Électrification : les stations-service pourraient enregistrer une perte de 50 % de leurs profits d’ici à 2035

Publié le par .

L’électrification du parc menace les stations-service. Dans une quinzaine d’années, les ventes de carburant pourraient chuter de plus de 30 % avec des fermetures programmées de stations. Le ravitaillement en carburant sera plus que jamais tendu.

Dans quinze ans, les profits liés à la vente de carburant diminueront de moitié, avec des stations-service traditionnelles qui ne seront plus rentables. Le risque d’avoir des zones blanches de mobilité thermique serait ainsi très élevé.
Dans quinze ans, les profits liés à la vente de carburant diminueront de moitié, avec des stations-service traditionnelles qui ne seront plus rentables. Le risque d’avoir des zones blanches de mobilité thermique serait ainsi très élevé.

Le cabinet Colombus Consulting vient de publier une étude sur la mobilité électrique et sur son impact sur l’avenir des stations-service d’ici à 2035. La politique de décarbonisation des transports va entraîner une diminution des ventes de carburants fossiles d’environ un tiers.

Le cabinet estime que les profits des stations du réseau traditionnel baisseront à hauteur d’un tiers d’ici à 2030 et annonce un rendement négatif à l’horizon 2050. Contrairement à celles situées sur autoroute, ces stations du réseau traditionnel ne sont pas essentielles au développement de la mobilité électrique et sont en concurrence avec la recharge à domicile, au travail ou en voirie.

La fréquentation des stations-service pourrait diminuer de moitié en grandes et moyennes surfaces (– 48 %), questionnant ainsi la pertinence du carburant comme produit d’appel.

Les profits liés à la vente de carburant diminueront de moitié, avec des stations-service traditionnelles qui ne seront plus rentables. Le risque d’avoir des zones blanches de mobilité thermique serait ainsi très élevé.

À date, les trois quarts des stations-service ont déjà fermé. Les grandes et moyennes surfaces (GMS) ont pris le relais des stations du réseau traditionnel et représentent aujourd’hui la moitié du parc total. Leur part de marché est ainsi passée de 13 % en 1980 à 63 % en 2020.

La densité des stations-service s’est déjà réduite en France de 7,5 stations/100 km2 en 1980 à 2 stations/100 km2 en 2016. La baisse du nombre de stations va se poursuivre, fragilisant un peu plus le maillage territorial.

« D’ici à 2050, il faudra veiller à maintenir une répartition suffisante des stations-service sur le territoire pour répondre au besoin des usagers de véhicules thermiques restant, notamment en zone rurale », prévient le cabinet d’étude.

L’implantation de bornes de recharge électriques et la diversification des services sont essentielles pour maintenir la rentabilité des stations sur autoroute. Le besoin sera supérieur à celui de pompes à essence afin d’absorber le flux de voyageurs, notamment au moment des départs en vacances.





Dans la même rubrique :

  • La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
    La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
  • Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
    Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
  • Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
    Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
  • Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
    Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge

Newsletter
Recherche