Blondel-Voisin roule pour l’Oleo100

Publié le par .

Le transporteur de marchandises agricoles Blondel-Voisin a choisi, en toute logique, comme carburant l’huile de colza Oleo100.

Le transporteur de marchandises agricoles Blondel-Voisin a fait le choix de rouler à l’huile de colza Oleo100.
Le transporteur de marchandises agricoles Blondel-Voisin a fait le choix de rouler à l’huile de colza Oleo100.

Depuis six mois, l’ensemble de la flotte Euro 6 des transports Blondel-Voisin roule intégralement à l’huile de colza Oleo100, produite par Avril. Une énergie issue de l’agriculture française présentée comme compatible avec tous les véhicules diesel homologués B100. Cette « unique alternative aux carburants fossiles est capable d’offrir une autonomie équivalente à celle du gazole, avec un prix au kilomètre parcouru identique, mais avec un bilan énergétique positif », affirme son producteur.

Intégralement produite à partir de biomasse locale et tracée, l’Oleo100, lancée il y a un an, participe à la préservation de l’environnement grâce à son bilan énergétique positif. Selon le producteur, du champ de l’agriculteur aux cuves du transporteur, l’Oleo100 restitue 3,7 fois plus d’énergie qu’elle n’en nécessite pour être produite tout en permettant de réduire d’au moins 60 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport au gazole d’origine fossile.

« Une solution concrète et vertueuse »

« Avec un bilan carbone meilleur que le gazole et le GNV, l’Oleo100 est la solution concrète pour s’inscrire dès aujourd’hui et sans investissement particulier dans une démarche environnementale vertueuse. En raison de sa teneur en oxygène, ce biocarburant est également une solution efficace pour réduire l’impact du transport de marchandises sur la qualité de l’air dans les zones urbaines, avec une baisse des émissions de particules fines et ultrafines pouvant atteindre 80 % », explique le groupe Avril.

« J’ai été attiré par Oleo100 car je trouve ça plus intelligent d’avoir un camion qui fait 30 kilomètres pour me livrer mon carburant qu’un énorme tanker qui traverse l’océan. Je suis fier de pouvoir dire que je roule avec Oleo100, un carburant où vous ne trouverez que du colza français qui a été cultivé, récolté et transformé dans ma région » conclut Sébastien Voisin, directeur des transports Blondel-Voisin.

Mots clefs associés à cet article : Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Kiloutou se met au vert
    Kiloutou se met au vert
  • Heppner donne une nouvelle impulsion à son développement international
    Heppner donne une nouvelle impulsion à son développement international
  • Le parc d’autocars ne cesse de progresser
    Le parc d’autocars ne cesse de progresser
  • Photographie du transport routier de marchandises en 2019
    Photographie du transport routier de marchandises en 2019
  • ADP livre une nouvelle giga gare de fret à Roissy Charles de Gaulle
    ADP livre une nouvelle giga gare de fret à Roissy Charles de Gaulle
  • SLTI se lance dans la logistique et intègre Tred Union
    SLTI se lance dans la logistique et intègre Tred Union
  • 44 % des transporteurs déplorent une baisse de leur activité
    44 % des transporteurs déplorent une baisse de leur activité
  • Le CNR publie son enquête sur le TRM longue distance en 2019
    Le CNR publie son enquête sur le TRM longue distance en 2019
  • Chute de 18 % du secteur transport et entreposage en 2020
    Chute de 18 % du secteur transport et entreposage en 2020
  • Prix du transport : les ventes à distance font grimper les prix
    Prix du transport : les ventes à distance font grimper les prix
  • Stef et Nagel finalisent leur accord
    Stef et Nagel finalisent leur accord
  • Pour les sociétés de transports de l’Ouest, l’union fait la force
    Pour les sociétés de transports de l’Ouest, l’union fait la force
  • Extension des horaires des restaurants routiers
    Extension des horaires des restaurants routiers
  • Petit Forestier acquiert 1 000 camions électriques Volta Zero
    Petit Forestier acquiert 1 000 camions électriques Volta Zero
  • Le Gouvernement budgète 1,7 milliards d’euros pour développer la logistique française
    Le Gouvernement budgète 1,7 milliards d’euros pour développer la logistique française

Newsletter
Recherche