Continental mise sur le pissenlit

Publié le par .

Continental pense possible l’utilisation du pissenlit pour produire le caoutchouc introduit dans ses pneumatiques. Le fabricant vient d’inaugurer un bâtiment dédié à la recherche dans ce domaine.

Continental pense possible l’utilisation du pissenlit pour produire le caoutchouc introduit dans ses pneumatiques.
Continental pense possible l’utilisation du pissenlit pour produire le caoutchouc introduit dans ses pneumatiques.

Continental vient d’inaugurer son laboratoire de recherche Taraxagum Lab Anklam en Allemagne. Le bâtiment de 30 000 m2 est destiné à la recherche sur l’agriculture et sur le processus d’extraction du pissenlit russe comme matière première alternative au caoutchouc tropical.

Si les résultats de recherche sont probants, l’industriel prévoit d’introduire cette matière première dans sa production en série dans les dix prochaines années.

« Nous sommes le premier fabricant de pneus au monde à investir autant dans l’industrialisation du caoutchouc en pissenlit. Nous considérons la plante comme une alternative et un complément importants au caoutchouc naturel conventionnel issu de l’hevea brasiliensis, ce qui nous permet de répondre à la demande mondiale croissante d’une façon durable et écologique » a déclaré Nikolai Setzer, membre du comité de direction de Continental AG et directeur de la division Pneumatiques

En test depuis 2014

À moyen terme, environ vingt collaborateurs issus des domaines de l’agronomie, de la chimie, de la production et de la technologie des process effectueront des recherches sur l’agriculture du pissenlit russe.

Depuis 2011, Continental effectue des recherches visant à remplacer le caoutchouc naturel des tropiques par des plantes qui peuvent pousser sous des climats tempérés. Le premier exemplaire de pneu hiver comportant une bande de roulement en caoutchouc de pissenlit pur a été mis en test sur la route en 2014, et le premier pneu poids lourd avec une bande de roulement à base de caoutchouc de pissenlit a été présenté au Salon de Francfort en 2016.

Mots clefs associés à cet article : Continental

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Dyson abandonne la voiture électrique
    Dyson abandonne la voiture électrique
  • Bosch sécurise les V.E. avec la pyrotechnie
    Bosch sécurise les V.E. avec la pyrotechnie
  • Volvo, l’électrique sans négliger la sécurité
    Volvo, l’électrique sans négliger la sécurité
  • DRIV présente une nouvelle technologie de valves d’amortisseurs
    DRIV présente une nouvelle technologie de valves d’amortisseurs
  • Accélérer le déploiement de la mobilité électrique
    Accélérer le déploiement de la mobilité électrique
  • Delphi redéfinit les temps de recharge des véhicules électriques
    Delphi redéfinit les temps de recharge des véhicules électriques
  • Continental : une roue connectée et active
    Continental : une roue connectée et active
  • Bosch développe une caméra à intelligence artificielle
    Bosch développe une caméra à intelligence artificielle
  • Ronal présente sa première roue en impression 3D
    Ronal présente sa première roue en impression 3D
  • ZF porte à 100 kilomètres l’autonomie électrique des hybrides
    ZF porte à 100 kilomètres l’autonomie électrique des hybrides
  • Volkswagen va électrifier sa Coccinelle
    Volkswagen va électrifier sa Coccinelle
  • Le groupe Volkswagen investit dans l’holographie 3D
    Le groupe Volkswagen investit dans l’holographie 3D
  • Volkswagen double le dosage d’AdBlue
    Volkswagen double le dosage d’AdBlue
  • Bosch introduit les écrans 3D dans les véhicules
    Bosch introduit les écrans 3D dans les véhicules
  • Nec dévoile sa voiture volante
    Nec dévoile sa voiture volante

Newsletter
Recherche