Cora comble le vide laissé par les concessionnaires

Publié le par .

Malgré une sinistralité automobile en forte chute, le spécialiste des pièces de carrosserie Cora maintient ses services. Le grossiste comble en partie le vide laissé par les concessionnaires.

Stéphane Holt, directeur général de Cora.
Stéphane Holt, directeur général de Cora.

Malgré une baisse de la sinistralité très marquée ces dernières semaines (– 75 % selon la Maif) Cora, grossiste en pièces de carrosserie du groupe PHE, a pris la décision de rester ouvert. La société enregistre depuis le début du mois d’avril une baisse de son chiffre d’affaires de plus de 60 %.

Si la baisse s’avère significative, elle est cependant moins importante que celle de la sinistralité. Cela laisse à penser que Cora gagne quelques commandes aux concessionnaires, dont la plupart sont fermés ou se focalisent sur les commandes urgentes.

Selon le grossiste, bon nombre de carrosseries sont encore opérationnelles. Elles poursuivent tant bien que mal leurs travaux en cours ou programmés. Cora continue à livrer l’ensemble des demandes dans la limite de son catalogue, qui globalement répond à 60 % des besoins d’un carrossier. « Nous livrions beaucoup de pièces qui concernent les véhicules utilitaires mobilisés par la crise » détaille Stéphane Holt, directeur général de Cora. Selon le responsable, le mix des ventes a peu évolué depuis le confinement.

Toutefois, face à la baisse d’activité et pour des raisons de sécurité, l’entreprise, qui emploie 300 personnes, a temporairement réduit ses effectifs de 70 % en utilisant l’ensemble des dispositifs mis en place par le Gouvernement, à commencer par la prise de RTT et de congés payés. « Cette mesure va nous permettre d’avoir les effectifs au complet lors du redémarrage. Nos salariés l’ont naturellement compris sans que nous ayons à imposer quoi que ce soit », commente le directeur. Le télétravail a aussi été mis en place pour certaines fonctions administratives avec une trentaine de personnes qui opèrent depuis leur domicile.

Le coût du transport plus prégnant

Cora doit toutefois composer avec un transport moins performant et des tournées biquotidiennes arrêtées. Le service à J + 1 reste assuré. « Nos clients le comprennent. Si le service est dégradé, il reste acceptable », estime le directeur. Sur ce volet de la logistique, se pose néanmoins à Cora, comme à l’ensemble des entreprises de distribution la question du coût du transport, qui devient plus prégnant à mesure que le nombre de pièces par colis se réduit. « Cette hausse relative des coûts de transport reste acceptable. Nous ne sommes pas aujourd’hui dans la démarche de faire de la rentabilité. Notre priorité est de continuer à servir nos clients pour assurer la mobilité essentielle », confie Stéphane Holt.

Qu’en est-il de cette situation si le crise venait à durer encore des semaines ? Faut-il s’attendre à une hausse des prix ? « Si le déconfinement dure et se durcit, cela pourrait devenir un sujet. Cela dit, nos prix sont indexés aujourd’hui sur ceux des constructeurs », répond le directeur. Le responsable assure que Cora peut ainsi tenir au ralenti encore deux mois sans gros risque en ajustant au mieux son organisation. Au-delà, il faudra reconsidérer les choses avec comme priorité celle de préserver les collaborateurs. Les stocks ne devraient pas manquer. Le dirigeant semble plus inquiet par la perspective des dépôts de bilan de certains de ses clients et des impayés qui en découleraient. Certaines mesures ont été prises au niveau du groupe et de ses distributeurs pour prévenir ces risques d’arriérés susceptibles de se multiplier ces prochaines semaines…

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution renforce son offre de batteries Isotech
    Autodistribution renforce son offre de batteries Isotech
  • LKQ - Van Heck Interpièces France reste opérationnel !
    LKQ - Van Heck Interpièces France reste opérationnel !
  • Temot International met en avant ses meilleurs fournisseurs
    Temot International met en avant ses meilleurs fournisseurs
  • L’Agra s’ouvre aux pneumatiques avec Puissance Pneu France
    L’Agra s’ouvre aux pneumatiques avec Puissance Pneu France
  • Alliance Automotive Group repositionne sa MDD Tech’in
    Alliance Automotive Group repositionne sa MDD Tech’in
  • Libéralisation des pièces captives : les amendements retirés de la loi Climat et résilience
    Libéralisation des pièces captives : les amendements retirés de la loi Climat et résilience
  • Frédéric Vogel, un ancien de PSA Aftermarket chez Alliance Automotive Group
    Frédéric Vogel, un ancien de PSA Aftermarket chez Alliance Automotive Group
  • Back2Car, emblème de l’approche RSE d’Alliance Automotive Group
    Back2Car, emblème de l’approche RSE d’Alliance Automotive Group
  • Isotech d’Autodistribution : dix ans de développement et une croissance annuelle de 10 %
    Isotech d’Autodistribution : dix ans de développement et une croissance annuelle de 10 %
  • Alliance Automotive Group cible les particuliers avec l’enseigne Pièces Auto
    Alliance Automotive Group cible les particuliers avec l’enseigne Pièces Auto
  • Alternative Autoparts enrichit son offre
    Alternative Autoparts enrichit son offre
  • Vitrage : VSF se dote d’un cinquième entrepôt
    Vitrage : VSF se dote d’un cinquième entrepôt
  • Ouest Injection parfait son maillage dans la région des Pays de la Loire
    Ouest Injection parfait son maillage dans la région des Pays de la Loire
  • Genuine Parts Company : chute des bénéfices mais trésorerie solidifiée en 2020
    Genuine Parts Company : chute des bénéfices mais trésorerie solidifiée en 2020
  • La Feda lance une campagne nationale pour la libéralisation des pièces détachées
    La Feda lance une campagne nationale pour la libéralisation des pièces détachées

Newsletter
Recherche