Encore 17 jours à faire le dos rond !

Publié le par .

Inflexible face à la crise sanitaire, le Gouvernement n’a pas fait d’exception pour les professionnels de la vente de véhicules : leur showroom restera fermé au moins encore 17 jours. Les arguments des syndicats n’ont pas convaincu, sans doute pour une question d’équité envers les autres secteurs d’activité.

Encore 17 jours à faire le dos rond !

La mobilisation des syndicats et leur nombreuses alertes n’auront pas à suffit à convaincre le Gouvernement. Alors que la situation sanitaire reste fortement critique, l’Exécutif a tranché : les showrooms, loin d’être des halls de gare – qui eux restent fréquentables - resteront fermés. Ne reste plus qu’à faire le dos rond et à patienter. A espérer aussi. Espérer que les ventes impossibles de 2020 soient reportées l’année prochaine malgré une fiscalité automobile appelée à grossir et un horizon économique qui s’assombrit.

Le cri d’alerte sur la situation dramatique du commerce automobile, amont et aval, des syndicats n’a pas porté. Au-delà de la problématique de la baisse drastique des ventes des véhicules neufs régulièrement évoqué, la FNA a souhaité attirer une attention particulière sur le marché du véhicule d’occasion. En temps normal, ce marché est 2,8 fois plus élevé que celui du véhicule neuf. Or le click & collect, qui se conçoit déjà difficilement pour le véhicule neuf, ne peut trouver à s’appliquer sur le véhicule d’occasion. Ainsi ce marché s’est littéralement effondré depuis le confinement.

La chute de ces deux marchés a des conséquences sur l’ensemble de la filière automobile aussi bien l’industrie – le niveau de stock sont haut - que les services qui dépendent fortement des ventes de véhicules neufs et d’occasion (contrôle technique, réparation …).

« Une telle situation est dramatique pour une filière constituée à 92% de TPE déjà fragilisées par le 1er confinement, mais également pour tout l’écosystème économique et social lié à ce secteur. De surcroît l’augmentation du malus automobile prévu pour 2021 ne va pas aider au redémarrage du secteur au sortir du confinement  » s’inquiète la FNA.

Les véhicules commandés au mois de décembre ne seront livrés qu’au 1er trimestre 2021, voire au-delà et subiront donc, pour la moitié d’entre eux, une fiscalité environnementale plus forte avec une grille majorée de 200 %, voire de 400 % suivant les tranches. C’est pourquoi la FNA demande l’autorisation d’ouverture des activités de vente de véhicules automobiles neufs et d’occasion, avec un protocole sanitaire renforcé et le report d’entrée en vigueur de la nouvelle grille du malus au 1er janvier 2022, et un report en suivant des grilles prévues ultérieurement, y compris celle du malus sur la masse.

Même position du côté du CNPA qui propose que les showrooms puisse proposer des rendez-vous avec possibilité de subordination de la visite au téléchargement de l’application « Tous Anti Covid » mais avec le maintien de l’éligibilité à l’activité partielle.

Pour le CNPA, les limites du click & collect sont désormais atteintes avec une chute de 80% de l’activité commerciale depuis le début du second confinement. La baisse est estimée à 30 % sur l’ensemble de l’année 2020, soit un retour au niveau de 1975, avec 500.000 véhicules de moins qu’en 2019.

« Confrontés aux mêmes difficultés, de nombreux pays de l’Union Européenne ont choisi de rouvrir les points de ventes : c’est ainsi le cas de l’Allemagne, de l’Espagne, ou de la République tchèque » fait remarquer le CNPA.

Dans la même rubrique :

  • Stellantis présente sa gouvernance
    Stellantis présente sa gouvernance
  • Le renouveau de Renault
    Le renouveau de Renault
  • Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
    Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
  • Leasys CarCloud disponible sur Amazon
    Leasys CarCloud disponible sur Amazon
  • Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
    Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
  • Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
    Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
  • PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
    PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
  • Kia se transforme en profondeur
    Kia se transforme en profondeur
  • PSA Retail France nomme un nouveau directeur
    PSA Retail France nomme un nouveau directeur
  • Le malus au poids bien conforme à la Constitution
    Le malus au poids bien conforme à la Constitution
  • VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques
    VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques
  • Volkswagen introduit l’affichage tête haute à réalité augmentée
    Volkswagen introduit l’affichage tête haute à réalité augmentée
  • Le Malus au poids serait-il anticonstitutionnel ?
    Le Malus au poids serait-il anticonstitutionnel ?
  • Florian Aragon promu au sein de Toyota
    Florian Aragon promu au sein de Toyota
  • [Vidéo] Distributeurs auto, quel modèle pour se lancer sur le marché des pièces multimarque ?
    [Vidéo] Distributeurs auto, quel modèle pour se lancer sur le marché des pièces multimarque ?

Newsletter
Recherche