Covid-19 : la branche demande la mise en place de la formation à distance

Publié le par .

Alors que les centres de formation ont fermé leurs portes aux apprenants, notamment aux apprentis, les partenaires sociaux réclament la mise en place de la formation à distance.

Pour les représentants de la branche automobile, il est fondamental de poursuivre la formation des apprentis, même à distance. (© DR)
Pour les représentants de la branche automobile, il est fondamental de poursuivre la formation des apprentis, même à distance. (© DR)

Lors de leur dernière commission nationale, qui s’est tenue le 24 mars, les partenaires sociaux de la branche des services de l’automobile se sont engagés à prendre des mesures communes pour lutter contre le Covid-19.

Au programme : protection de la santé des salariés, mise en place d’une organisation de travail adaptée (un guide sera prochainement publié par IRP Auto) et déploiement de la formation à distance.

Cela suppose de maintenir un lien, au quotidien, avec les personnes engagées dans une formation et leurs tuteurs à travers différentes modalités possibles :
– accès à des ressources en ligne ;
– individualisation et coaching quotidien par des outils à distance ;
– programmation en audio ou visio de temps d’échange.

Éviter les ruptures de parcours

Pour garantir ce lien continu et régulier avec les stagiaires de la formation professionnelle et éviter ainsi les ruptures de parcours, les partenaires sociaux demandent à l’ensemble des parties prenantes de la branche (Opco Mobilités, Anfa, CFA « pilotes et associés », GNFA) de se mobiliser afin de pouvoir mettre à disposition des apprenants toutes les ressources pédagogiques nécessaires.

Les actions pourront notamment s’organiser à travers :
– des plates-formes et solutions techniques permettant de diffuser ;
– des animations à distance de formations spécifiques aux métiers de l’automobile et le maintien d’un lien pédagogique à distance (classes virtuelles, création d’exercices, de tests, gestion des notes…) ;
– la mise à disposition sur les sites web de contenus de formation et d’éléments de méthode pour faciliter la transformation d’une formation sur site en formation à distance.

Cette position a été transmise à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Mots clefs associés à cet article : Formation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Kent labellisé Éco Entretien
    Kent labellisé Éco Entretien
  • Nouveau tour de vis pour accélérer la mise en place des ZFE
    Nouveau tour de vis pour accélérer la mise en place des ZFE
  • François Brabander réélu à la présidence du Sesamlld
    François Brabander réélu à la présidence du Sesamlld
  • Le CNPA et Via ID présentent la nouvelle promotion du Moove Lab
    Le CNPA et Via ID présentent la nouvelle promotion du Moove Lab
  • Imaweb-IDF devient Imaweb
    Imaweb-IDF devient Imaweb
  • Assistance : une saison estivale contrastée
    Assistance : une saison estivale contrastée
  • Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes
    Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes
  • FFED lance sa plate-forme roulezpascher.com
    FFED lance sa plate-forme roulezpascher.com
  • Trophées de l’environnement : PSA et Renault récompensés pour leur solidarité
    Trophées de l’environnement : PSA et Renault récompensés pour leur solidarité
  • 50 % de part de marché pour le SP95-E10
    50 % de part de marché pour le SP95-E10
  • Opco Mobilités apporte des solutions au plan « 1 jeune, 1 solution »
    Opco Mobilités apporte des solutions au plan « 1 jeune, 1 solution »
  • #Connect Aftermarket 2020, haut niveau de sécurité et d’intervenants
    #Connect Aftermarket 2020, haut niveau de sécurité et d’intervenants
  • Progression spectaculaire des V.E. sur juillet et août
    Progression spectaculaire des V.E. sur juillet et août
  • Pour CarVertical, fiabilité automobile ne rime pas avec diffusion
    Pour CarVertical, fiabilité automobile ne rime pas avec diffusion
  • RH : les modalités du « Plan jeunes » à 6,7 milliards d’euros
    RH : les modalités du « Plan jeunes » à 6,7 milliards d’euros

Newsletter
Recherche