Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite

Publié le par .

L’association 40 millions d’automobilistes s’insurge contre le recours aux brouilleurs, qui rendraient inutilisables les outils d’aide à la conduite. La Sécurité routière envisage d’autoriser les forces de l’ordre à les utiliser.

L'association dénonce des mesures répressives de la Sécurité routière.
L'association dénonce des mesures répressives de la Sécurité routière.

L’association 40 millions d’automobilistes vient de mettre à disposition des usagers un courrier à adresser à leurs élus. L’association y dénonce la répression exercée par l’État. Nouvelle raison de la colère : la Sécurité routière envisage de permettre aux forces de l’ordre d’utiliser des brouilleurs pour empêcher la diffusion et la réception de messages informant les automobilistes en temps réel.

Pourtant, l’association estime que les usagers utilisent des outils d’aide à la conduite « communicants » pour s’informer des zones de danger et respecter les limitations de vitesse. « Cette mesure est la preuve ultime de la malhonnêteté intellectuelle de la Sécurité routière, qui met en place une mesure répressive supplémentaire alors que l’accidentalité est en baisse depuis douze mois » estime Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Déjà en février dernier, 40 millions d’automobilistes avait dénoncé « la soif de répression de la Sécurité routière » après le lancement de l’expérimentation visant à évaluer la privatisation des radars embarqués. En effet, l’association s’étonnait d’un lancement d’appels d’offres pour recruter les chauffeurs des voitures-radars dans le secteur privé, alors que l’expérimentation devait prendre fin en septembre 2017.

« Pourquoi vouloir précipiter la mise en œuvre de cette mesure ? S’agit-il réellement de sauver des vies ou de remplir les caisses de l’État » s’était alors interrogé Daniel Quero, président de l’association.

Mots clefs associés à cet article : Service, 40 millions d’automobilistes

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
    La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
  • Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
    Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
  • Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
    Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
  • Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
    Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge

Newsletter
Recherche