Comment Autel fait bouger les lignes du diagnostic

Publié le par .

Depuis deux ans, la marque chinoise d’outils de diagnostic Autel connaît une progression remarquée de ses ventes en Europe comme en France. Son secret : une gamme de produits de bonne facture, performants et complets auxquels aucun véhicule ne semble résister.

Depuis deux ans, la marque chinoise Autel gagne des parts de marché avec son matériel performant et bon marché. (© Autel)
Depuis deux ans, la marque chinoise Autel gagne des parts de marché avec son matériel performant et bon marché. (© Autel)

Encore challenger en Europe sur le marché du diagnostic automobile, le fabricant chinois Autel affiche de fortes ambitions sur le Vieux Continent, en notamment en France. Si la marque, lancée il y a quinze ans, commence seulement à se faire remarquer dans l’Hexagone, elle rayonne néanmoins au niveau international dans plus de 120 pays. Elle est, par exemple, aux États-Unis une marque leader qui se dispute le marché avec Snap-On.

Autel possède à New York et à Senzhen un centre d’études. La production est réalisée en Chine avec deux usines basées à Senzhen. Elles fabriquent l’ensemble des composants de ses outils. L’entreprise emploie 1 200 salariés, dont 600 ingénieurs, pour un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros.

En France depuis cinq ans

La marque s’est implantée en Europe il y a six ans en installant son siège en Allemagne. Elle connaît un certain succès en Espagne et en Italie. Plus à la traîne en France, la marque chinoise est commercialisée nationalement de manière exclusive depuis cinq ans par un distributeur indépendant qui profite de l’appellation Autel France. La société, basée à Colmar, est dirigée par deux associés : Étienne Ruff et Lilian Robert. Ces anciens distributeurs de la marque Launch n’ont pas hésité à miser sur les produits Autel après avoir été séduits par la qualité et la performance d’outils riches en fonctionnalités et proposés à des prix très compétitifs.

« Nos outils sont en mesure de communiquer avec 120 marques mondiales, même les plus prestigieuses, et leurs modèles les plus récents », souligne Lilian Robert.
Autre atout annoncé des outils Autel : des mises à jour qui s’opèrent presque en temps réel lorsque le boîtier peine à communiquer avec un véhicule. « Nous opérons 500 mises à jour par an », lâche le dirigeant. Le secret : ses 600 ingénieurs en permanence mobilisés pour envoyer aux outils connectés un correctif dès que le garagiste en fait la demande via la fonction « Datas log ». Les mises à jour sont gratuites durant deux ou trois ans.

Un bouche à oreille efficace

Selon les propos de Lilian Robert, plus de 200 distributeurs proposent aujourd’hui les outils de diagnostic Autel. « Nous vendons une cinquantaine d’appareils par jour », affirme le dirigeant. Qui ajoute : « Nous n’avons démarché aucun distributeur. Ils nous appellent car ce sont leurs clients qui réclament nos produits. Les garagistes connaissent nos outils de diagnostic parce que beaucoup d’auto-entrepreneurs les utilisent. »

Depuis deux ans, les ventes décollent. En 2019, le chiffre d’affaires d’Autel France a atteint 6,4 millions d’euros. Vingt mille outils auraient déjà été commercialisés au cours des trois dernières années. Les produits Autel ont su séduire des réseaux comme Point S, ID Rechange, Nexus International et Van Heck Interpieces. Tout dernièrement, c’est le réseau Doyen Auto qui s’est laissé convaincre par la marque chinoise. Un pavé dans la mare.

Retrouvez notre test de l’outil haut de gamme Autel dans le prochain numéro de Décision Atelier.

Mots clefs associés à cet article : Autel

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • BMW opte pour l’informatique
    BMW opte pour l’informatique "durci" de Getac
  • Schumacher Electric s’associe à Stanley Black&Decker
    Schumacher Electric s’associe à Stanley Black&Decker
  • Belgom brille à Retromobile
    Belgom brille à Retromobile
  • Hella renforce ses équipes de vente et de marketing
    Hella renforce ses équipes de vente et de marketing
  • Shell teste la consigne
    Shell teste la consigne
  • Sogefi équipe les moteurs « FireFly » du groupe FCA
    Sogefi équipe les moteurs « FireFly » du groupe FCA
  • Schaeffler complète ses kits moteur INA
    Schaeffler complète ses kits moteur INA
  • BorgWarner rachète Delphi Technologies
    BorgWarner rachète Delphi Technologies
  • Questions à : Amélie Paviet, directrice marketing rechange automobile chez NTN-SNR
    Questions à : Amélie Paviet, directrice marketing rechange automobile chez NTN-SNR
  • Mirka rejoint le programme écoresponsable SEAM
    Mirka rejoint le programme écoresponsable SEAM
  • Hafa partenaire des garages solidaires Apreva
    Hafa partenaire des garages solidaires Apreva
  • Borel : une offre FleX3 pour rouler à l’essence, à l’éthanol ou au GPL
    Borel : une offre FleX3 pour rouler à l’essence, à l’éthanol ou au GPL
  • Delphi Technologies adopte la recherche par plaque d’immatriculation
    Delphi Technologies adopte la recherche par plaque d’immatriculation
  • NTN-SNR : Christophe Idelon succède à Jean-François Debrosse
    NTN-SNR : Christophe Idelon succède à Jean-François Debrosse
  • Jean-Paul Michel, nouveau vice-président exécutif de Faurecia Clarion Electronics
    Jean-Paul Michel, nouveau vice-président exécutif de Faurecia Clarion Electronics

Newsletter
Recherche