Contrôle technique : 700 000 véhicules pourraient manquer à l’appel

Publié le par .

Selon un premier bilan opéré par la branche du contrôle technique de CNPA, 560 000 véhicules n’ont pas passé leur contrôle technique depuis le début de l’année. Un chiffre qui pourrait même atteindre les 700 000 d’ici à la fin 2019.

Le CNPA propose quatre mesures pour forcer les contrôles techniques.
Le CNPA propose quatre mesures pour forcer les contrôles techniques.

Faut-il y voir l’effet d’un contrôle technique qui s’est fortement renforcé ces douze derniers mois ? Depuis le début de l’année, 560 000 véhicules n’auraient pas passé leur contrôle technique à échéance. Un chiffre anormalement élevé qui pourrait même atteindre les 700 000 à la fin de l’année, soit près de 3 % des 25 millions de contrôle opérés chaque année. Du jamais vu. Le manque à gagner pourrait alors s’élever à 54 millions d’euros pour le secteur. Un chiffre de perte que le CNPA estime lui à 100 millions d’euros cette année.

La disparition du parc roulant d’anciens véhicules sous l’effet de la prime à la conversion explique aussi cette situation alarmante pour les contrôleurs. Mais selon le CNPA, sur le lot, au moins 10 000 véhicules non inspectés représentent un danger routier. « Un chiffre qui continuera d’augmenter si aucune mesure n’est prise rapidement », prévient l’organisation professionnelle.

C’est sur la base de ce constat inquiétant que le CNPA vient d’adresser un courrier à l’attention du Premier ministre, Édouard Philippe. Pour lutter contre le comportement de report voire d’évitement du contrôle technique, le CNPA demande l’automatisation des relances, une majoration de l’amende forfaitaire (135 euros aujourd’hui), l’intégration du contrôle technique dans le périmètre de la vidéo-verbalisation et l’obligatoire de présenter un contrôle technique de moins de six mois lors de la souscription d’une assurance automobile.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique, CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Dekra joue la transparence
    Dekra joue la transparence
  • SGS acquiert CTA Gallet
    SGS acquiert CTA Gallet
  • Contrôle technique : un délai de 104 jours et pas de date butoir
    Contrôle technique : un délai de 104 jours et pas de date butoir
  • Modification des délais du contrôle technique
    Modification des délais du contrôle technique
  • Dekra se prépare à une grosse reprise
    Dekra se prépare à une grosse reprise
  • [Vidéo] Bernard Bourrier présente le plan de relance d’Autovision
    [Vidéo] Bernard Bourrier présente le plan de relance d’Autovision
  • Autosur forme en visio-conférence
    Autosur forme en visio-conférence
  • Autovision poursuit la formation des contrôleurs mais à distance
    Autovision poursuit la formation des contrôleurs mais à distance
  • Geoffrey Michalak nommé directeur technique et formation au sein de SGS
    Geoffrey Michalak nommé directeur technique et formation au sein de SGS
  • Covid-19 : le Gouvernement acte un délai de trois mois pour le contrôle technique
    Covid-19 : le Gouvernement acte un délai de trois mois pour le contrôle technique
  • Covid-19 : l’appel à l’aide des contrôleurs techniques
    Covid-19 : l’appel à l’aide des contrôleurs techniques
  • Covid-19 : qu’en est-il du contrôle technique ?
    Covid-19 : qu’en est-il du contrôle technique ?
  • Contrôle technique : nette baisse de fréquentation en 2019
    Contrôle technique : nette baisse de fréquentation en 2019
  • Contrôle technique : légère hausse des contre-visites
    Contrôle technique : légère hausse des contre-visites
  • Autovision promeut les métiers du contrôle technique
    Autovision promeut les métiers du contrôle technique

Newsletter
Recherche