Gys lance sa seconde riveteuse

Publié le par .

Il y a deux ans Gys innovait en lançant la Gyspress 8T une riveteuse hydropneumatique conçue pour assembler les différents éléments de carrosserie, quels que soient les matériaux utilisés. Le spécialiste annonce aujourd’hui le lancement d’une seconde version baptisée Gyspress 8T Push-pull, dotée d’un dispositif facilitant l’extraction du poinçon.

La Gyspress 8T Push-Pull reprend les spécificités de son ainée en y intégrant, en autres, un système facilitant l’extraction du poinçon après perçage de la tôle.
La Gyspress 8T Push-Pull reprend les spécificités de son ainée en y intégrant, en autres, un système facilitant l’extraction du poinçon après perçage de la tôle.

La Gyspress 8T Push-Pull reprend les spécificités de son ainée en y intégrant, en autres, un système facilitant l’extraction du poinçon après perçage de la tôle. Un dispositif essentiel pour répondre aux exigences de constructeurs automobiles tels que Mercedes-Benz ou Tesla.

La conception automobile étant propre à chaque marque, les méthodes d’assemblage génèrent une multitude de techniques et rivets différents. L’objectif de cette dernière machine est de répondre plus largement aux cahiers des charges de ces fabricants. Pour y parvenir, le fabricant d’équipements de réparation propose à son catalogue, une soixantaine de matrices adaptées aux rivets autoperçants « Punch Rivets » ou standards « Flow Form ». À noter également, la présence de multiples kits prêts à l’emploi et conformes aux besoins des constructeurs (BMW, Audi, Jaguar/Land Rover, Ford...). Avec l’apparition de cette nouvelle riveteuse et son système d’extraction de poinçon automatisé, Gys complète son offre pour les groupes Mercedes-Benz et Tesla.

Une ergonomie retravaillée

La dernière riveteuse de la marque a été repensée en profondeur pour accroître sa polyvalence sans ajout d’élément annexe pouvant déstabiliser sa maniabilité. L’accès aux zones exiguës d’une carrosserie reste tout aussi simple avec des bras en C orientables à 360°. La prise en main se voit également améliorée avec une poignée à la fois plus ergonomique et plus équilibrée. En conservant un poids mesuré et un aspect compact, elle représente la riveteuse la plus légère du marché. En option, il est possible de l’associer à un support et une servante. Cette dernière se montrant très pratique pour y ranger les bras, les matrices ou les rivets.

Mots clefs associés à cet article : Gys

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • KS Tools refond son site internet
    KS Tools refond son site internet
  • Berner lance le kit de réparation Plastoclip
    Berner lance le kit de réparation Plastoclip
  • 3M vise le haut rendement avec son pistolet peinture
    3M vise le haut rendement avec son pistolet peinture
  • Hella Gutmann diagnostique sous Android
    Hella Gutmann diagnostique sous Android
  • CTEK CS Free, le chargeur vraiment autonome
    CTEK CS Free, le chargeur vraiment autonome
  • Berner supprime les démontages inutiles
    Berner supprime les démontages inutiles
  • Walcom Carbonio 360 Light : le pistolet des records
    Walcom Carbonio 360 Light : le pistolet des records
  • Autel BT608, testeur de batterie et bien plus
    Autel BT608, testeur de batterie et bien plus
  • Facom se charge des « galères »
    Facom se charge des « galères »
  • Pype Industry prépare à la géométrie
    Pype Industry prépare à la géométrie
  • Berner s’implique dans l’électrique
    Berner s’implique dans l’électrique
  • Chicago Pneumatic miniaturise et modère la puissance
    Chicago Pneumatic miniaturise et modère la puissance
  • Philips fait front à l’atelier
    Philips fait front à l’atelier
  • Philips fait évoluer sa lampe sous capot
    Philips fait évoluer sa lampe sous capot
  • Autel s’adapte au protocole CAN FD
    Autel s’adapte au protocole CAN FD

Newsletter
Recherche