Doyen Auto veut doubler ses réseaux en France

Publié le par .

Un an et demi après son rachat par Autodis group (Autodistribution), la société familiale Doyen Auto entend profiter de la force de frappe du mastodonte de la distribution pour multiplier ses références et les gammes de sa MDD Requal, mais aussi renforcer son taux de service tout en se consacrant au développement de son réseau. Notamment son réseau de distribution de franchises API, qui compte 61 points de vente à ce jour en France.

Les distributeurs API disposent de 60 000 nouvelles références depuis le rachat de Doyen par Autodis.
Les distributeurs API disposent de 60 000 nouvelles références depuis le rachat de Doyen par Autodis.

Si Doyen Auto s’est bien intégré à Autodistribution, le groupe n’en garde pas moins un ADN particulier. Concrètement, l’intégration à l’univers Autodis s’est traduite par le développement du nombre de références proposées par les distributeurs du réseau API. « En un peu plus d’un an, on a augmenté la gamme de plus de 60 000 références, qui sont venues compléter notre offre stockée. Soit plus de 2 millions de pièces qui sont disponibles en H + 4 ou J + 1 » détaille Florian Précigout, responsable marketing France de Doyen Auto.

En effet, le réseau API peut s’appuyer sur six nouveaux sites logistiques (en ajoutant les plates-formes ACR du groupe Autodis) disséminés dans toutes les grandes villes de l’Hexagone, en plus de ses deux entrepôts de 19 000 m2 au total. D’ailleurs, les distributeurs API ont maintenant accès informatiquement à tout le stock ACR, notamment pour répondre aux éventuels besoins de dépannage rapide. Soit un taux de service optimisé. « On peut désormais couvrir 86 % du territoire national en H + 4 », indique le responsable marketing.

Trois nouvelles lignes Requal en 2018

JPEG - 12.1 ko
La MDD de Doyen Auto comptera 21 familles de produits en 2018.
En outre, le rachat a permis de se consacrer au développement de la MDD du distributeur, Requal. « Nous avons mis à jour nos treize lignes de produits. On a recadré notre référentiel par rapport au parc automobile », explique Florian Précigout. C’est-à-dire que Requal ne s’adresse plus aux véhicules de plus de 4 ans, comme c’était le cas auparavant, mais vise les véhicules populaires et largement diffusés.

D’autre part, Doyen Auto a repositionné la marque, et la tarification a évolué ; elle est « environ 30 % moins chère » pour le distributeur et le réparateur.Toujours dans l’optique d’améliorer l’impact de la MDD, elle s’est également enrichie cette année de cinq nouvelles lignes de produits : catalyseurs, kits de distribution, condenseurs, radiateurs et étriers de frein. « L’excellent démarrage de ces lignes supplémentaires nous a confortés dans le fait d’avoir intérêt à en lancer de nouvelles », indique le responsable. Ainsi, l’on apprend que trois nouvelles familles de produits s’ajouteront aux dix-huit lignes existantes dès le premier semestre 2018.

Une intégration en franchise en trois ans

Et le développement touche également le réseau de distribution API. En somme, Doyen Auto France souhaite pour sa feuille de route, nommée « CAP 2020 », doubler la taille de ses réseaux. Notamment celle de son réseau API. En 2017, cinq magasins ont renforcé le maillage hexagonal du groupe. Il atteint ainsi 61 points de vente à ce jour et vise la centaine de sites d’ici à deux ans. Pour cela, le groupe s’appuie toujours sur le même modèle – qui est sa marque de fabrique car rare dans la distribution –, c’est-à-dire la franchise. Outre la création ex nihilo, Doyen souhaite également séduire les distributeurs indépendants. À cette fin, il a mis en place un programme destiné à faire basculer en douceur les indépendants sous franchise API. Ce programme prévoit un plan de transformation en trois ans pour intégrer les processus API.

Développer 1,2,3 AutoService

Par ailleurs, les distributeurs Doyen Auto France vont disposer d’une formation spécifique en 2018 sur le réseau de garages du groupe, 1,2,3 AutoService. Pour accélérer le développement de ses réseaux, Doyen Auto souhaite que les collaborateurs de ces distributeurs API améliorent leurs connaissances sur les éléments qui composent le réseau de garages. L’objectif est que chaque distributeur déploie son réseau de garages. « Notre réseau n’exploite pas encore la solution 1,2,3 AutoService de manière optimale », indique Florian Précigout. Actuellement, le réseau compte 132 ateliers sur le territoire national, et Doyen Auto souhaite parvenir à 250 garages à l’horizon 2020.

Mots clefs associés à cet article : API, Doyen Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ce qu’attendent les garagistes européens de leur distributeur
    Ce qu’attendent les garagistes européens de leur distributeur
  • Alternative Autoparts grossit ses rangs
    Alternative Autoparts grossit ses rangs
  • [Vidéo] #Connect Aftermarket rassemble la distribution de pièces détachées à Deauville
    [Vidéo] #Connect Aftermarket rassemble la distribution de pièces détachées à Deauville
  • Pièces captives : la protection opposable passe à dix ans
    Pièces captives : la protection opposable passe à dix ans
  • 2e édition de #CONNECT Aftermarket : le monde de la pièce de rechange se retrouve à Deauville
    2e édition de #CONNECT Aftermarket : le monde de la pièce de rechange se retrouve à Deauville
  • Les 18 bougies du groupe Odis
    Les 18 bougies du groupe Odis
  • Autodistribution fait son entrée sur le marché espagnol
    Autodistribution fait son entrée sur le marché espagnol
  • Dapex s’impose sur le marché de la pièce électrique et de direction
    Dapex s’impose sur le marché de la pièce électrique et de direction
  • Parts Advisor choisit Opisto pour la pièce d’occasion
    Parts Advisor choisit Opisto pour la pièce d’occasion
  •   [Evènement] #Connect Aftermarket : Deauville, Capitale de la distribution pièces.
    [Evènement] #Connect Aftermarket : Deauville, Capitale de la distribution pièces.
  • Amerigo tient sa première convention
    Amerigo tient sa première convention
  • Une direction générale groupe chez Parts Holding Europe
    Une direction générale groupe chez Parts Holding Europe
  • Parts Holding Europe : 15 % de croissance en 2018
    Parts Holding Europe : 15 % de croissance en 2018
  • Bernard Cambier rejoint Automotor France
    Bernard Cambier rejoint Automotor France
  • Hella fait appel à IDLP pour ses livraisons urgentes
    Hella fait appel à IDLP pour ses livraisons urgentes

Newsletter
Recherche