Carrosserie : vers une main-d’œuvre étrangère

Publié le par .

Les carrosseries manquent cruellement de main-d’œuvre. Un problème que dénoncent depuis plusieurs mois les organisations professionnelles. Si ces dernières mettent en cause un défaut de moyens pour former les futurs carrossiers, le Gouvernement mise sur la main-d’œuvre étrangère.

Le besoin en recrutement dans les carrosseries pourrait être prochainement comblé par l'arrivée de professionnels étrangers.
Le besoin en recrutement dans les carrosseries pourrait être prochainement comblé par l'arrivée de professionnels étrangers.

Selon Pôle Emploi, entre 150 000 et 300 000 offres d’emploi ne trouvent pas de candidat en France. Et la moitié des entreprises affirment avoir du mal à recruter.

Pour pallier ces manques, le Gouvernement souhaite jouer sur « l’immigration professionnelle » en instaurant des quotas en fonction des compétences. Ces quotas, annoncés comme un référentiel, ne devraient pas être limitatifs. Ils seront débattus chaque année au Parlement.

Concrètement, le Gouvernement a annoncé la construction pour mars 2020 d’un outil statistique destiné à définir annuellement les besoins de main-d’œuvre étrangère par métier en tension, par secteur et par territoire.

Instauration d’un visa de travail

Une enquête de Pôle Emploi montre dans quels métiers on éprouve le plus de difficultés à recruter et lesquels seront donc susceptibles d’intégrer la liste de « métiers en tension ». En tête de ce top 10 on retrouve les carrossiers automobiles, où plus de 86 % des projets de recrutement s’avèrent difficiles en 2019.

Le travailleur d’origine étrangère aura un visa de travail pour une durée et un métier précis, à l’image de ce que font déjà l’Australie et le Canada.

Dans la même rubrique :

  • Une carrosserie centralisée dernier cri pour le groupe Saint-Christophe
    Une carrosserie centralisée dernier cri pour le groupe Saint-Christophe
  • Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
    Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
  • Fix Auto se lance au Mexique
    Fix Auto se lance au Mexique
  • [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
    [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
  • La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
    La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
  • Five Star forme aux Adas
    Five Star forme aux Adas
  • Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement
    Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement
  • Nouvelle édition des Carflex Days
    Nouvelle édition des Carflex Days
  • GT Motive booste son outil de chiffrage avec NextGen
    GT Motive booste son outil de chiffrage avec NextGen
  • Raptor Evolution : la cabine de peinture 100 % électrique
    Raptor Evolution : la cabine de peinture 100 % électrique
  • Fix Auto signe avec Spanesi
    Fix Auto signe avec Spanesi
  • Sata choisi par Fix Auto
    Sata choisi par Fix Auto
  • Le groupe Lacour lance un scanner d’analyse et de chiffrage des dégâts
    Le groupe Lacour lance un scanner d’analyse et de chiffrage des dégâts
  • Le modèle Albax
    Le modèle Albax
  • Omia s’attaque à la réparation rapide
    Omia s’attaque à la réparation rapide

Newsletter
Recherche