Bosch fête les 25 ans de l’ESP

Publié le par .

L’équipementier allemand Bosch célèbre les 25 ans de son système électronique de stabilité ESP. Ce dernier a été lancé en 1985 avec Mercedes-Benz sur son modèle haut de gamme, la Classe S.

En cas d’embardée, l’ESP se déclenche. Vingt-cinq fois par seconde, des capteurs intelligents vérifient si l’angle de braquage du volant correspond bien à la direction suivie par le véhicule. En cas de divergence, le dispositif réduit le couple moteur, agit sur le freinage des roues concernées et permet ainsi au conducteur de conserver la maîtrise de son véhicule. (© Bosch)
En cas d’embardée, l’ESP se déclenche. Vingt-cinq fois par seconde, des capteurs intelligents vérifient si l’angle de braquage du volant correspond bien à la direction suivie par le véhicule. En cas de divergence, le dispositif réduit le couple moteur, agit sur le freinage des roues concernées et permet ainsi au conducteur de conserver la maîtrise de son véhicule. (© Bosch)

Le système électronique de stabilité ESP inventé par l’équipementier allemand Bosch va permettre d’éviter la perte de contrôle du véhicule. Il y a vingt-cinq ans, un coup de volant un peu brusque donné sur une chaussée humide pouvait suffire à faire perdre le contrôle du véhicule et à le précipiter hors de la route.

Grâce à l’ESP, les véhicules sont désormais capables de maintenir leur trajectoire de manière plus sûre,
et ce même dans les situations les plus délicates. Au cours des vingt-cinq dernières années, au sein de l’Union européenne, ce système d’antidérapage aurait permis de sauver près de 15 000 vies, et d’éviter près d’un demi-million d’accidents avec dommages corporels selon les estimations des experts en accidentologie Bosch.

82 % des véhicules neufs en sont équipés

Après la ceinture de sécurité et l’airbag, l’ESP reste l’un des moyens les plus efficaces pour sauver des vies sur les routes. Pour l’équipementier, le développement de ce dispositif a été une étape importante dans l’éradication de la mortalité sur les routes. Depuis sa création, le système électronique de stabilité – également appelé contrôle électronique de trajectoire – n’a cessé d’être amélioré. À ce jour, plus de 250 millions d’ESP ont été produits par la marque. Désormais, 82 % des véhicules neufs dans le monde en sont équipés, alors qu’en 2017 ce chiffre s’élevait à 64 %.

Moins d’accidents, moins de blessés, moins de morts : cette électronique au service de la sécurité routière a été reconnue d’utilité publique par le législateur, qui l’a rendue obligatoire dans de nombreux pays. Au sein de l’Union européenne, le système s’est imposé progressivement. Depuis novembre 2011, il est obligatoire dans tous les véhicules particuliers et utilitaires neufs et, depuis le 1er novembre 2014, sur tous les véhicules particuliers et utilitaires nouvellement immatriculés.

Certains pays comme l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Équateur, Israël, le Japon, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, la Russie, la Corée-du-Sud, ainsi que la Turquie et les États-Unis, ont également adopté des mesures légales ou pris des engagements volontaires en faveur de l’ESP. L’expérience européenne montre que, lorsque le nombre de véhicules équipés augmente, le nombre d’accidents diminue.

Mots clefs associés à cet article : Bosch

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Nissens complète sa gamme de turbos
    Nissens complète sa gamme de turbos
  • Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
    Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
  • Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
    Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
  • ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
    ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
  • Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
    Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
  • Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
    Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
  • Bardahl se rapproche de Biomotors
    Bardahl se rapproche de Biomotors
  • CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
    CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
  • Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
    Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
  • La Fiev gagne deux adhérents de poids
    La Fiev gagne deux adhérents de poids
  • Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
    Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
  • Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »
    Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »
  • Michelin distingué lors des Grands Prix de l’accélération digitale 2020
    Michelin distingué lors des Grands Prix de l’accélération digitale 2020
  • [Vidéo] Entretien avec Daniel Rochefort, Delphi Technologies
    [Vidéo] Entretien avec Daniel Rochefort, Delphi Technologies
  • [Vidéo] rencontre avec Noureddine Saidi, de BorgWarner
    [Vidéo] rencontre avec Noureddine Saidi, de BorgWarner

Newsletter
Recherche