Contrôle technique : Simplauto note une inflation contenue en 2015

Publié le par .

Simplauto.com publie la troisième étude nationale sur les prix du contrôle technique en France.
Simplauto.com publie la troisième étude nationale sur les prix du contrôle technique en France.

Environ 67 euros : c’est le prix moyen d’un contrôle technique en France selon le comparateur simplauto.com. Le pure player vient en effet de publier, pour la troisième année consécutive, son baromètre national sur les prix du contrôle technique dans l’Hexagone.

Et en 2015 l’inflation a été plutôt mesurée pour les automobilistes puisque ce prix moyen n’a grimpé que de 0,1 %, à 67,34 euros, après une augmentation de 1 % en 2014. « C’est la première fois, depuis que notre baromètre existe, que l’on observe des prix quasi stables », constate Simplauto.

Des écarts marqués au niveau local

En revanche, les écarts de prix se sont une nouvelle fois révélés très importants d’une région à l’autre. Avec un tarif moyen de 56,60 euros, c’est dans la Loire que les contrôles sont les moins chers tandis que la Haute-Savoie remporte la palme du département métropolitain le plus onéreux, avec une facture moyenne de 79,64 euros. En outre-mer, les prix restent une nouvelle fois très élevés, atteignant jusqu’à 85,64 euros pour la Réunion !

Si les variations tarifaires demeurent fortes à l’échelle régionale, elles le sont également à un niveau plus local. Au sein d’une même ville, les prix peuvent en effet fluctuer fortement : jusqu’à 27 euros à Limoges ! Selon Simplauto, ces écarts de prix masquent d’ailleurs la relative stabilité des tarifs au niveau national. « Depuis que notre baromètre existe, c’est la première fois que nous constatons de telles variations de prix dans les grandes villes françaises », note le comparateur en ligne.

Une transparence tarifaire qui se fait attendre

Enfin, du côté des enseignes de contrôleurs, l’étude démontre des disparités contenues entre les différents réseaux. L’écart n’atteint que 4,67 % entre Autosur, enseigne la moins chère avec un prix moyen de 65,49 euros, et Dekra-Norisko, réseau le plus onéreux avec une facture moyenne de 68,55 euros.

Réalisée en novembre, l’étude de Simplauto a porté sur plus de 3 200 centres, soit un échantillon de 54 % du parc total. Précisons que le tarif des contre-visites n’a pas été pris en compte puisque le rapport ne concerne que les véhicules recalés lors du premier contrôle. Au terme de cette troisième étude consécutive, Simplauto note que la transparence sur les prix n’est toujours pas appliquée sur les sites web des principaux acteurs du secteur. « Seuls Autosécurité et Securitest jouent la transparence totale sur leurs tarifs », déplore le comparateur.

Mots clefs associés à cet article : Dekra-Norisko, Autosur

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La LOM renforce la séparation entre contrôle technique et commerce automobile
    La LOM renforce la séparation entre contrôle technique et commerce automobile
  • Karine Bonnet nommée directrice générale de Dekra Automotive SAS
    Karine Bonnet nommée directrice générale de Dekra Automotive SAS
  • Contrôle technique : 700 000 véhicules pourraient manquer à l’appel
    Contrôle technique : 700 000 véhicules pourraient manquer à l’appel
  • Le CNPA conteste la « flambée historique » des prix du contrôle technique
    Le CNPA conteste la « flambée historique » des prix du contrôle technique
  • Contrôle technique : plus de 12 % de hausse de prix
    Contrôle technique : plus de 12 % de hausse de prix
  • Contrôle technique : SGS porte la bonne parole écologique
    Contrôle technique : SGS porte la bonne parole écologique
  • L’indépendance contrôleur/garagiste en question dans la LOM
    L’indépendance contrôleur/garagiste en question dans la LOM
  • Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
    Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
  • Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés
    Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés
  • Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
    Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
  • Dekra poursuit sa diversification
    Dekra poursuit sa diversification
  • Nouveau CT : pas si terrible que cela
    Nouveau CT : pas si terrible que cela
  • [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
    [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
  • SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
    SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
  • Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité
    Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité

Newsletter
Recherche