Formation : MAN monte en puissance

Publié le par .

Au fil des années, le constructeur MAN étoffe son programme de formations aussi bien techniques que commerciales. La marque envisage d’agrandir son école.

Anne-Marie Baeza, directrice des ressources humaines de MAN Truck & Bus France
Anne-Marie Baeza, directrice des ressources humaines de MAN Truck & Bus France

Ouvert en 2010, le centre de formation de MAN, basé à Évry, est une référence en Europe. Il emploie jusqu’à neuf formateurs, dont trois dédiés au programme ProfiDrive destiné aux conducteurs (2 500 formations ProfiDrive ont été dispensées en 2017).

Pour ce qui concerne les mécaniciens, l’école technique, lancée elle il y a quatre ans, accueille des promotions de douze jeunes pour préparer un bac pro Maintenance VI en trois ans. Les techniciens de la première promo ont tous décroché leur diplôme en juin dernier. Neuf ont été embauchés par le constructeur.

« Le plus important pour MAN est de créer un vivier permettant de faire face aux difficultés de recrutement et d’attirer les jeunes vers des métiers dans lesquels ils peuvent s’épanouir et faire carrière » commente Anne-Marie Baeza, directrice des ressources humaines. La responsable envisage d’avoir vingt-quatre élèves à la rentrée prochaine.

L’école va réaliser cette année 10 000 jours de formation concernant les principaux métiers. Le succès est tel que son agrandissement est programmé. Le site passera prochainement de 1 500 à 2 000 m2.

Plus récemment, en 2016, MAN a mis en place la certification Conseiller des ventes. La nouvelle promotion comprend quarante professionnels qui s’engagent dans une formation de quarante journées sur trois ans à raison de quinze jours par an. Au programme : méthodes de prospection-ventes, ainsi qu’un focus sur les produits et process internes de la marque. En fin du cursus, chaque stagiaire passe un oral devant un jury constitué d’experts de MAN Truck & Bus France et de l’Anfa (Agence nationale de formation automobile).

La dernière initiative en date est dédiée aux collaborateurs qui souhaitent évoluer vers des postes de responsables d’un centre de service, responsables commerciaux ou de centre de profit en entamant une formation supérieure qualifiante dans le cadre de la Montpellier Business School.

« Pour le réseau privé, cette formation permet aussi de préparer une succession ou de se préparer à prendre en charge une direction d’établissement » conclut Anne-Marie Baeza.

Mots clefs associés à cet article : MAN, Formation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • MAN : un nouveau point de service à Laval
    MAN : un nouveau point de service à Laval
  • Un Mercedes Econic taillé pour le dépannage urbain
    Un Mercedes Econic taillé pour le dépannage urbain
  • DAF garantit ses VO de moins de 4 ans
    DAF garantit ses VO de moins de 4 ans
  • Lamberet se dote d’une nouvelle usine
    Lamberet se dote d’une nouvelle usine
  • L’Actros 5 nouveau de Mercedes est sorti
    L’Actros 5 nouveau de Mercedes est sorti
  • Gruau fête ses 130 ans
    Gruau fête ses 130 ans
  • Volvo Trucks tient les conducteurs à distance
    Volvo Trucks tient les conducteurs à distance
  • Renault Trucks : trois équipes françaises à la finale du challenge après-vente
    Renault Trucks : trois équipes françaises à la finale du challenge après-vente
  • DAF va accroître sa production de cabines à Westerlo
    DAF va accroître sa production de cabines à Westerlo
  • Avec TruckParts, Mercedes-Benz s’attaque à la réparation indépendante
    Avec TruckParts, Mercedes-Benz s’attaque à la réparation indépendante
  • Volvo Trucks forme en alternance et recrute
    Volvo Trucks forme en alternance et recrute
  • Renault Trucks renforce la protection des usagers de la route
    Renault Trucks renforce la protection des usagers de la route
  • Daimler Trucks rachète Torc Robotics
    Daimler Trucks rachète Torc Robotics
  • Daimler surveille à distance la santé des batteries
    Daimler surveille à distance la santé des batteries
  • Iveco : un recul assumé sur le « plus de 16 tonnes »
    Iveco : un recul assumé sur le « plus de 16 tonnes »

Newsletter
Recherche