Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable

Publié le par .

Le fournisseur spécialisé dans les technologies liées au diesel essaye actuellement un carburant de synthèse produit à partir de matières résiduelles et de déchets. Son utilisation réduirait les émissions de CO2 des véhicules diesel de 65 %, encore faut-il qu’il soit homologué.

En guise de tets, des véhicules de sociétés du groupe Bosch roulent au R33 et au diesel C.A.R.E.
En guise de tets, des véhicules de sociétés du groupe Bosch roulent au R33 et au diesel C.A.R.E.

Bosch poursuit ses recherches pour contribuer à mettre en place une mobilité sans émission. Après le biocarburant R33 BlueDiesel, partiellement renouvelable développé par Volkswagen -pour lequel Bosch est partenaire du projet- c’est un carburant entièrement renouvelable auquel s’essaye le fournisseur. Distribué par l’entreprise Toolfuel et baptisé C.A.R.E, le carburant est constitué de déchets, de matières résiduelles ainsi que d’huiles alimentaires usagées.

Et si le R33 permet de réduire de 20% au minimum les émissions de Co2 par rapport au diesel classique, le C.A.R.E permettrait quant à lui, la réduction de 65 % d’émissions selon le distributeur du carburant renouvelable. Et si certaines flottes utilisent déjà ce carburant pour le tester, à l’instar du groupe Bosch dont les véhicules des membres du directoire roulent au diesel C.A.R.E depuis début novembre, il n’est pas encore disponible pour le grand public contrairement au R33.

En effet, il n’est pas encore homologué par les autorités publiques. Par ailleurs, si le diesel C.A.R.E venait à être autorisé, il serait un peu plus onéreux qu’un litre de carburant diesel classique, selon le distributeur, en raison de son coût de fabrication.

Mais le groupe Bosch entend bien regarder vers toutes les solutions qui permettent de rouler plus proprement. L’équipementier explique que les véhicules diesel présentent un avantage en termes d’émissions de Co2 par rapport aux véhicules essence. Selon Bosch, à modèle équivalent, un diesel émettrait en moyenne 15 % de moins d’émission qu’un véhicule essence. « Pour poursuivre la baisse des émissions de gaz à effet de serre, nous avons besoin du diesel et d’autres solutions telles que les carburants de synthèse et renouvelables, en plus de l’électromobilité  », appuie Volkmar Denner, président du directoire de Bosch.

Mots clefs associés à cet article : Bosch, Environnement, Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Dyson abandonne la voiture électrique
    Dyson abandonne la voiture électrique
  • Bosch sécurise les V.E. avec la pyrotechnie
    Bosch sécurise les V.E. avec la pyrotechnie
  • Volvo, l’électrique sans négliger la sécurité
    Volvo, l’électrique sans négliger la sécurité
  • DRIV présente une nouvelle technologie de valves d’amortisseurs
    DRIV présente une nouvelle technologie de valves d’amortisseurs
  • Accélérer le déploiement de la mobilité électrique
    Accélérer le déploiement de la mobilité électrique
  • Delphi redéfinit les temps de recharge des véhicules électriques
    Delphi redéfinit les temps de recharge des véhicules électriques
  • Continental : une roue connectée et active
    Continental : une roue connectée et active
  • Bosch développe une caméra à intelligence artificielle
    Bosch développe une caméra à intelligence artificielle
  • Ronal présente sa première roue en impression 3D
    Ronal présente sa première roue en impression 3D
  • ZF porte à 100 kilomètres l’autonomie électrique des hybrides
    ZF porte à 100 kilomètres l’autonomie électrique des hybrides
  • Volkswagen va électrifier sa Coccinelle
    Volkswagen va électrifier sa Coccinelle
  • Le groupe Volkswagen investit dans l’holographie 3D
    Le groupe Volkswagen investit dans l’holographie 3D
  • Volkswagen double le dosage d’AdBlue
    Volkswagen double le dosage d’AdBlue
  • Bosch introduit les écrans 3D dans les véhicules
    Bosch introduit les écrans 3D dans les véhicules
  • Nec dévoile sa voiture volante
    Nec dévoile sa voiture volante

Newsletter
Recherche