Daf Conseil, booster de performances

Publié le par .

Daf Conseil proposera l’année prochaine de nouvelles formations en phase avec les innovations technologiques automobiles. La société annonce également la digitalisation de sa hot line technique.

Daf Conseil travaille à digitaliser ses services, dont sa hot line technique.
Daf Conseil travaille à digitaliser ses services, dont sa hot line technique.

Daf Conseil, booster de performances. Telle est la nouvelle signature de la société Daf Conseil, spécialiste de la formation et de l’assistance technique dans le domaine de l’après-vente automobile. À travers cette signature, la société résume son positionnement, celui d’accompagner les garagistes dans les évolutions rapides du service après-vente, toujours plus technologique.

Déjà riche de 80 formations, le catalogue de la société évolue d’année en année en s’adaptant aux besoins de formation détectés de manière anticipée par sa hot line, qui reçoit 70 000 appels par an traités par dix conseillers techniques. Parmi les nouveautés annoncées pour 2020, un second module de formation sur les Adas pour apprendre à recalibrer les capteurs et caméras. Cette formation pratique vient compléter la formation « découverte » déjà proposée sur les Adas, plus théorique.

Accompagner les réparateurs dans la reprogrammation des calculateurs

Daf Conseil déploiera également une formation Pass Thru, dédiée à la procédure de reprogrammation des calculateurs. Une opération qui tend à se généraliser dans les ateliers. La formation se déroulera sur deux ou trois jours à raison d’une marque automobile étudiée par jour. Daf Conseil pourrait dans un second temps se positionner comme opérateur central capable de reprogrammer à distance les calculateurs pour le compte de ses clients garagistes.

Autre nouveauté annoncée pour l’an prochain, une formation repensée autour du diagnostic électronique. Un stage de cinq jours pour apprendre à maîtriser les subtilités du diagnostic électronique, avec des exercices pratiques sur des pannes générées volontairement par un miniboîtier piloté à distance depuis le smartphone du formateur. À noter également l’habilitation électrique B0L, disponible en e-learning depuis cette année. La formation se compose de trois modules de quarante minutes pour un coût de 49 euros. Pour rappel, la formation chez Daf Conseil, c’est dix formateurs itinérants capables de former au plus près, chez les distributeurs, avec tout leur matériel pédagogique.

Digitaliser la hot line

Daf Conseil a de plus annoncé sa volonté de digitaliser sa hot line technique, opérationnelle depuis plus de dix ans. Cela passe par le lancement de myDiag Pass et myDiag Form, qui permettent à un garage d’envoyer, avec le plus d’automatisme possible, une demande d’assistance en ligne depuis une application smartphone ou un formulaire web.

Ces deux solutions accélèrent les demandes et évitent au garagiste d’avoir à passer trop de temps au téléphone. Cette digitalisation lui permet aussi de retrouver sur son espace les archives de ses demandes d’assistance technique avec, en pièces jointes, les documents de réponse. « D’ici à cinq ans, nous estimons que 50 % des demandes seront traitées par le biais du digital » souligne Jacques de Leissègues, président de Daf Conseil. Plus encore, la société, qui détient une base de données d’un million de cas de pannes, pourrait à terme faire entrer sa hot line dans l’ère de l’intelligence artificielle avec une correspondance automatique entre demandes et solutions.

Mots clefs associés à cet article : Daf Conseil, Formation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité

Newsletter
Recherche