Autoeco se colle au « décret 5 flux »

Publié le par .

Autoeco fait évoluer sa plate-forme de traçabilité des déchets automobiles afin de mieux accompagner les professionnels dans la mise en œuvre du « décret 5 flux ».

Autoeco fait évoluer sa plate-forme de traçabilité des déchets automobiles afin de mieux accompagner les professionnels dans la mise en œuvre du « décret 5 flux ».
Autoeco fait évoluer sa plate-forme de traçabilité des déchets automobiles afin de mieux accompagner les professionnels dans la mise en œuvre du « décret 5 flux ».

Dans le prolongement de la loi sur la transition énergétique, il est obligé depuis le 1er juillet 2016 de trier et valoriser cinq flux de déchets : papier/carton, métal, plastique, verre et bois. Dans le secteur de l’automobile, tous les producteurs et détenteurs de déchets (fabricants, concessions, distributeurs, réparateurs, garages, réseaux automobiles…) sont concernés.

En réponse à cette obligation, Autoeco, spécialiste de la traçabilité environnementale dans le secteur automobile, vient de faire évoluer sa plate-forme afin de faciliter la gestion des déchets concernés. « L’objectif est de permettre aux différents acteurs de la filière automobile de mettre en place en toute sérénité un plan d’action efficace », explique l’organisme.

Que les déchets soient collectés par un prestataire privé ou public, séparément les uns des autres ou non, en totalité ou en partie, sur une même implantation ou sur plusieurs sites, toutes les entreprises doivent se plier aux règles du décret 5 flux et pouvoir justifier de leurs actions par une attestation annuelle de collecte et de valorisation qui leur est délivrée par le prestataire en charge de l’opération.

Autoeco a récemment mis en place à destination de ses adhérents une veille environnementale régulière afin de garantir une connaissance des textes applicables liés à l’activité.

À ce jour, plus de 150 prestataires sont référencés sur la plate-forme www.autoeco.com et font remonter chaque mois les données relatives aux collectes effectuées dans tous les garages de France selon un format de fichier spécifique. En 2018, plus de 500 000 lignes de collecte ont été traitées sur la plate-forme.

Ainsi, à titre d’exemple, concernant la filière des pare-brise, Autoeco indique que plus de 6 300 tonnes de vitrage ont été collectées chez plus de 5 500 professionnels, contre seulement 1 200 tonnes pour 950 professionnels en 2002.

Mots clefs associés à cet article : Autoeco, Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Optimum Automotive déploie un nouveau site internet
    Optimum Automotive déploie un nouveau site internet
  • Enel X et Engie, partenaires de FCA pour la mobilité électrique
    Enel X et Engie, partenaires de FCA pour la mobilité électrique
  • Diéséliste de France sensibilise à l’éco-révision
    Diéséliste de France sensibilise à l’éco-révision
  • J-13 pour le renforcement pollution du contrôle technique
    J-13 pour le renforcement pollution du contrôle technique
  • SGS propose aux particuliers l’immatriculation en ligne
    SGS propose aux particuliers l’immatriculation en ligne
  • GT Motive s’associe à WeProov pour l’état des lieux des flottes
    GT Motive s’associe à WeProov pour l’état des lieux des flottes
  • Alain Landec réélu à la présidence de la Feda
    Alain Landec réélu à la présidence de la Feda
  • Essoufflement de l’activité chez les distributeurs et les ateliers
    Essoufflement de l’activité chez les distributeurs et les ateliers
  • Equip Auto, ce grand rendez-vous de la filière
    Equip Auto, ce grand rendez-vous de la filière
  • Datafirst-I’Car Systems fait évoluer son module CRM 360
    Datafirst-I’Car Systems fait évoluer son module CRM 360
  • Savoir refacturer les coûts liés à la gestion des déchets
    Savoir refacturer les coûts liés à la gestion des déchets
  • Flexfuel annonce une quatrième homologation
    Flexfuel annonce une quatrième homologation
  • Le CNPA rejoint le Club Génération Responsable
    Le CNPA rejoint le Club Génération Responsable
  • Infopro Digital au Salon Automechanika de Birmingham
    Infopro Digital au Salon Automechanika de Birmingham
  • Chaînes ou pneus hiver, un choix bientôt possible ?
    Chaînes ou pneus hiver, un choix bientôt possible ?

Newsletter
Recherche