Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau

Publié le par .

Après des épisodes de sécheresse tels que ceux que la France vient de traverser, l’enseigne de lavage Éléphant Bleu s’engage à limiter les impacts de son activité sur l’environnement pour en faire un acte d’éco-consommation.

Système de traitement des eaux des centres Éléphant Bleu.
Système de traitement des eaux des centres Éléphant Bleu.

Limiter la consommation d’eau en privilégiant la haute pression – système économique en eau –, mais aussi maîtriser les impacts sanitaires et environnementaux avec le traitement des eaux usées et le recyclage des déchets, voilà les mesures que développe le département R&D de l’enseigne Éléphant Bleu et qui sont appliqués systématiquement dans ses centres de lavage.

Tout à gagner dans un centre

Au-delà du gaspillage et des conséquences écologiques, laver son véhicule à domicile engendre une hausse de la facture d’eau. Éléphant Bleu estime que 300 litres en moyenne sont nécessaires pour un lavage au jet, contre 50 à 60 litres pour un lavage réalisé à la haute pression. De même, en termes d’économie, la clé de paiement Éléphant Bleu permet à l’automobiliste d’interrompre le lavage à tout moment. Ce dernier limite ainsi la consommation d’eau à ses propres besoins et maîtrise son budget au centime près.

Enfin, l’enseigne garantit la gestion des déchets avec 100 % des rejets du lavage traités. Quant aux hydrocarbures, ils sont tous récupérés dans un séparateur puis collectés par un organisme agréé qui les détruit ou les valorise.

Mots clefs associés à cet article : Eléphant Bleu

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
  • Le SIN des fourrières arrive
    Le SIN des fourrières arrive
  • Des CQP dédiés aux véhicules historiques
    Des CQP dédiés aux véhicules historiques

Newsletter
Recherche