Formation : la branche débloque 20 millions d’euros

Publié le par .

En partenariat avec la branche des services de l’automobile, l’Opco Mobilités débloque près de 20 millions d’euros pour former sur trois ans 14 000 salariés de l’automobile.

En partenariat avec la branche des services de l’automobile, l’Opco Mobilités débloque près de 20 millions d’euros pour former sur trois ans 14 000 salariés de l’automobile.
En partenariat avec la branche des services de l’automobile, l’Opco Mobilités débloque près de 20 millions d’euros pour former sur trois ans 14 000 salariés de l’automobile.

Le CNPA se félicite du lancement opérationnel de Compétences Emploi 2020-2022, programme visant à former près de 14 000 stagiaires dans le cadre de 357 000 heures de formation.

« Avec un budget prévisionnel s’élevant à 19,9 millions d’euros sur trois ans, ce programme constitue un investissement d’ampleur historique de la branche des services de l’automobile », commente le syndicat.

Un dispositif pour les entreprises de moins de 50 salariés, avec un accompagnement financier renforcé au bénéfice des entreprises de moins de 11 salariés

Ce programme, d’une durée de trois ans, a pour objectif d’améliorer la compétitivité des entreprises par l’acquisition et le développement des compétences de leurs collaborateurs au regard des évolutions technologiques issues :
- des nouvelles motorisations (véhicule hybride, électrique, hydrogène) ;
- de l’accélération de la connectivité des véhicules, avec ses répercussions sur le processus de maintenance et de vente ;
- du renforcement des normes liées à la protection de l’environnement et à la sécurité routière.

Pour les entreprises concernées, ce dispositif assure une prise en charge à 100 % par l’Opco Mobilités des coûts pédagogiques des actions de formation éligibles (dans la limite de 65 euros HT par heure de formation).

Par ailleurs, le CNPA a souhaité, avec les partenaires sociaux, apporter aux entreprises de moins de 11 salariés un accompagnement complémentaire financier dans le cadre de la crise sanitaire à travers la prise en charge d’une partie de la rémunération versée au salarié pendant sa période de formation.

Ce forfait complémentaire salarial, fixé à 13 euros HT, sera versé par l’Opco Mobilités sur la base du nombre d’heures de formation réellement suivies par chaque stagiaire, et cela, sans engagement spécifique de la part de l’entreprise. Toutes les actions de formation débutées avant le 31 décembre 2020 seront éligibles à ce forfait.

Mots clefs associés à cet article : Formation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
  • Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
    Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
  • Les loueurs soutenus par le Gouvernement
    Les loueurs soutenus par le Gouvernement
  • Électrification : les stations-service pourraient enregistrer une perte de 50 % de leurs profits d’ici à 2035
    Électrification : les stations-service pourraient enregistrer une perte de 50 % de leurs profits d’ici à 2035
  • La collective Bioéthanol contre la hausse des taxes sur le SP95-E10
    La collective Bioéthanol contre la hausse des taxes sur le SP95-E10

Newsletter
Recherche