Covid-19 : la FNA réclame un allègement pour recourir au chômage partiel

Publié le par .

La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer leur atelier, face aux risques sanitaires et de faillite, malgré leur autorisation à exercer.

La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer malgré leur autorisation à exercer.
La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer malgré leur autorisation à exercer.

Dans une lettre ouverte adressée à différents ministères, la FNA expose la situation des artisans de l’automobile et demande des clarifications afin que tous les professionnels – qui bien qu’autorisés à ouvrir ont été contraints, pour certains, à fermer leur entreprise (tout en gardant un service minimum d’urgence) – puissent bénéficient sans obstacle des dispositifs du chômage partiel.

Et d’expliquer : « Dès le lendemain du discours du président de la République, la clientèle de nos entreprises s’est volatilisée. Et pour cause : la très grande majorité de nos concitoyens a subitement basculé dans l’angoisse, alors que les messages alarmistes des scientifiques succèdent aux discours dédramatisants qui prévalaient à peine quelques jours auparavant. Dans le même temps, les sources d’approvisionnement en matières premières nécessaires à la réparation des véhicules, à savoir les pièces de rechange, se tarissent. Nos entreprises se retrouvent ipso facto dans l’impossibilité de fonctionner. À l’évidence, nos professionnels ne sont sollicités que pour des cas d’urgence. »

Pour Gérard Polo, président de la FNA, le mot d’ordre est clair : « Éviter la déroute de ces milliers de TPE qui ne peuvent faire face à leurs charges fixes en ouvrant leurs établissements pour une activité quasi nulle et préserver la sécurité du personnel dans un contexte notoire de manque de main-d’œuvre qualifiée et de difficultés de recrutement. »

À cette fin, la FNA demande au Gouvernement d’apporter les modifications nécessaires pour que tous les professionnels puissent bénéficier des dispositifs du chômage partiel conformément aux dispositions prévues par le Code du travail.

68 % des garages fermés

Selon une enquête du syndicat, 68 % des entreprises ont indiqué avoir été contraintes de fermer par manque d’activité ou de non-disponibilité des pièces de rechange, quand 32 % font en outre état de la nécessaire préservation de la santé de leurs salariés dans de telles circonstances.

En effet, la FNA s’inquiète des conditions dans lesquelles travaillent les entreprises restées ouvertes qui, pour la plupart, n’ont pas d’accès aux équipements de protection (gel, masques). Peu de préfectures ont transmis des consignes pour les accompagner selon l’organisation patronale.

« L’enjeu majeur, vous l’aurez compris, réside en réalité dans notre capacité collective à organiser les conditions d’un service d’urgence, tous secteurs d’activité essentiels confondus, pour le bien de la nation, en préservant nos entreprises, nos emplois et la sécurité des salariés », peut-on lire en conclusion de la lettre.

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
    Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
  • Mauvais début d’année pour les ateliers
    Mauvais début d’année pour les ateliers
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
  • IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
    IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
  • Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
    Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
  • La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
    La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
  • Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
    Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
  • La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
    La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
  • IES Synergy accélére sur l’innovation
    IES Synergy accélére sur l’innovation
  • FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
    FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
  • Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
    Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
  • Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
    Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
  • Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
    Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
  • Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »
    Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »

Newsletter
Recherche