Carventura, « l’occasion sans concession »

Publié le par .

Carventura est une start-up dédiée à l’intermédiation entre acheteurs et vendeurs, particuliers ou professionnels, qui propose une inspection des véhicules d’occasion et une garantie de six mois minimum.

Frédéric Lecroart, président de Carventura (©Carventura)
Frédéric Lecroart, président de Carventura (©Carventura)

De manière générale, les ventes de véhicules d’occasion, notamment entre particuliers, demeurent largement majoritaires. Carventura, start-up lancée nationalement le 28 janvier 2017, surfe sur la vague et ne cesse depuis de s’agrandir en nombre et en objectifs. C’est aujourd’hui une équipe de 24 personnes, à la tête de laquelle se trouve Frédéric Lecroart, qui se décrit comme un « chef d’orchestre ».

La notoriété de Carventura se fait depuis le début par le bouche à oreille. La société estime désormais qu’il est temps de passer aux campagnes publicitaires. Elle va d’ailleurs bénéficier de la visibilité et du marketing du groupe PSA. En effet, à l’occasion du Salon Équip Auto, Carventura a signé un partenariat avec le réseau Eurorepar Car Service. Un partenariat que Frédéric Lecroart conçoit comme un « partage de synergies ».

Aujourd’hui, Carventura dispose d’un trafic de 5 000 visiteurs uniques par jour. Le nombre d’estimations de véhicules se monte à plus de 250 par jour. Le parc agréé par Carventura prend en compte les véhicules de moins de 15 ans et de moins de 200 000 kilomètres. Toutefois, s’il y a trop de travail à effectuer à l’intérieur ou à l’extérieur, le véhicule peut être refusé. Les ventes oscillent entre 1 300 et 89 000 euros. Carventura prend une marge en fonction du prix.
Par ailleurs, la start-up a mis au point son propre chiffrage à partir des données d’Autobiz et a enrichi ce dernier par sa connaissance du marché et de l’historique des ventes. Elle connaît également avec précision les prix des transactions grâce à son module de paiement anti-fraude.

Comment ça marche ?

Carventura entend apporter toutes les solutions de service pour faciliter le quotidien des automobilistes. En ce qui concerne la partie vente, le vendeur estime gratuitement son occasion en ligne (prix établi en fonction du marché). Des conseillers sont disponibles pour répondre en cas de discussion du prix. En moyenne, la vente se fait en dix jours. La start-up propose également une mise en valeur de la voiture sur les sites d’annonces pour améliorer ses chances de vente. À cette fin, Carventura offre une inspection automobile sur 150 points de contrôle et la prise de photos HD réalisées par son partenaire Mon Spécialiste Auto. Et pour une visibilité maximum du véhicule, l’annonce est diffusée sur toutes les plates-formes : carventura.com, Le Bon Coin, Paru Vendu, ou encore la marketplace de Facebook.

Carventura organise également la vente et accompagne dans les démarches administratives comme le pré-remplissage des documents de cession et de vente. Elle organise aussi un rendez-vous avec le vendeur ou le convoyeur. Une fois le véhicule réservé par un acheteur, un conseiller le recontacte pour confirmer la réservation. À noter qu’il est possible de tester le véhicule avant de l’acheter. Le paiement est sécurisé et aidé, si besoin, grâce à un partenariat conclu avec le Crédit Mutuel.

Frédéric Lecroart n’exclut pas un développement à l’international, soutenu par un marché en croissance. Pour lui, 2020 s’annonce comme « une grosse année de recrutement et de croissance ».

[Article complet à lire dans DA n°147]

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Start-up

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Record d’immatriculations des occasions en juin
    Record d’immatriculations des occasions en juin
  • Je vends votre auto noue un partenariat avec Et Hop ! Pare-brise
    Je vends votre auto noue un partenariat avec Et Hop ! Pare-brise
  • Carlab : faire la différence dans un marché ultra-concurrentiel
    Carlab : faire la différence dans un marché ultra-concurrentiel
  • Stampyt se lance dans la vidéo
    Stampyt se lance dans la vidéo
  • Arval France Autovalley devient Arval Autoselect
    Arval France Autovalley devient Arval Autoselect
  • Autosphère se lance dans la location de véhicules de collection
    Autosphère se lance dans la location de véhicules de collection
  • Le marché de l’occasion reprend des couleurs
    Le marché de l’occasion reprend des couleurs
  • Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
    Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
  • Stampyt lance le « détourage hybride »
    Stampyt lance le « détourage hybride »
  • Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
    Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
  • Trustoo conseille à distance
    Trustoo conseille à distance
  • L’Argus gèle sa cote
    L’Argus gèle sa cote
  • Carventura maintient une partie de son activité
    Carventura maintient une partie de son activité
  • Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %
    Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %
  • Stampyt lance Stampyt Protect
    Stampyt lance Stampyt Protect

Newsletter
Recherche