Équipements automobiles : des craintes pour 2020

Publié le par .

Après une cinquième année consécutive de croissance du chiffre d’affaires des équipementiers français en 2018, la Fiev exprime des réserves, voire des craintes pour l’exercice 2020.

Une légère croissance de l’activité des équipementiers en 2019.
Une légère croissance de l’activité des équipementiers en 2019.

La Fédération des industries des équipements pour véhicule (Fiev vient de publier son rapport annuel des chiffres du marché 2018 et des perspectives 2019. Cette étude permet d’évaluer le poids des équipementiers en France et de présenter les enjeux auxquels ils doivent faire face. Il est indiqué que la conjoncture européenne a été profitable aux équipementiers français, malgré la baisse de la production automobile mondiale.

Ainsi, les usines ont réalisé un chiffre d’affaires total de 18,98 milliards d’euros, en hausse de 1,5 % par rapport à 2017. Les exportations totalisent 10,29 milliards d’euros, soit une augmentation de 0,5 % par rapport à 2017. Leur part dans le total des ventes reste stable à 54,2 %.
Malgré le maintien de l’activité industrielle française, le solde du commerce extérieur de la branche équipementiers automobiles est négatif, à - 3,7 milliards d’euros. Notons que 75 % des échanges commerciaux ont lieu avec les pays membres de l’Union européenne. Avec des importations et exportations avoisinant les 5 milliards d’euros, l’Allemagne étant le premier partenaire commercial de la France.
En termes d’emplois, les effectifs des équipementiers français se sont maintenus avec 71 374 personnes employées au 31 décembre 2018 (+ 1 %). Cette stabilité est notamment due aux perspectives du déploiement des véhicules autonomes et électriques. Le profil des salariés a évolué. En effet, la proportion des cadres et ingénieurs a augmenté de 5 % par rapport à 2017. Cette évolution résulte de la stratégie d’innovation mise en œuvre par les équipementiers.

Des prévisions inquiétantes pour 2020

Claude Cham, président de la Fiev, a fait part à l’État de sa « grande crainte » pour l’exercice 2020. Il explique que : « l’industrie française des équipements automobiles doit faire face à une triple mutation : technologique (motorisation), numérique (véhicules connectés), sociétale (auto-partage, empreinte environnementale). Celle-ci les oblige à maintenir un très haut niveau d’investissements en recherche et développement pour satisfaire les constructeurs automobiles. Or, les besoins de compétitivité ont contraint ces derniers à programmer des transferts de production vers des pays à bas coûts. L’allègement de la fiscalité de production, respectant la neutralité technologique, devient en conséquence plus que nécessaire pour repositionner les entreprises françaises face à ce contexte de compétition internationale qui se sévérise ».

Selon la Fédération, le positionnement de la production automobile en France permet d’envisager une légère croissance de l’activité des équipementiers en 2019. Et si l’attractivité se maintient, les équipementiers continueront à constituer un atout majeur dans la filière automobile.

Mots clefs associés à cet article : FIEV, Equipement, Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Lizarte lancera une nouvelle marque à Equip Auto
    Lizarte lancera une nouvelle marque à Equip Auto
  • La filtration : une rechange à deux vitesses
    La filtration : une rechange à deux vitesses
  • Valeo gonfle son offre d’échangeurs de suralimentation
    Valeo gonfle son offre d’échangeurs de suralimentation
  • Bosch s’associe à CATL pour le 48 volts
    Bosch s’associe à CATL pour le 48 volts
  • Magneti Marelli fait son retour sur le Salon Equip Auto
    Magneti Marelli fait son retour sur le Salon Equip Auto
  • L’application « Kyb Suspension Solutions » : encore plus technique
    L’application « Kyb Suspension Solutions » : encore plus technique
  • Sogefi équipe l’Alpine A110S
    Sogefi équipe l’Alpine A110S
  • Gates lance ses webinaires techniques pour ses utilisateurs
    Gates lance ses webinaires techniques pour ses utilisateurs
  • Questions à : Damien Oudin, directeur marketing pour la rechange TC4, France & Benelux de Michelin
    Questions à : Damien Oudin, directeur marketing pour la rechange TC4, France & Benelux de Michelin
  • Le Pirelli P Zero élu pneumatique le plus performant
    Le Pirelli P Zero élu pneumatique le plus performant
  • Bridgestone EMEA accélère sa transformation digitale
    Bridgestone EMEA accélère sa transformation digitale
  • Continental fait le plein de nouveautés à Equip Auto
    Continental fait le plein de nouveautés à Equip Auto
  • Bosch Automotive Aftermarket et Bosch Power Tools réunis sur Equip Auto
    Bosch Automotive Aftermarket et Bosch Power Tools réunis sur Equip Auto
  • Liqui Moly : de nouvelles ambitions en France
    Liqui Moly : de nouvelles ambitions en France
  • Daniel Rochefort est nommé directeur France et Benelux de Delphi Technologies
    Daniel Rochefort est nommé directeur France et Benelux de Delphi Technologies

Newsletter
Recherche