Égalité hommes-femmes, Parts Holding Europe transparent

Publié le par .

Conformément à la loi, le groupe PHE vient de publier son index sur l’égalité hommes-femmes. Sur les huit sociétés du groupe de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme. Autodistribution et Mondial Pare-Brise ont une gestion RH trop inégale selon le sexe.

Sur les huit sociétés du groupe PHE de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme sur l'égalité hommes-femmes.
Sur les huit sociétés du groupe PHE de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme sur l'égalité hommes-femmes.

Dans un communiqué, le groupe PHE vient de partager ses calculs de l’index de l’égalité hommes-femmes. Inscrit dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, adoptée en août dernier, l’index concerne toutes les entreprises d’au moins 50 salariés. Celles-ci devront chaque année – à partir du 1er septembre 2019 pour les sociétés de plus de 250 collaborateurs et à partir du 1er mars 2020 pour les autres – calculer et publier leur index de l’égalité hommes-femmes à partir de cinq indicateurs avec coefficient de pondération :
-  écart de rémunération entre les femmes et les hommes (40 % de l’index) ;
-  écart de répartition des augmentations individuelles (20 % de l’index) ;
-  écart de répartition des promotions (15 % de l’index) ;
-  pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congés maternité (15 % de l’index) ;
-  équilibre entre le nombre de femmes et d’hommes dans les dix plus hautes rémunérations (10 % de l’index).

Ainsi, pour le groupe PHE, les résultats du calcul de l’index pour les huit sociétés du groupe de plus de 250 salariés concernées sont :
- Gadest : 86/100
- Cofirhad : 72/100
- Gadso : 75/100
- AD Grand Ouest : 72/100
- ADBPN : 73/100
- AD Normandie-Maine : 79/100
- Autodistribution : 40/100
- Mondial Pare-Brise : 29/100.

Selon la loi, les entreprises qui ont un index inférieur à 75/100 doivent mettre en œuvre des mesures de correction dans un délai de trois ans sous peine de se voir infliger une sanction financière pouvant atteindre jusqu’à 1 % de leur masse salariale. Elles peuvent toutefois demander un délai supplémentaire pour des raisons économiques.

Mots clefs associés à cet article : Parts Holding Europe, Autodistribution, Mondial Pare-brise

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • L’INPI futur guichet unique électronique pour les formalités d’entreprise
    L’INPI futur guichet unique électronique pour les formalités d’entreprise
  • L’entretien-réparation à -18,3 % sur le premier semestre
    L’entretien-réparation à -18,3 % sur le premier semestre
  • L’Adac propose un support par visioconférence
    L’Adac propose un support par visioconférence
  • La Fiev modernise son image
    La Fiev modernise son image
  • L’OPCO Mobilités en soutien à l’alternance
    L’OPCO Mobilités en soutien à l’alternance
  • Le CNPA gagne 7 % d’adhérents
    Le CNPA gagne 7 % d’adhérents
  • Dominique Stempfel rebondit à la présidence du Syndicat des Professionnels du Pneu
    Dominique Stempfel rebondit à la présidence du Syndicat des Professionnels du Pneu
  • [Vidéo] Au sommaire de Décision Atelier 152 - Juillet/Août 2020
    [Vidéo] Au sommaire de Décision Atelier 152 - Juillet/Août 2020
  • Création des « Garages Ecoles »
    Création des « Garages Ecoles »
  • Aliapur, Laurent Cabassu à la tête du conseil d’administration
    Aliapur, Laurent Cabassu à la tête du conseil d’administration
  • Covid-19 : port du masque obligatoire à l’accueil des garages
    Covid-19 : port du masque obligatoire à l’accueil des garages
  • Le salon Equip Auto reporté d’un an
    Le salon Equip Auto reporté d’un an
  • Icare transforme son offre de produits et services
    Icare transforme son offre de produits et services
  • Formation : la branche débloque 20 millions d’euros
    Formation : la branche débloque 20 millions d’euros
  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques

Newsletter
Recherche