Contrôle technique : un premier bilan

Publié le par .

À peine entré en vigueur, le nouveau contrôle technique suscite déjà toutes les attentions des professionnels. Le CNPA a communiqué les premiers chiffres diffusés par le ministère de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports.

Depuis l'entrée en vigueur du contrôle technique, le 20 mai 2018, le taux de contre-visite s'élève à 22 % en moyenne.
Depuis l'entrée en vigueur du contrôle technique, le 20 mai 2018, le taux de contre-visite s'élève à 22 % en moyenne.

Le nouveau contrôle technique est toujours scruté de près par tous les acteurs de la profession. Il suscite aussi des craintes chez les automobilistes du fait de son caractère plus rigoureux : le nombre de défaillances possibles atteint désormais 610 défauts, et celui des points de contrôle est passé de 123 à 133 le 20 mai 2018.

Moins d’un mois après son entrée en vigueur, le ministère de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports a diffusé les premiers chiffres inhérents au nouveau contrôle technique. Le CNPA a profité de l’occasion pour expliquer que le déferlement de contre-visite n’aurait pas lieu, contrairement à ce que d’aucuns avaient indiqué. Et même s’il est un peu tôt pour réaliser un premier bilan significatif, le syndicat a rappelé que le taux moyen de contre-visite sur l’année 2017 était de 18,56 % contre 22 % en moyenne depuis le 20 mai dernier, dont 1,5 % pour défaillance technique.

« Ces chiffres sont très éloignés des prévisions alarmistes annoncées par certains. Des communications sur des taux de contre-visites atteignant 40 % ont contribué à alimenter la panique des automobilistes. Cela s’est traduit par un engorgement des centres et par une hausse des fréquentations de 61 % sur le mois d’avril 2018 », a souligné l’organisation dans un communiqué. Reste à savoir si le taux de contre-visite de ces trois dernières semaines se stabilisera au cours des prochains mois.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique, Service, CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
  • IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
    IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
  • Turbo’s Hoet fournit l’assistance
    Turbo’s Hoet fournit l’assistance

Newsletter
Recherche