IES Synergy accélére sur l’innovation

Publié le par .

En ce début d’année, le concepteur et fabricant de solutions de recharge commercialise deux nouvelles bornes de recharge rapide (voiture et bus) et lance une nouvelle version de son logiciel de pilotage intelligent de la charge.

Les nouvelles bornes Keywatt G4 d'IES Synergy offriront une gamme de puissances de 30 à 360 kW et une gamme de tensions des véhicules jusqu’à 1 000 Volts. © IES Synergy
Les nouvelles bornes Keywatt G4 d'IES Synergy offriront une gamme de puissances de 30 à 360 kW et une gamme de tensions des véhicules jusqu’à 1 000 Volts. © IES Synergy

Ces derniers mois, l’entreprise a renforcé sa force commerciale en Europe et consolidé ses liens commerciaux avec des partenaires en France et en Europe afin de pouvoir proposer une offre clé en main sur son marché B to B.

En 2021, IES Synergy ambitionne de consolider sa position en accélérant le développement et l’industrialisation de sa nouvelle gamme de bornes de recharge de quatrième génération (la G4). Prévues dans des configurations très modulaires et flexibles, ces bornes permettront de charger tous les véhicules électriques – actuels et futurs – et de réaliser toutes les applications futures de recharge rapide, dans les villes et sur les corridors.

Le projet de développement et d’industrialisation de la gamme Keywatt G4 met en œuvre des investissements lourds, de plus de 10 millions d’euros, en moyens humains et en environnement de test de R&D et de production. « Cette nouvelle génération de produits ainsi que l’augmentation de notre capacité de production, nous permettra, d’une part, de servir au mieux le plan de relance français et l’objectif des 100 000 points de recharge. Et, d’autre part, de renforcer notre leadership à l’international avec des technologies françaises », indique Jean-Michel Cornille, président d’IES Synergy

IES Synergy projette une croissance de 30 % sur la vente de ses bornes de recharge rapide aussi bien auprès des collectivités, des concessionnaires, des flottes d’entreprises, des restaurants que des transports publics et de la grande distribution.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • FFED homologue un sixième boitier de conversion au E85
    FFED homologue un sixième boitier de conversion au E85
  • Club Identicar promeut le gravage contre le vol
    Club Identicar promeut le gravage contre le vol
  • Le bonus augmente dès maintenant pour les VUL électriques
    Le bonus augmente dès maintenant pour les VUL électriques
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 19 au 23 juillet 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 19 au 23 juillet 2021
  • Le marché français des véhicules de collection pèse 4 milliards d’euros
    Le marché français des véhicules de collection pèse 4 milliards d’euros
  • Natixis encourage la bonne préparation des véhicules avant la route
    Natixis encourage la bonne préparation des véhicules avant la route
  • La branche des services renforce son accompagnement des jeunes
    La branche des services renforce son accompagnement des jeunes
  • 8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
    8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
  • [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
    [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
  • Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
    Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
  • Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
    Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
  • Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
    Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
  • Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
    Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
  • Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme
    Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme

Newsletter
Recherche