Hella Aftermarket se restructure et cède ses parts Behr Hella Service

Publié le par .

Fini la dispersion. Hella aftermarket souhaite se recentrer sur les activités éclairage et électronique. La firme allemande cède ses parts Behr Hella Service à Mahle.

Hella Aftermarket se recentre et cède à Mahle ses parts dans Behr Hella Service.
Hella Aftermarket se recentre et cède à Mahle ses parts dans Behr Hella Service.

Hella restructure son activité après-vente. L’équipementier souhaite aligner davantage ses activités aftermarket sur ses propres compétences en matière d’équipement d’origine, en particulier dans les domaines de l’éclairage et de l’électronique, en les associant étroitement à l’équipement d’atelier. Les solutions de réparation seront élargies dans les domaines du diagnostic et du calibrage. En parallèle de cela, le 1er août, Hella a mis en place sa nouvelle unité commerciale Mobility Solutions pour exploiter de nouveaux modèles commerciaux numériques.

« Nous voulons étendre notre position de partenaire solide pour les grossistes et les ateliers tout en posant les bases d’une croissance rentable. En conséquence, à l’avenir, nous alignerons sur nos compétences de base nos activités aftermarket » explique Werner Benade, directeur général de la division Aftermarket.

La revente des parts dans Behr Hella Service

Dans le contexte de ce réajustement, Hella a pris le parti de revendre à Mahle, au 31 décembre 2019, l’intégralité de ses parts (50 %) dans la coentreprise Behr Hella Service, spécialisée dans les services touchant la climatisation. Une société créée en 2005 (Mahle ayant racheté Behr en 2015).

Behr Hella Service emploie actuellement une soixantaine de personnes. Les activités commerciales se poursuivront jusqu’en 2020 sous leur forme actuelle avant que Mahle ne s’occupe de distribuer les produits à travers sa propre organisation. Une fois l’acquisition terminée, Mahle étendra sa distribution de produits pour la gestion thermique sur le marché après-vente hors Europe.

Hella avait par ailleurs annoncé en juillet 2018 qu’elle vendrait les sociétés danoises et polonaises de gros FTZ et Inter-Team à la société suédoise Mekonomen. Les options stratégiques sont actuellement en cours d’examen pour les activités norvégiennes de gros existantes.

Dans la même rubrique :

  • Delphi pousse son GDi à 500 bars
    Delphi pousse son GDi à 500 bars
  • Monroe équipe le dernier coupé Toyota GR Supra
    Monroe équipe le dernier coupé Toyota GR Supra
  • ZF [pro]Points fête son premier anniversaire
    ZF [pro]Points fête son premier anniversaire
  • MGA se déploie dans l’allumage
    MGA se déploie dans l’allumage
  • Eurorepar étend son offre aux butées de suspension
    Eurorepar étend son offre aux butées de suspension
  • Kyb Europe a un nouveau patron
    Kyb Europe a un nouveau patron
  • Johnson Controls Power Solutions devient Clarios
    Johnson Controls Power Solutions devient Clarios
  • La norme européenne d’identification des batteries évolue
    La norme européenne d’identification des batteries évolue
  • Magneti Marelli dans le giron de Calsonic Kansei
    Magneti Marelli dans le giron de Calsonic Kansei
  • Les 175 ans de Ferdinand Bilstein
    Les 175 ans de Ferdinand Bilstein
  • Schaeffler revoit son offre PR pour châssis
    Schaeffler revoit son offre PR pour châssis
  • Bosch se donne 4 ans pour être producteur de piles à combustible
    Bosch se donne 4 ans pour être producteur de piles à combustible
  • Valeo : L’État Français comme actionnaire majoritaire
    Valeo : L’État Français comme actionnaire majoritaire
  • Valeo renforce son accompagnement des garagistes
    Valeo renforce son accompagnement des garagistes
  • Delphi en tournée
    Delphi en tournée

Newsletter
Recherche