Avec ShowVroom, Alliance Automotive Group veut performer dans la vente de véhicules

Publié le par .

Alliance Automotive Group est en phase de lancement de sa plate-forme ShowVroom. Celle-ci rassemble une vingtaine de services et doit permettre à ses réseaux de garages de se développer en toute simplicité par la vente de véhicules, d’occasion comme neufs.

ShowVroom, la nouvelle console d'Alliance Automotive Group dédiée à la vente de véhicules.
ShowVroom, la nouvelle console d'Alliance Automotive Group dédiée à la vente de véhicules.

Alliance Automotive Group (AAG) souhaite mieux accompagner ses réseaux de réparateurs dans la vente de véhicules. Pour ce faire, le super groupement de distribution lancera très prochainement, après un an de travail, sa console ShowVroom. Cette dernière concentra, au sein d’un même showroom digital, un ensemble de services qui doit grandement faciliter le négoce VN/VO des ateliers, même les plus petits.

Aider au recrutement d’agents de marque

Le déploiement de ShowVroom répond en partie à la nécessité de certains garagistes, ex-agents de marque, de continuer à faire de la vente de véhicules. « Ce bel outil qu’est ShowVroom va nous aider à continuer de recruter des agents de marque comme nous le faisons ces derniers mois » glisse Vincent Congnet, directeur des réseaux de garages chez AAG. Selon le responsable, la nouvelle proposition d’Alliance doit permettre à ces anciens agents de mieux gagner leur vie que par le passé avec la vente de véhicules.

Fidéliser les clients automobilistes

Mais ShowVroom permettra aussi et surtout à l’essentiel des garages, qui n’ont pas le temps ou l’assise financière suffisante, de se lancer en toute simplicité dans cette activité complémentaire et rémunératrice. Une activité essentielle aux yeux d’AAG pour que les automobilistes continuent de fréquenter les ateliers aux couleurs de ses réseaux. « Entre 15 et 20 % des clients de nos garages changent de véhicule dans l’année. Cela induit le risque qu’ils se tournent vers le réseau du constructeur pour acquérir un nouveau véhicule vendu avec un contrat de maintenance. On les perd alors pour trois ans », argumente Vincent Congnet. Et l’analyse du fichier clients commence à démontrer ses craintes. Le souhait de la centrale est que chacun de ses ateliers puisse apporter une réponse VN ou VO lorsqu’un automobiliste est en passe de changer de véhicule.

Une quinzaine de prestations sur une même console

La console ShowVroom rassemblera sur une même plate-forme l’ensemble des services attendus autour de la vente : sourcing, financement, reprise, immatriculation, historique, garantie (avec Opteven), marketing, relances clients, valorisation de VO, mise à la casse (avec Back2Car), etc.

Pour permettre à la totalité des ateliers d’accéder à ces services proposés par plus d’une vingtaine de prestataires, AAG mutualise sous sa marque et centralise les volumes pour bénéficier de bonnes conditions. « Les gros, les moyens, les petits ateliers, tous s’y retrouveront », se félicite Vincent Congnet. Pour l’heure, seuls les contrats de maintenance manquent à l’appel, mais leur arrivée est programmée notamment pour ce qui concerne les véhicules neufs. Pour rappel, l’activité VN chez AAG est portée par un partenariat passé avec Delta Car.

Le sourcing en VO se base sur l’ensemble des véhicules en vente dans les ateliers sous enseigne AAG. Il s’appuie aussi sur l’offre de l’enchériste VP Auto et sur celle des loueurs courte et longue durées Hertz et LeasePlan, « qui vont proposer toutes sortes de VO, même les plus récents, souvent inaccessibles aux MRA », souligne Vincent Congnet. De nouveaux fournisseurs se grefferont au système dans le futur, dont… un groupe de concessionnaires. Au départ, le sourcing sera composé de plus de 8 000 VO. Mais avec taux de rotation élevé, il faudra réagir vite.

Doubler les ventes

Avec plus de 2 000 ateliers affiliés, AAG espère écouler 1 VN pour 10 VO, soit 50 000 VO et 5 000 VN, deux fois plus qu’aujourd’hui. Le coût de l’accès à la console (moins de 100 euros par mois) sera inclus – ou pas – dans la cotisation selon les enseignes de garages. « Notre objectif est que nos adhérents ne gagnent pas moins de 4 % sur chaque vente, soit plus qu’un concessionnaire ou un agent de marque. Pour cela, AAG n’a pas vocation à gagner de l’argent sur ce service », conclut le responsable.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive, Véhicules d’occasion, Véhicules neufs

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Eurorepar met ses bonnes pratiques en image
    Eurorepar met ses bonnes pratiques en image
  • Bosch Car Service se lance dans la location courte durée
    Bosch Car Service se lance dans la location courte durée
  • Un mécanicien Top Garage sacré Meilleur Artisan de France
    Un mécanicien Top Garage sacré Meilleur Artisan de France
  • Covid-19 : deux adhérents AD témoignent
    Covid-19 : deux adhérents AD témoignent
  • Le plan de relance estivale des réseaux de garages AD
    Le plan de relance estivale des réseaux de garages AD
  • Bosch accompagne les membres de ses réseaux dans la reprise de leur activité
    Bosch accompagne les membres de ses réseaux dans la reprise de leur activité
  • Delko fait une promo pour déconfiner son auto
    Delko fait une promo pour déconfiner son auto
  • Eurorepar Car Service, un exemple de mesures sanitaires à suivre
    Eurorepar Car Service, un exemple de mesures sanitaires à suivre
  • Les réparateurs du réseau AD mobilisés
    Les réparateurs du réseau AD mobilisés
  • Forfaits, carrosserie, VO… dans les petits cartons de l’AD
    Forfaits, carrosserie, VO… dans les petits cartons de l’AD
  • AD Tour 2020 : l’heure du bilan
    AD Tour 2020 : l’heure du bilan
  • Club Auto Conseil adopte l’e-learning
    Club Auto Conseil adopte l’e-learning
  • Eurorepar Car Service vise les 10 000 garages d’ici à 2023
    Eurorepar Car Service vise les 10 000 garages d’ici à 2023
  • Autodistribution présente son réseau aux jeunes
    Autodistribution présente son réseau aux jeunes
  • Bosch Car Service et Bosch Classic Service étoffent leurs maillages
    Bosch Car Service et Bosch Classic Service étoffent leurs maillages

Newsletter
Recherche