Chereau vise les 1 000 semi-remorques à hydrogène par an dans 10 ans

Publié le par .

Dans le cadre du salon HyVolution, dédié à l’hydrogène, Chereau a annoncé sa volonté de produire dans 10 ans 20 % de ses semi-remorques fonctionnant avec ce carburant du futur très prometteur et soutenu par la France.

Chereau a annoncé sa volonté de produire dans 10 ans 20 % de ses semi-remorques fonctionnant à l'hydrogène (© Chereau)
Chereau a annoncé sa volonté de produire dans 10 ans 20 % de ses semi-remorques fonctionnant à l'hydrogène (© Chereau)

Chereau avance sur la question de l’hydrogène. Après avoir conçu le démonstrateur Hydrogen Power H2, le carrossier ambitionne d’ici 2022 la livraison de dix véhicules à hydrogène dont le premier exemplaire, issu du projet collaboratif ROAD, est mis à disposition du transporteur Delanchy qui va poursuivre les essais en exploitation.

Pour rappel, la semi-remorque frigorifique fabrique son froid sans émission de CO2 ou de particules avec un fonctionnement complétement silencieux. Pour ce faire, une pile à combustible a pour rôle de fabriquer de l’électricité à partir de l’hydrogène et c’est cette électricité qui alimente le groupe frigorifique et les équipements de la semi-remorque nécessitant de l’énergie.

« La majorité des exemplaires est d’ores et déjà réservée par des clients souhaitant eux aussi accélérer la transition énergétique de leur parc de véhicules via la solution hydrogène » commente le carrossier constructeur qui souhaite, d’ici à 10 ans, que 20 % de sa production soit constituée de véhicule à hydrogène, soit 1 000 véhicules pas an.

« Ce projet s’inscrit dans une démarche environnementale globale, que l’on retrouve également à une autre échelle sur nos véhicules » précise Damien Destremau, président de Chereau. « Nous travaillons en parallèle la frugalité énergétique et la réduction du poids. Nous sommes convaincus qu’il faut faire bouger les choses, être acteurs du changement et non l’attendre ».

Pour afficher ses positions, l’industriel normand vient de signer un partenariat de trois ans en tant que supporter officiel d’Energy Observer, le premier bateau laboratoire à hydrogène (électrolyse de l’eau de mer) qui fait le tour du monde pour promouvoir de nouvelles solutions énergétiques.

Du côté industriel, Chereau avance dans la mise en place de sa structure de production de véhicules à hydrogène via un partenariat technique avec la société H2SYS pour la fourniture des systèmes à piles combustible mais aussi le pilotage de la production du froid et la mise à disposition de l’énergie pour tous les autres consommateurs de la semi-remorque (hayon, rideau d’air, feux de travail, télématique…).

Mots clefs associés à cet article : Chéreau

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Lamberet dévoile ses dernières innovations
    Lamberet dévoile ses dernières innovations
  • Chéreau met en ligne son nouveau catalogue pièces de rechange
    Chéreau met en ligne son nouveau catalogue pièces de rechange
  • Diesel Technic investit dans la qualité et la logistique
    Diesel Technic investit dans la qualité et la logistique
  • VDO propose de la formation tachygraphe à distance
    VDO propose de la formation tachygraphe à distance
  • Thermo King lance l’Advancer
    Thermo King lance l’Advancer
  • Thermo King et BPW s’associent pour du frigorifique zéro-émission
    Thermo King et BPW s’associent pour du frigorifique zéro-émission
  • Allison Transmission affiche l’efficacité de son logiciel FuelSense 2.0
    Allison Transmission affiche l’efficacité de son logiciel FuelSense 2.0
  • WabcoWürth fête ses 10 ans
    WabcoWürth fête ses 10 ans
  • H2Coldchain : la chaîne du froid hydrogène par Chéreau
    H2Coldchain : la chaîne du froid hydrogène par Chéreau
  • Une chute des ventes de camions estimée à 35 % cette année
    Une chute des ventes de camions estimée à 35 % cette année
  • Wabco signe avec Almajdouie Logistics
    Wabco signe avec Almajdouie Logistics
  • Carrier devient indépendant et coté en Bourse
    Carrier devient indépendant et coté en Bourse
  • Covid-19 : Diesel Technic reste mobilisé
    Covid-19 : Diesel Technic reste mobilisé
  • Inodis adapte ses activités
    Inodis adapte ses activités
  • V.Orlandi étoffe le catalogue de Saf-Holland
    V.Orlandi étoffe le catalogue de Saf-Holland

Newsletter
Recherche