Citroën innove avec le contrat d’entretien « Light Service » en Italie

Publié le par .

Citroën innove avec le contrat d’entretien « Light Service » en Italie

Citroën veut doper son activité après-vente en Italie.

Le constructeur y a lancé, depuis juin, le programme « Light Service » au sein de son réseau Eurorepar.

Ce nouveau service est un contrat d’entretien mensualisé, conçu par la marque aux chevrons pour répondre aux besoins de tous ses clients.

« Light Service » propose ainsi trois tarifications adaptées à la taille de chaque véhicule : small, medium et large. Ces abonnements se déclinent ensuite en deux niveaux : l’entrée de gamme baptisée « Start », et la version supérieure appelée « Plus ». La fourchette de prix varie ainsi entre 15 et 27 euros par mois.

Plusieurs prestations et offres sont comprises pour les deux niveaux : contrôle des niveaux, vidange et changement des filtres, assistance dépannage, voiture de remplacement, ainsi que 50% de réduction sur l’achat de pneus.

L’abonnement « Plus » inclut également le changement des balais d’essuie-glaces, le remplacement de la batterie ou des plaquettes de frein (supplément de 55 euros) et l’assainissement du véhicule.

Pas de déploiement prévu en France

Les abonnés « Light Service » peuvent accéder à tous ces services une fois par an après le paiement de la sixième mensualité.

Ils peuvent en revanche, dès le premier jour, remplacer leur batterie ou leurs plaquettes de frein, profiter du check-up, du remorquage et du remplacement de véhicule en cas de panne ou d’accident.

Avec cette formule tout compris proposée à un tarif attractif, Citroën Italie entend fidéliser une clientèle qui échappe jusqu’ici à son réseau Eurorepar, comptant 260 sites. « Cette classification permet une estimation rapide et transparente des frais d’entretien et vous garantit un service adapté à vos besoins », explique la marque française sur le site dédié à « Light Service ».

Inauguré dans la péninsule, le contrat d’entretien ne devrait pas, pour le moment, être déployé de l’autre côté des Alpes. Interrogé, le constructeur a confirmé qu’il n’envisageait pas de commercialiser « Light Service » dans l’Hexagone.

Mots clefs associés à cet article : Citroën

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Renault : la logistique pièces se grippe
    Renault : la logistique pièces se grippe
  • Plus de 50 % de véhicules électrifiés Ford d’ici à 2022
    Plus de 50 % de véhicules électrifiés Ford d’ici à 2022
  • Volkswagen : nouveau logo et design de marque
    Volkswagen : nouveau logo et design de marque
  • Électrique : + 54 % d’immatriculations cet été
    Électrique : + 54 % d’immatriculations cet été
  • Audi : Édouard Nousbaum nommé directeur après-vente
    Audi : Édouard Nousbaum nommé directeur après-vente
  • Audi lance une plate-forme de prépaiement en ligne des prestations après-vente
    Audi lance une plate-forme de prépaiement en ligne des prestations après-vente
  • Quels sont les plus importants groupes de distribution automobile ?
    Quels sont les plus importants groupes de distribution automobile ?
  • Véhicule électrique : le groupe Volkswagen adapte son activité après-vente
    Véhicule électrique : le groupe Volkswagen adapte son activité après-vente
  • Une chute de 14,1 % pour les ventes de véhicules en août
    Une chute de 14,1 % pour les ventes de véhicules en août
  • Free2Move accélère la mise en place de son offre « Rent » aux professionnels
    Free2Move accélère la mise en place de son offre « Rent » aux professionnels
  • Volvo investit dans les start-up UVeye et MDGo
    Volvo investit dans les start-up UVeye et MDGo
  • Volvo : rappel préventif de 29 000 véhicules en France
    Volvo : rappel préventif de 29 000 véhicules en France
  • Ford/Volkswagen : un front commun pour la conduite autonome et l’électrification
    Ford/Volkswagen : un front commun pour la conduite autonome et l’électrification
  • PSA lance sa marque de peinture Forwelt by Eurorepar
    PSA lance sa marque de peinture Forwelt by Eurorepar
  • Avere-France dévoile son baromètre du premier semestre 2019
    Avere-France dévoile son baromètre du premier semestre 2019

Newsletter
Recherche