Direct Assurance en prescripteur de la pièce d’occasion

Publié le par .

En se positionnement si ouvertement en faveur de la pièce de réemploi, l’assureur Direct Assurance, filiale d’Axa, témoigne de la volonté désormais bien affichée des compagnies de s’affranchir des hausses de prix exagérées des pièces neuves. L’argument RSE est également avancé.

Direct Assurance en prescripteur de la pièce d’occasion

Pour contrer la flambée du prix des pièces de carrosserie neuves, Direct Assurance a pris la décision de préconiser avec pédagogie à ses assurés d’utiliser dès que c’est possible des pièces de réemploi (PRE) en cas de sinistres.

« En France, les constructeurs automobiles ont le monopole des pièces neuves de carrosserie et ne pratiquent pas toujours des prix très bon marché. Les pièces recyclées représentent une alternative avantageuse pour le consommateur. Les intérêts des clients et de l’assureur sont ainsi alignés », explique la filiale d’Axa dans un communiqué.

Et à la compagnie d’expliquer qu’en optant pour la pièce de réemploi, l’assuré paiera moins de franchise dans le cas où celle-ci est variable et indexée sur le montant des réparations. L’usage de la PRE faisant baisser la facture, du moins si le coût de la main-d’œuvre demeure inchangé.

Autre avantage de la PRE aux yeux de Direct Assurance, celui de pouvoir « sauver » de la casse un véhicule déclaré économiquement irréparable (VEI) qui, sans le recours à des pièces recyclées, n’aurait pas pu être réparé.

Enfin, dans son argumentaire de sensibilisation à la PRE, l’assureur explique que les pièces de réemploi participent à limiter l’impact de l’automobile sur l’environnement et favorisent l’emploi local. « Opter pour une pièce auto recyclée, c’est éviter d’en fabriquer une neuve avec les coûts que cela engendre. Choisir des pièces auto recyclées, c’est aussi soutenir l’emploi local dans les casses automobiles, au cœur du dispositif, en développant l’économie circulaire », explique-t-il.

« Il existe encore beaucoup d’idées reçues autour des pièces de réemploi, notamment sur leur qualité comparée à des pièces neuves. Chez Direct Assurance, nous sommes convaincus depuis de nombreuses années qu’elles présentent de nombreux intérêts sur les plans écologique et économique. C’est pourquoi, nous accompagnons nos assurés pour qu’ils puissent prendre leur décision en connaissance de cause et faire le choix des pièces de réemploi de manière éclairée. Bien entendu, la décision finale leur appartient ! La pédagogie est un ingrédient essentiel pour accompagner le changement des comportements », estime Jérémie Viscuso, directeur des sinistres chez Direct Assurance.

Dans la même rubrique :

  • Covéa et Tractable font entrer l’intelligence artificielle dans les ateliers
    Covéa et Tractable font entrer l’intelligence artificielle dans les ateliers
  • Fixico boucle une levée de fonds de 12 millions d’euros
    Fixico boucle une levée de fonds de 12 millions d’euros
  • Le SNSA accueille un nouveau président
    Le SNSA accueille un nouveau président
  • La FFC décline l’outil de cession de créance Tribu sur tablette
    La FFC décline l’outil de cession de créance Tribu sur tablette
  • La cession de créance généralisée au sein du groupe Maurin
    La cession de créance généralisée au sein du groupe Maurin
  • Nobilas devient Prefikar
    Nobilas devient Prefikar
  • Covid-19 : L’UFC-Que Choisir dénonce
    Covid-19 : L’UFC-Que Choisir dénonce "l’enfumage" des assureurs
  • Reconfinement : la position des experts automobiles
    Reconfinement : la position des experts automobiles
  • Assurance : hausse modérée des tarifs en 2021
    Assurance : hausse modérée des tarifs en 2021
  • Cession de créance : le ministère des Finances et le Sénat retoquent les assureurs
    Cession de créance : le ministère des Finances et le Sénat retoquent les assureurs
  • Top 20 des assureurs auto 2019
    Top 20 des assureurs auto 2019
  • Covid-19 : un gain de 1,5 Md€ sur l’assurance auto en 2020 ?
    Covid-19 : un gain de 1,5 Md€ sur l’assurance auto en 2020 ?
  • Baisse de la sinistralité : la Maif reverse 100 M€ à ses assurés
    Baisse de la sinistralité : la Maif reverse 100 M€ à ses assurés
  • Covid-19 : les assureurs engagent 200 millions d’euros d’aides
    Covid-19 : les assureurs engagent 200 millions d’euros d’aides
  • Elexia souhaite mieux accompagner ses carrossiers
    Elexia souhaite mieux accompagner ses carrossiers

Newsletter
Recherche