Éléphant Bleu dépollue la planète, en quelque sorte

Publié le par .

Selon les chiffres avancés de l’enseigne de lavage automobile, plusieurs centaines de milliers de véhicules, jamais lavés ou très rarement, seraient responsable d’une forme significative de pollution passive des terres et des nappes phréatiques.

Éléphant Bleu revendique, chiffres à l’appui, qu’un lavage en centre limite la pollution. (© Éléphant Bleu)
Éléphant Bleu revendique, chiffres à l’appui, qu’un lavage en centre limite la pollution. (© Éléphant Bleu)

Selon l’organisme de sondage IFOP, sur un parc de 33 millions de voitures particulières, 2 % d’entre elles ne sont jamais lavées, et 22 % le sont seulement une fois par an, voire moins.
En partant de ce constat et en avançant que chaque voiture lavée dans l’un de ses centres y déverse 240 grammes en moyenne de polluants de toutes sortes, l’enseigne Éléphant Bleu souhaite alerter le plus grand nombre. Car si ces 240 grammes d’hydrocarbures, de résidus d’huiles, de pneus, de plaquettes de frein, chargés de métaux lourds et autres polluants sont récupérés et traités dans les fosses de décantation des aires de lavage prévues à cet effet, qu’en est-il des autres véhicules ?

C’est contre ce parc « sale », estimé à 8 millions de véhicules dans l’Hexagone et qui déverserait dans la nature 1 920 tonnes de polluants par an que le spécialiste du lavage souhaite se mobiliser. Il entend surtout faire prendre conscience de cette forme significative de pollution passive des terres et des nappes phréatiques que ce parc de véhicules non lavés provoque.

Le traitement des eaux usées
Les centres Éléphant Bleu sont conçus comme des stations de traitement et intègrent une logique d’économie circulaire. Avant de rejoindre les stations d’épuration, les eaux résiduelles du lavage sont prétraitées pour séparer les substances polluantes. Elles sont ensuite collectées pour être détruites ou revalorisées comme combustibles dans l’industrie ou dans les travaux publics.

Mots clefs associés à cet article : Eléphant Bleu, Environnement, Lavage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • BestDrive : 100% du réseau  « commerçant responsable » d’ici 2022
    BestDrive : 100% du réseau « commerçant responsable » d’ici 2022
  • Astikoto démarre l’année sereinement
    Astikoto démarre l’année sereinement
  • France Pare-Brise lance une nouvelle offre sur le segment B to B
    France Pare-Brise lance une nouvelle offre sur le segment B to B
  • Carglass propose une désinfection gratuite à ses clients soignants
    Carglass propose une désinfection gratuite à ses clients soignants
  • SOS Pare-Brise + veut atteindre le cap de 200 centres en France en 2021
    SOS Pare-Brise + veut atteindre le cap de 200 centres en France en 2021
  • Point S boucle l’année avec 6 nouvelles ouvertures
    Point S boucle l’année avec 6 nouvelles ouvertures
  • Point S étoffe son réseau Warning Centre Auto
    Point S étoffe son réseau Warning Centre Auto
  • Point S : dans le Top 3 des enseignes préférées des français
    Point S : dans le Top 3 des enseignes préférées des français
  • Profil Plus renouvelle son comité de direction
    Profil Plus renouvelle son comité de direction
  • Point S arrive dans la Manche
    Point S arrive dans la Manche
  • Edzo s’occupe des mesures Covid pour le réseau Bestdrive
    Edzo s’occupe des mesures Covid pour le réseau Bestdrive
  • Le 5e Point S Forum entièrement digitalisé
    Le 5e Point S Forum entièrement digitalisé
  • Glastint poursuit son développement
    Glastint poursuit son développement
  • France Pare-Brise garde un niveau d’activité élevé
    France Pare-Brise garde un niveau d’activité élevé
  • First Stop, Côté Route et Speedy restent ouverts
    First Stop, Côté Route et Speedy restent ouverts

Newsletter
Recherche