Égalité hommes-femmes, Parts Holding Europe transparent

Publié le par .

Conformément à la loi, le groupe PHE vient de publier son index sur l’égalité hommes-femmes. Sur les huit sociétés du groupe de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme. Autodistribution et Mondial Pare-Brise ont une gestion RH trop inégale selon le sexe.

Sur les huit sociétés du groupe PHE de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme sur l'égalité hommes-femmes.
Sur les huit sociétés du groupe PHE de plus de 250 salariés, seules trois respectent la nouvelle norme sur l'égalité hommes-femmes.

Dans un communiqué, le groupe PHE vient de partager ses calculs de l’index de l’égalité hommes-femmes. Inscrit dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, adoptée en août dernier, l’index concerne toutes les entreprises d’au moins 50 salariés. Celles-ci devront chaque année – à partir du 1er septembre 2019 pour les sociétés de plus de 250 collaborateurs et à partir du 1er mars 2020 pour les autres – calculer et publier leur index de l’égalité hommes-femmes à partir de cinq indicateurs avec coefficient de pondération :
-  écart de rémunération entre les femmes et les hommes (40 % de l’index) ;
-  écart de répartition des augmentations individuelles (20 % de l’index) ;
-  écart de répartition des promotions (15 % de l’index) ;
-  pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congés maternité (15 % de l’index) ;
-  équilibre entre le nombre de femmes et d’hommes dans les dix plus hautes rémunérations (10 % de l’index).

Ainsi, pour le groupe PHE, les résultats du calcul de l’index pour les huit sociétés du groupe de plus de 250 salariés concernées sont :
- Gadest : 86/100
- Cofirhad : 72/100
- Gadso : 75/100
- AD Grand Ouest : 72/100
- ADBPN : 73/100
- AD Normandie-Maine : 79/100
- Autodistribution : 40/100
- Mondial Pare-Brise : 29/100.

Selon la loi, les entreprises qui ont un index inférieur à 75/100 doivent mettre en œuvre des mesures de correction dans un délai de trois ans sous peine de se voir infliger une sanction financière pouvant atteindre jusqu’à 1 % de leur masse salariale. Elles peuvent toutefois demander un délai supplémentaire pour des raisons économiques.

Mots clefs associés à cet article : Parts Holding Europe, Autodistribution, Mondial Pare-brise

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 11 au 15 janvier
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 11 au 15 janvier
  • Pretpro.fr aide les professionnels de l’auto à trouver leurs financements
    Pretpro.fr aide les professionnels de l’auto à trouver leurs financements
  • « Seulement » 516 garages défaillants l’an passé
    « Seulement » 516 garages défaillants l’an passé
  • TecDoc passe aux mises à jour en temps réel
    TecDoc passe aux mises à jour en temps réel
  • KeplerVO et Mastercar4 jouent le 2-en-1
    KeplerVO et Mastercar4 jouent le 2-en-1
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 4 au 8 janvier
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 4 au 8 janvier
  • 100 000 bornes de recharge pour 2021 : un objectif tenable ?
    100 000 bornes de recharge pour 2021 : un objectif tenable ?
  • Coopits : le ministère des Transports lance son application d’aide à la conduite
    Coopits : le ministère des Transports lance son application d’aide à la conduite
  • Accès aux données : la France se range derrière l’Union européenne
    Accès aux données : la France se range derrière l’Union européenne
  • Macaron, l’appli intelligente qui accompagne les conducteurs dans le stationnement
    Macaron, l’appli intelligente qui accompagne les conducteurs dans le stationnement
  • Nouvelle année et nouveau site web pour la Fiev
    Nouvelle année et nouveau site web pour la Fiev
  • IRP Auto lance le document unique en ligne
    IRP Auto lance le document unique en ligne
  • La plateforme transport.data.gouv.fr prend forme
    La plateforme transport.data.gouv.fr prend forme
  • Les Français réticents au covoiturage
    Les Français réticents au covoiturage
  • Ateliers : une activité en baisse mais de manière limitée en 2020
    Ateliers : une activité en baisse mais de manière limitée en 2020

Newsletter
Recherche