre la recherche de pièces par l’immatriculation
    FRPA intègre la recherche de pièces par l’immatriculation
  • Plan de relance : la Feda écrit à Bruno Le Maire
    Plan de relance : la Feda écrit à Bruno Le Maire
  • Alternative Autoparts agrandit la famille
    Alternative Autoparts agrandit la famille
  • Le distributeur MGA alerte sur l’escroquerie dont il fait l’objet
    Le distributeur MGA alerte sur l’escroquerie dont il fait l’objet
  • Alliance Automotive Group se prépare à la reprise
    Alliance Automotive Group se prépare à la reprise
  • Jean-Jacques Lafont élu administrateur de Genuine Part Company
    Jean-Jacques Lafont élu administrateur de Genuine Part Company

Newsletter
Recherche