Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions

Publié le par .

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a rencontré ce jeudi 2 juillet les membres du Conseil national de l’air pour leur présenter le décret sur les zones à faibles émissions mobilité qui sera publié dans les tout prochains jours.

Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions.
Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions.

Une étude réalisée par Santé publique France estime que la pollution de l’air est responsable de 48 000 décès prématurés par an en France, ce qui correspond à 9 % de la mortalité. Le trafic routier, à lui seul, serait responsable de 57 % des émissions d’oxyde d’azote et d’une part significative des émissions directes de particules fines.
Pour rappel, la mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) permet de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans les agglomérations denses. Si Grenoble, Paris et Lyon ont déjà mis en place une zone à faibles émissions, Élisabeth Borne a présenté au Conseil national de l’air le projet de décret relatif à l’obligation de mettre en place une ZFE dans tous les territoires qui dépassent régulièrement les valeurs limites de qualité de l’air.

« Ce décret, qui sera publié dans les prochains jours, marque une étape clé dans la lutte contre les émissions de particules fines et d’oxydes d’azote issues du trafic routier et permettra de créer une dizaine de zones à faibles émissions en 2021 », annonce la ministre.

Cette dernière a fixé pour objectif que toutes les zones qui dépassent actuellement les seuils d’émissions prennent les dispositions nécessaires pour respecter d’ici à fin 2023 les concentrations annuelles moyennes autorisées en particules et oxydes d’azote.
Pour accompagner le renouvellement des véhicules les plus anciens dans ces territoires, la prime à la conversion dans les zones à faibles émissions peut, depuis le 1er juin 2020, être augmentée de 2 000 euros, abondés à 50 % par l’État.

Mots clefs associés à cet article : Environnement, Pollution, Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Asicar simplifie la gestion des plannings de garagistes
    Asicar simplifie la gestion des plannings de garagistes
  • PneusPerf développe la vente de pneus des réseaux PSA
    PneusPerf développe la vente de pneus des réseaux PSA
  • Les demandes d’assistance routière en baisse depuis le début de l’été
    Les demandes d’assistance routière en baisse depuis le début de l’été
  • Formation et reconversion : le « Pro-A » accessible pour les services de l’auto
    Formation et reconversion : le « Pro-A » accessible pour les services de l’auto
  • L’INPI futur guichet unique électronique pour les formalités d’entreprise
    L’INPI futur guichet unique électronique pour les formalités d’entreprise
  • L’entretien-réparation à -18,3 % sur le premier semestre
    L’entretien-réparation à -18,3 % sur le premier semestre
  • L’Adac propose un support par visioconférence
    L’Adac propose un support par visioconférence
  • La Fiev modernise son image
    La Fiev modernise son image
  • L’OPCO Mobilités en soutien à l’alternance
    L’OPCO Mobilités en soutien à l’alternance
  • Le CNPA gagne 7 % d’adhérents
    Le CNPA gagne 7 % d’adhérents
  • Dominique Stempfel rebondit à la présidence du Syndicat des Professionnels du Pneu
    Dominique Stempfel rebondit à la présidence du Syndicat des Professionnels du Pneu
  • [Vidéo] Au sommaire de Décision Atelier 152 - Juillet/Août 2020
    [Vidéo] Au sommaire de Décision Atelier 152 - Juillet/Août 2020
  • Création des « Garages Ecoles »
    Création des « Garages Ecoles »
  • Aliapur, Laurent Cabassu à la tête du conseil d’administration
    Aliapur, Laurent Cabassu à la tête du conseil d’administration
  • Covid-19 : port du masque obligatoire à l’accueil des garages
    Covid-19 : port du masque obligatoire à l’accueil des garages

Newsletter
Recherche