Covid-19 : la FNA réclame un allègement pour recourir au chômage partiel

Publié le par .

La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer leur atelier, face aux risques sanitaires et de faillite, malgré leur autorisation à exercer.

La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer malgré leur autorisation à exercer.
La FNA demande au Gouvernement un allègement des conditions au recours au chômage partiel pour les garagistes ayant fait le choix de fermer malgré leur autorisation à exercer.

Dans une lettre ouverte adressée à différents ministères, la FNA expose la situation des artisans de l’automobile et demande des clarifications afin que tous les professionnels – qui bien qu’autorisés à ouvrir ont été contraints, pour certains, à fermer leur entreprise (tout en gardant un service minimum d’urgence) – puissent bénéficient sans obstacle des dispositifs du chômage partiel.

Et d’expliquer : « Dès le lendemain du discours du président de la République, la clientèle de nos entreprises s’est volatilisée. Et pour cause : la très grande majorité de nos concitoyens a subitement basculé dans l’angoisse, alors que les messages alarmistes des scientifiques succèdent aux discours dédramatisants qui prévalaient à peine quelques jours auparavant. Dans le même temps, les sources d’approvisionnement en matières premières nécessaires à la réparation des véhicules, à savoir les pièces de rechange, se tarissent. Nos entreprises se retrouvent ipso facto dans l’impossibilité de fonctionner. À l’évidence, nos professionnels ne sont sollicités que pour des cas d’urgence. »

Pour Gérard Polo, président de la FNA, le mot d’ordre est clair : « Éviter la déroute de ces milliers de TPE qui ne peuvent faire face à leurs charges fixes en ouvrant leurs établissements pour une activité quasi nulle et préserver la sécurité du personnel dans un contexte notoire de manque de main-d’œuvre qualifiée et de difficultés de recrutement. »

À cette fin, la FNA demande au Gouvernement d’apporter les modifications nécessaires pour que tous les professionnels puissent bénéficier des dispositifs du chômage partiel conformément aux dispositions prévues par le Code du travail.

68 % des garages fermés

Selon une enquête du syndicat, 68 % des entreprises ont indiqué avoir été contraintes de fermer par manque d’activité ou de non-disponibilité des pièces de rechange, quand 32 % font en outre état de la nécessaire préservation de la santé de leurs salariés dans de telles circonstances.

En effet, la FNA s’inquiète des conditions dans lesquelles travaillent les entreprises restées ouvertes qui, pour la plupart, n’ont pas d’accès aux équipements de protection (gel, masques). Peu de préfectures ont transmis des consignes pour les accompagner selon l’organisation patronale.

« L’enjeu majeur, vous l’aurez compris, réside en réalité dans notre capacité collective à organiser les conditions d’un service d’urgence, tous secteurs d’activité essentiels confondus, pour le bien de la nation, en préservant nos entreprises, nos emplois et la sécurité des salariés », peut-on lire en conclusion de la lettre.

Dans la même rubrique :

  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité

Newsletter
Recherche