Contrôle technique : redynamiser le métier avec l’annualisation des contrôles

Publié le par .

Selon le CNPA, le bilan du contrôle technique 2018 reflète les difficultés que traverse le métier. L’organisation professionnelle appelle à l’annualisation des inspections pour les véhicules âgés de plus de 7 ans.

Alors que le parc augmente, le nombre de véhicules contrôlés en 2018 n'a progressé que de 0,4 %.
Alors que le parc augmente, le nombre de véhicules contrôlés en 2018 n'a progressé que de 0,4 %.

La branche métier « Contrôle technique » du CNPA a réagi au bilan de l’exercice 2018 diffusé par l’OTC le 24 avril dernier.

À la lecture des chiffres, le syndicat s’inquiète du ralentissement de l’activité. L’an passé, environ 25 450 000 contrôles ont été effectués, soit une progression de seulement 0,4 % par rapport à 2017. Un taux de croissance alarmant pour le CNPA et qui reste en-dessous des moyennes situées depuis 2010 entre 1 et 4 % par an.

Un taux de croissance alarmant

« Si les quatre premiers mois de l’année 2018 ont été marqués par une fréquentation en hausse de 25 % avec un pic à + 61 % en avril, il est intéressant de noter qu’au bout du compte l’année 2018 se distingue des années précédentes par une très faible progression du marché », commente l’organisation.

Parallèlement, elle fait remarquer que le nombre de contrôleurs agréés est en baisse de 0,22 %, ce qui équivaut à une trentaine de contrôleurs en moins par rapport à 2017. « Du jamais vu dans le métier », rappelle la branche. Selon elle, le marché du contrôle technique traverse une crise qui place les professionnels en grande difficulté.

Et ce début d’année reste inquiétant pour les professionnels du secteur avec un gel annoncé des prix, des investissements à prévoir, un manque de personnel et des volumes en baisse (– 22 % en mars 2019).

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le renforcement du contrôle technique ne profite pas nécessairement aux affaires des contrôleurs, même si le taux de prescription de contre-visite s’est établi à 17,36 % entre le 1er janvier et le 19 mai 2018 et à 21,51 % entre le 20 mai et le 31 décembre.

Le CNPA plaide pour un contrôle annuel dès la septième année

Alors que l’âge moyen des véhicules contrôlés continue de croître (12,17 ans en 2018 contre 11,99 en 2017) et que le taux de contre-visites augmente avec l’âge du véhicule contrôlé, le CNPA réitère son souhait d’annualiser le contrôle technique à partir de la septième année de mise en circulation d’un véhicule.

« Un entretien préventif régulier associé à un contrôle technique annuel favoriseraient une baisse du coût global tout au long de la vie du véhicule et permettrait, en outre, d’améliorer la sécurité routière et l’environnement », conclut l’organisation.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité

Newsletter
Recherche