Covid-19 : règles assouplies pour l’accès au fonds de solidarité

Publié le par .

Alors que le confinement a été prolongé de quatre semaines, le ministre de l’Économie souhaite assouplir l’accès aux aides économiques, et en premier lieu à la prime versée par le fonds de solidarité.

Bruno Le Maire a dévoilé l’évolution des mesures économiques mises en place pour soutenir les entreprises.
Bruno Le Maire a dévoilé l’évolution des mesures économiques mises en place pour soutenir les entreprises.

Lors d’un entretien accordé ce mardi 14 avril matin à BFM TV, Bruno Le Maire a dévoilé l’évolution des mesures économiques mises en place pour soutenir les entreprises. Cette évolution concernera en premier lieu le Fonds de solidarité dont ont profité pour l’heure 900 000 entreprises. Si le premier niveau d’aide reste à 1 500 euros, le second niveau, apporté par les régions, passe de 2 000 à 5 000 euros.

La règle d’attribution de l’aide est assouplie : il faudra que l’entreprise ait perdu 50 % de son chiffre d’affaires calculé en moyenne désormais sur les douze derniers mois et non plus uniquement par rapport à mars 2019. Cette aide pourra être accordée même aux entreprises en redressement judiciaire. Le Gouvernement a porté à 7 milliards d’euros le fonds, contre 1 milliard initialement prévu.

La contribution des assureurs et des banques

Bruno Le Maire a, par ailleurs, indiqué que les assureurs porteraient à 400 millions d’euros leur contribution à ce Fonds, soit le double du montant annoncé en premier lieu. Les compagnies ont de même annoncé consentir 500 millions d’euros de remises commerciales à leurs assurés avec des primes revues à la baisse.

Le ministre de l’Économie et des Finances a en outre mentionné que la mesure du chômage partiel coûtait actuellement 24 milliards d’euros au bénéfice de 8 millions de salariés. Les banques ont accordé à ce stade 10 milliards d’euros de crédits cautionnés par l’État. Le Gouvernement appelle les banques à accorder les crédits avec plus d’ouverture.

Dans la même rubrique :

  • FFED encourage l’hybride-éthanol
    FFED encourage l’hybride-éthanol
  • IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
    IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
  • Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
    Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
  • Hausse des vols par piratage électronique
    Hausse des vols par piratage électronique
  • OuiGlass rejoint la FFC
    OuiGlass rejoint la FFC
  • Daf Conseil pousse les formations à distance
    Daf Conseil pousse les formations à distance
  • Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
    Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
  • Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
    Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
  • [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
    [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
  • Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
    Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
  • [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
    [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
  • Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
    Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
  • Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
    Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
  • Autoéco maintient les Trophées de l’environnement
    Autoéco maintient les Trophées de l’environnement
  • Renault déploie Zity à Paris
    Renault déploie Zity à Paris

Newsletter
Recherche